Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266306881
Code sériel : 17822
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 720
Format : 108 x 177 mm
La Prisonnière du temps
Anne-Sylvie Homassel (traduit par)
Date de parution : 04/06/2020
Éditeurs :
Pocket

La Prisonnière du temps

Anne-Sylvie Homassel (traduit par)
Date de parution : 04/06/2020
EAN : 9782266306881
Code sériel : 17822
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 720
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Meg45 Posté le 22 Avril 2022
    J'ai trouvé que ce livre était très bien écrit et riche en vocabulaire. De plus, le lecteur est tenu en haleine jusqu'aux dernières pages. Comme c'est un livre puzzle, qui ne suit pas une narration chronologique, il donne envie d'être relu une fois fini !
  • Esorlecram Posté le 4 Avril 2022
    Prenez un polar classique, remplacez les éléments de l’enquête par des événements de la vie quotidienne des personnages : voilà « La prisonnière du temps ». Le scénario est original. Une archiviste londonnienne découvre par hasard une valise oubliée depuis longtemps dans un placard de son bureau. Elle y trouve divers objets ayant un lien avec Edward Radcliffe, peintre du XIXème siècle, dont une photo qui semble lui rappeler quelque souvenir. Cela suffit pour l’intriguer et elle décide d’enquêter sur l’histoire de cette valise et donc du peintre. Nous voilà partis pour une brique de plus de six cents pages, qui nous fera renconter de (trop) nombreux personnages, et nous fera voyager d’une époque à l’autre. J’aurais dû dès le début m’armer d’un papier et d’un crayon pour noter qui était qui, mais je ne l’ai pas fait et me suis dès lors souvent empêtré entre ces personnages qui vécurent à des époques différentes. J’ai sans doute la mémoire qui flanche… Il n’empêche, il y a de nombreuses longueurs dans ce roman, et je n’apprécie pas devoir lire de nombreuses pages avant qu’on me présente le personnage concerné. D’accord les fantômes n’ont pas de nom, mais quand même. Et l’autrice pousse le sadisme... Prenez un polar classique, remplacez les éléments de l’enquête par des événements de la vie quotidienne des personnages : voilà « La prisonnière du temps ». Le scénario est original. Une archiviste londonnienne découvre par hasard une valise oubliée depuis longtemps dans un placard de son bureau. Elle y trouve divers objets ayant un lien avec Edward Radcliffe, peintre du XIXème siècle, dont une photo qui semble lui rappeler quelque souvenir. Cela suffit pour l’intriguer et elle décide d’enquêter sur l’histoire de cette valise et donc du peintre. Nous voilà partis pour une brique de plus de six cents pages, qui nous fera renconter de (trop) nombreux personnages, et nous fera voyager d’une époque à l’autre. J’aurais dû dès le début m’armer d’un papier et d’un crayon pour noter qui était qui, mais je ne l’ai pas fait et me suis dès lors souvent empêtré entre ces personnages qui vécurent à des époques différentes. J’ai sans doute la mémoire qui flanche… Il n’empêche, il y a de nombreuses longueurs dans ce roman, et je n’apprécie pas devoir lire de nombreuses pages avant qu’on me présente le personnage concerné. D’accord les fantômes n’ont pas de nom, mais quand même. Et l’autrice pousse le sadisme jusqu’à aligner parfois, dans un même paragraphe, des phrases concernant un personnage à différentes époques, mélangeant souvenirs et temps présent. Mais elle a très bien décrit le Londres du XIXème, et le charme envoûtant (c'est le cas de le dire) du manoir de Birchwood. Je devrais peut-être relire ce bouquin pour en apprécier mieux les qualités, mais je n’aurai pas cette patience !
    Lire la suite
    En lire moins
  • rugi Posté le 3 Avril 2022
