Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264072931
Code sériel : 5523
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

La sélection

Annick LE GOYAT (Traducteur)
Date de parution : 05/03/2020
Aravind Adiga est de retour ! Un roman d’apprentissage, mais aussi un grand roman sur l’Inde vue et comprise à travers le prisme du cricket, sport national qui façonne les gloires nationales et les destins de ses rares élus.
Manju, à peine sorti de l’enfance, ne sait pas trop qui il est. Il sait seulement qu’il joue bien au cricket – mais moins bien que son grand frère Radha à qui il voue une folle admiration –, et qu’il aime les sciences. Poussés dès leur plus jeune âge par... Manju, à peine sorti de l’enfance, ne sait pas trop qui il est. Il sait seulement qu’il joue bien au cricket – mais moins bien que son grand frère Radha à qui il voue une folle admiration –, et qu’il aime les sciences. Poussés dès leur plus jeune âge par un père obsessionnel et ambitieux, Manju et Radha, issus d’un quartier pauvre de Bombay, ont rapidement fait sensation dans le monde du cricket.

Mais leur spectaculaire ascension – soutenue par un incroyable entremetteur, Tommy Sir – et le combat qu’ils mènent pour s’extraire de leur condition va radicalement basculer lorsque Manju se lie avec une autre jeune star du cricket, grand concurrent de son frère. Alors que l’adolescence et les mues qui l’accompagnent questionnent l’identité et les aspirations des deux garçons, le lecteur les observent avancer, dans un perpétuel mouvement de balancier : ils gagnent du terrain, en perdent, sous le joug d’un père honni qui alimente chez eux un désir de vengeance sans fin.

