Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258151741
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe

Quicksand

Rien de plus grand

Laurence Mennerich (traduit par)
Date de parution : 08/03/2018
La pièce empeste les oeufs pourris. L’air est lourd de la fumée des tirs. Tout le monde est transpercé de balles, sauf moi. Je n’ai même pas le moindre bleu.
Stockholm, sa banlieue chic. Dans la salle de classe d’un lycée huppé, cinq personnes gisent sur le sol, perforées de balles. Debout au milieu d’elles, Maja Norberg, dix-huit ans à peine, élève modèle et fille de bonne famille. Son petit copain, le fils de la plus grosse fortune de Suède,... Stockholm, sa banlieue chic. Dans la salle de classe d’un lycée huppé, cinq personnes gisent sur le sol, perforées de balles. Debout au milieu d’elles, Maja Norberg, dix-huit ans à peine, élève modèle et fille de bonne famille. Son petit copain, le fils de la plus grosse fortune de Suède, et sa meilleure amie, une jolie blonde soucieuse de la paix dans le monde, figurent parmi les victimes, ainsi que Samir, brillant fils d’immigrés décidé à s’affranchir de sa condition. Neuf mois plus tard, après un battage médiatique qui a dépassé les frontières suédoises, le procès se tient. Mais qui est Maja ? Qu’a-t-elle fait, et pourquoi ?
Nerveux comme un thriller, Quicksand radiographie les hypocrisies des classes dirigeantes et l’extrême violence qui ressurgit chez leurs enfants. Déjà best-seller en Suède, ce portrait  dérangeant et empathique d’une génération a été publié dans 28 pays. En France, le roman a obtenu le prix Le Point 2018 du Polar européen. Très attendue, son adaptation sur Netflix est enfin disponible. 
Quicksand a déjà paru en 2018 sous le titre Rien de plus grand.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258151741
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe
Presses de la cité
En savoir plus

Ils en parlent

« Je voulais aussi saisir ce contraste entre la procédure pénale et la violence d’une fusillade »
 