    À l'été 1862, un groupe de jeunes peintres proche des Préraphaélites, menés par le talentueux Edward Radcliffe, s'installe au Birchwood Manor, sur les rives de la Tamise. Là, inspiré par sa muse, la sulfureuse Lily avec qui il vit une passion ravageuse, Edward peint des toiles qui marqueront l'histoire de l'art. Mais à la fin de sa retraite, une femme a été tuée, une autre a disparu, un inestimable diamant a été dérobé, et la vie d'Edward Radcliffe est brisée. Plus d'un siècle plus tard, Elodie Winslow, jeune archiviste à Londres fiancée à un golden-boy qui l'ennuie, découvre dans une vieille sacoche deux objets sans lien apparent : le portrait sépia d'une femme à la beauté saisissante en tenue victorienne, et un cahier de croquis contenant le dessin d'une demeure au bord de l'eau. Pourquoi le Birchwood Manor semble-t-il si familier à Elodie ? L'inconnue de la photo pourra-t-elle enfin livrer tous ses secrets ? Et si, en l'entraînant sur les traces d'une passion d'un autre siècle, son enquête l'aidait à percer le mystère de ses propres origines et à enfin mener la vie qu'elle désire ? J'ai été conquise par ce roman de Kate Morton, auteure que je ne connaissais pas.... À l'été 1862, un groupe de jeunes peintres proche des Préraphaélites, menés par le talentueux Edward Radcliffe, s'installe au Birchwood Manor, sur les rives de la Tamise. Là, inspiré par sa muse, la sulfureuse Lily avec qui il vit une passion ravageuse, Edward peint des toiles qui marqueront l'histoire de l'art. Mais à la fin de sa retraite, une femme a été tuée, une autre a disparu, un inestimable diamant a été dérobé, et la vie d'Edward Radcliffe est brisée. Plus d'un siècle plus tard, Elodie Winslow, jeune archiviste à Londres fiancée à un golden-boy qui l'ennuie, découvre dans une vieille sacoche deux objets sans lien apparent : le portrait sépia d'une femme à la beauté saisissante en tenue victorienne, et un cahier de croquis contenant le dessin d'une demeure au bord de l'eau. Pourquoi le Birchwood Manor semble-t-il si familier à Elodie ? L'inconnue de la photo pourra-t-elle enfin livrer tous ses secrets ? Et si, en l'entraînant sur les traces d'une passion d'un autre siècle, son enquête l'aidait à percer le mystère de ses propres origines et à enfin mener la vie qu'elle désire ? J'ai été conquise par ce roman de Kate Morton, auteure que je ne connaissais pas. Véritable puzzle dont les nombreuses pièces finissent par se mettre en place et qui fini par donner un livre très bien écrit. Je suis admirative de cette finesse d'écriture et du style utilisé. Une belle découverte...
    Lire la suite
    En lire moins
  • basileusa Posté le 13 Novembre 2021
    Un roman sur plusieurs époques, une enquête qui commence en 2017 sur une affaire de l'époque victorienne. J'aime bien ce genre d'histoire sur plusieurs temporalités, surtout qu'ici l'histoire est super intéressante et le dénouement plutôt marquant ( je trouve toujours terrible les gens qui meurent sans avoir appris la vérité sur une histoire qui les ronge). Par contre il y a clairement trop de longueurs ! Et des personnages pas toujours attachants. Rien que l'héroïne Elodie, j'ai parfois envie de la secouer ! Mais j'ai apprécié l'histoire de sa mère, tout comme celle de Birdie. Je lirai un autre de ses romans, en espérant que ce ne soit pas aussi long sur certains passages. Challenge Mauvais genres 2021 Challenge pavés 2021
  • fannyloursonne Posté le 13 Octobre 2021
    La prisonnière du temps nous raconte l’histoire de plusieurs familles à différentes époques et toutes ayant vécu à un moment de leur vie dans un magnifique manoir au bordé de la Tamise. 🍁 Nous sommes en 2017 lorsqu’une jeune archiviste découvre une sacoche dans laquelle se trouve deux objets : le portrait d’une femme et un carnet de croquis représentant un manoir : Birchwood Manor pourquoi ce nom et ce manoir lui rappelle quelque chose ? Au fil de ses recherches, elle va découvrir que sa mère, morte lorsqu’elle était enfant, est passée dans ses lieux et que d’autres membres de sa famille également. Mais alors qui est cette femme sur le portrait et quel est ce mystère entourant son identité ? 🍁 J’ai bien aimé cette histoire familiale avec cette double temporalité et ces trois épiques différentes.
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    L'heure du thé : notre sélection de livres pour les fans de "Downton Abbey"

    Les Crawley et leurs domestiques ont déserté le petit écran depuis 2015 mais pour les inconditionnels, rien depuis n'a réussi à venir combler le manque. On vous emmène en balade littéraire - et gourmande - sur les traces de "Downton Abbey". Au programme : des grandes sagas familiales, une aristocratie parfois dépassée, et partout, l'Angleterre et des litres de thé. 

    Lire l'article