Madame Figaro

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ameliero Posté le 10 Octobre 2021
    Comme toujours, j’ai du mal à donner mon avis après avoir lu un livre dont je connaissais déjà l’histoire… Il faut l’avouer : « Quicksand », la série, est très bien adaptée ! Ce que la série a très bien retranscrit, je pense que cela peut se ressentir dans le roman (quand on le lit pour la première fois sans avoir vu la série…), c’est que le spectateur (et donc aussi le lecteur) ne sait pas trop quoi penser de Maja. Elle a l’air coupable, autant dans la série que dans le roman, et on doit se forger notre propre idée. Ce qui m’a surprise dans le roman, c’est que c’est Maja qui raconte l’histoire. Et même si c’est elle qui se confie à nous, elle ne dira jamais qu’elle n’a rien fait, qu’elle est innocente. C’est à nous de penser ce que l’on veut avant de découvrir sa version des faits. Même si je connaissais déjà toute l’histoire, je dois avouer que j’ai été accro au roman ! J’ai mieux cerné Maja, son ressenti, sa personnalité. J’ai mieux compris certaines petites choses. Plus on avance dans le roman, plus il est difficile à lire, notamment à cause de la personnalité de Sebastian. La... Comme toujours, j’ai du mal à donner mon avis après avoir lu un livre dont je connaissais déjà l’histoire… Il faut l’avouer : « Quicksand », la série, est très bien adaptée ! Ce que la série a très bien retranscrit, je pense que cela peut se ressentir dans le roman (quand on le lit pour la première fois sans avoir vu la série…), c’est que le spectateur (et donc aussi le lecteur) ne sait pas trop quoi penser de Maja. Elle a l’air coupable, autant dans la série que dans le roman, et on doit se forger notre propre idée. Ce qui m’a surprise dans le roman, c’est que c’est Maja qui raconte l’histoire. Et même si c’est elle qui se confie à nous, elle ne dira jamais qu’elle n’a rien fait, qu’elle est innocente. C’est à nous de penser ce que l’on veut avant de découvrir sa version des faits. Même si je connaissais déjà toute l’histoire, je dois avouer que j’ai été accro au roman ! J’ai mieux cerné Maja, son ressenti, sa personnalité. J’ai mieux compris certaines petites choses. Plus on avance dans le roman, plus il est difficile à lire, notamment à cause de la personnalité de Sebastian. La série reprend également le même schéma. Le roman est surtout narratif, mais personnellement, ça ne m’a pas dérangée. Le récit alterne entre le procès de Maja et ses souvenirs, à partir de sa rencontre avec Sebastian. Elle nous relate tout avec le recul qu’elle a pris entre le moment de la fusillade et son procès. Elle a eu tout le temps de réfléchir à tout ça… Si vous aimez les romans judiciaires, les tueries dans les écoles, deviner la culpabilité ou non d’un personnage, ce roman est fait pour vous. L’histoire fait réfléchir, et je dois avouer qu’elle me trotte encore dans la tête…
    Lire la suite
    En lire moins
  • zacharieduval Posté le 28 Septembre 2021
    Pas inintéressant mais assez "longuet". Le premier chapitre nous fait rentrer toute suite dans le sujet en décrivant la scène de crime. L'on s'attend ensuite à un livre qui se lira très vite et que l'on aura du mal à lâcher mais ce n'est pas le cas. le livre est entrecoupé de différentes parties, une sur deux concerne le déroulement le procès les autres concernent plus la situation de Maja. le procès qui correspond à la plus grande partie du livre permet d'éclaircir petit à petit ce qui c'est passé lors du fameux massacre. S'il n'est pas transcendant, cet ouvrage reste intéressant et l'on est curieux du dénouement qui sera en effet passionnant. De plus, il est difficilement classable. J'ai du mal à le ranger dans les livres policiers, ou du moins s'en est un très original. Il m'a peu plu, mais il plaira à beaucoup, c'est certain. En revanche, je trouve qu'il ne mérite pas avoir gagner un prix.
  • Fauvine Posté le 26 Août 2021
    J'ai beaucoup apprécié ce roman qui tout à la fois, prend aux tripes et est bien écrit. La narratrice est Maja, la jeune fille de terminale arrêtée dans son lycée pour avoir participé à une fusillade dans une salle de classe. Une bonne partie du récit relate les faits par sa bouche, de façon brute, semble-t-il distanciée, sans affect (une écriture "blanche" comme on dit), ce qui a le don d'orienter le jugement du lecteur à son égard. le procès est détaillé étape par étape, ce que j'ai trouvé très intéressant également. Et peu à peu, on finira par comprendre, à la faveur de flash-back/analepses, pourquoi la fusillade a eu lieu, pourquoi un tel drame est survenu. L'on découvrira qu'il ne faut pas toujours se fier aux apparences, que les avocats, même de criminels, sont bien nécessaires et ne font pas forcément un "sale boulot". Qu'il faut se défier de l'emballement médiatique, des on-dits et des jugements hâtifs sous le coup de l'émotion, sans recul possible -surtout quand à la colère de la foule vient se mêler le désir de voir des riches et des gosses de riches en baver eux aussi, que s'ajoute aux événements une sourde lutte des... J'ai beaucoup apprécié ce roman qui tout à la fois, prend aux tripes et est bien écrit. La narratrice est Maja, la jeune fille de terminale arrêtée dans son lycée pour avoir participé à une fusillade dans une salle de classe. Une bonne partie du récit relate les faits par sa bouche, de façon brute, semble-t-il distanciée, sans affect (une écriture "blanche" comme on dit), ce qui a le don d'orienter le jugement du lecteur à son égard. le procès est détaillé étape par étape, ce que j'ai trouvé très intéressant également. Et peu à peu, on finira par comprendre, à la faveur de flash-back/analepses, pourquoi la fusillade a eu lieu, pourquoi un tel drame est survenu. L'on découvrira qu'il ne faut pas toujours se fier aux apparences, que les avocats, même de criminels, sont bien nécessaires et ne font pas forcément un "sale boulot". Qu'il faut se défier de l'emballement médiatique, des on-dits et des jugements hâtifs sous le coup de l'émotion, sans recul possible -surtout quand à la colère de la foule vient se mêler le désir de voir des riches et des gosses de riches en baver eux aussi, que s'ajoute aux événements une sourde lutte des classes dans le commentaire de ceux-ci. L'on comprendra d'ailleurs que quel que soit le niveau social, si les uns peuvent souffrir de leur manque de moyens, l'argent des autres ne préserve pas non plus de toute forme de malheur, car non, le bonheur, ce n'est pas que l'argent (et j'ai déjà entendu -véridique !- une personne dire des filles de Johnny Hallyday, à sa mort, qu'avec ce qu'elles allaient hériter, elles n'avaient pas à se plaindre ! Comme si elles ne pouvaient souffrir de sa mort) et quand il n'y a pas l'amour des parents, tout peut s'écrouler derrière une façade de vie facile. Et que les parents ne devraient jamais ni infantiliser leurs enfants et tout leur passer comme à des bébés incapables de compréhension mais ne doivent pas à l'inverse les juger comme des adultes en miniature prêts à affronter seuls des situations des plus difficiles, en ne vérifiant pas ce qu'ils font, en les laissant totalement libres et en se gargarisant auprès des autres parents d'avoir une ado "très mature pour son âge". Un policier qui fait aussi la satire de certains travers de la société donc, et qui donne matière à réfléchir.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Hapremort Posté le 15 Juin 2021
    Un livre prenant, qu'on n'a pas envie de lâché une fois commencé. Le récit est d'autant plus intéressant que le héros est une héroïne qui plus aie adolescente. On plonge dans la psyché, les réflexions et les souvenirs de Maja, accusé de meurtre et complicité de meurtre. La forme et l'écriture sont vraiment bonnes et le récit intelligemment mené. Un livre que l'on ne peut que recommander, qui sort des sentiers habituellement empreintés par les thrillers plus classiques.
  • MadameU Posté le 26 Mars 2021
    "Prix du meilleur thriller scandinave 2017". Et bien, c est mérité ! Parce que le sujet est innovant : le procès d une jeune fille coupable d'une tuerie dans un lycée suédois. Parce que le point de vue narratif est audacieux : Maja nous raconte la maison d arrêt, le procès et revient, par le biais de flash back, sur ce qui fait qu'elle en est arrivée là...Maja finit même par nous interpeler, nous lecteurs, et ça fait froid dans le dos. Parce que la psychologie des personnages, de l avocat à l'héroïne en passant par les parents et leurs ados, est des plus fines. Parce que les thèmes abordés sont passionnants : grandeur et décadence d'une jeunesse dorée, privilégiée, à qui on pardonne moins encore; l'emprise amoureuse ; la négligence parentale ; la solitude adolescente et l'entre soi des plus argentés... Un très bon roman donc, malgré le malaise, qui m'aura fait penser tout du long au terrible film WE NEED TO TALK ABOUT KEVIN... Avis aux amateurs !
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.