La sélection est un grand roman d’apprentissage, mais aussi un grand roman sur l’Inde vue et comprise à travers le prisme de ce sport étonnant qui façonne les gloires nationales et les destins universitaires de ses rares élus.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264072931
Code sériel : 5523
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Rhodopsine Posté le 10 Mai 2018
    Plus qu'un livre sur le cricket, ce qui je le reconnais volontiers, m'a plutôt découragée, j'ai trouvé un roman d'apprentissage. Deux frères, liés par une passion et une haine commune: le cricket et leur père. Père intransigeant, violent, sans respect pour ses enfants ou pour son entourage, arrogant. Mère absente, qui s'est échappée pour fuir la violence de son mari. Sport impitoyable. Et au milieu, deux adolescents, rivaux et pour cette fameuse sélection: les joueurs les plus brillants sont promis à un avenir financièrement radieux. Néanmoins, un roman qui laisse un petit goût d'inachevé, trop de cricket, trop de clichés, trop prévisible. Une curiosité mais je n'ai pas vraiment voyagé!
  • Juliedlbrt Posté le 23 Octobre 2017
    Ce roman d'apprentissage, dont l'histoire se déroule dans l'Inde contemporaine, met en scène deux jeunes frères, Manju et Radha, conditionné par un père autoritaire à devenir de véritables champions de cricket. Mais il n'est pas seulement question de cela, en effet, à travers leur histoire, l'auteur dresse un portrait sombre de son pays... J'ai trouvé ce roman, le premier que je lis de l'auteur, intéressant, bien écrit et bien rythmé, cependant, ma méconnaissance du cricket m'a parfois empêché d'apprécier pleinement cette lecture.
  • traversay Posté le 26 Septembre 2017
    Aravind Adiga est-il le plus méchant des écrivains indiens contemporains ? Le terme est un peu fort mais critique de tous les aspects et dysfonctionnements de la société de son pays, cela oui. Et ses 4 romans, depuis Le tigre blanc jusqu'à La sélection, ont une tonalité sombre et dramatique qui ne laisse guère filtrer d'espoir. Le sport national indien est le hockey sur gazon mais c'est bien le cricket qui compte le plus de fans dans le sous-continent, phénomène qui ne manque pas d'ironie puisqu'il est un héritage laissé par l'empire britannique. La sélection commence comme un roman d'apprentissage classique avec deux jeunes garçons, des frères, également doués pour le cricket et qui, malgré leur jeune âge, ont tout pour devenir les nouvelles sensations du circuit. Le tableau est complet avec un père autoritaire et abusif, un entraîneur exigeant et un mécène intransigeant. L'on s'attend à ce que l'un des deux frères monte en puissance tandis que l'autre connaitrait l'échec. Mais avec Adiga, ce n'est pas aussi simple et d'autres éléments comme la sexualité et la corruption, sans compter leur haine commune pour leur géniteur, vont passablement compliquer la donne. Le livre ne se focalise pas sur un seul... Aravind Adiga est-il le plus méchant des écrivains indiens contemporains ? Le terme est un peu fort mais critique de tous les aspects et dysfonctionnements de la société de son pays, cela oui. Et ses 4 romans, depuis Le tigre blanc jusqu'à La sélection, ont une tonalité sombre et dramatique qui ne laisse guère filtrer d'espoir. Le sport national indien est le hockey sur gazon mais c'est bien le cricket qui compte le plus de fans dans le sous-continent, phénomène qui ne manque pas d'ironie puisqu'il est un héritage laissé par l'empire britannique. La sélection commence comme un roman d'apprentissage classique avec deux jeunes garçons, des frères, également doués pour le cricket et qui, malgré leur jeune âge, ont tout pour devenir les nouvelles sensations du circuit. Le tableau est complet avec un père autoritaire et abusif, un entraîneur exigeant et un mécène intransigeant. L'on s'attend à ce que l'un des deux frères monte en puissance tandis que l'autre connaitrait l'échec. Mais avec Adiga, ce n'est pas aussi simple et d'autres éléments comme la sexualité et la corruption, sans compter leur haine commune pour leur géniteur, vont passablement compliquer la donne. Le livre ne se focalise pas sur un seul personnage, même si Manju, le cadet de la fratrie, est le plus présent. Il y a un côté imprévisible dans le livre et comme l'explique justement la quatrième de couverture : "le lecteur les observent avancer, dans un perpétuel mouvement de balancier : ils gagnent du terrain, en perdent, sous le joug d’un père honni." Malgré quelques ruptures de ton déstabilisantes et quelques coquetteries de style, La sélection est un ouvrage passionnant, pas toujours aimable mais efficace et bien rythmé. Et il n'est pas besoin d'être un expert ès-cricket pour en comprendre les tenants et les aboutissants.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Atasi Posté le 25 Août 2017
    Manju Kumar est le plus jeune des fils de Mohan Kumar. Tout comme son grand-frère Radha Krishna, il a été conditionné à devenir un champion, un champion de cricket. Radha Krishna a déjà montré son talent et a pu intégrer les "Jeunes Lions". Mais à son tour, Manju brille par son talent et est repéré par des recruteurs. Il risque de faire beaucoup d'ombre à son frère. Pourtant, Manju a les idées ailleurs, d'abord dans les sciences et ensuite dans son corps qui se transforme et qui lui fait découvrir des sensations nouvelles. Manju et Radha Krishna sont en pleine adolescence et la rigueur et les règles imposées par leur père commencent à peser. "La Sélection" est le quatrième roman d'Aravind Adiga. Le lecteur se retrouve à nouveau à Mumbai mais cette fois-ci principalement sur les terrains de cricket et dans le bidonville de Dahisar où vivent la famille Kumar depuis qu'ils ont quitté leur village des Ghâts occidentaux. Il est vrai que le cricket est très présent à travers les lignes de ce roman mais le lecteur retrouvera avant tout la marque de fabrique d'Aravind Adiga, celui de couvrir chacun de ses personnages d'une certaine noirceur et je... Manju Kumar est le plus jeune des fils de Mohan Kumar. Tout comme son grand-frère Radha Krishna, il a été conditionné à devenir un champion, un champion de cricket. Radha Krishna a déjà montré son talent et a pu intégrer les "Jeunes Lions". Mais à son tour, Manju brille par son talent et est repéré par des recruteurs. Il risque de faire beaucoup d'ombre à son frère. Pourtant, Manju a les idées ailleurs, d'abord dans les sciences et ensuite dans son corps qui se transforme et qui lui fait découvrir des sensations nouvelles. Manju et Radha Krishna sont en pleine adolescence et la rigueur et les règles imposées par leur père commencent à peser. "La Sélection" est le quatrième roman d'Aravind Adiga. Le lecteur se retrouve à nouveau à Mumbai mais cette fois-ci principalement sur les terrains de cricket et dans le bidonville de Dahisar où vivent la famille Kumar depuis qu'ils ont quitté leur village des Ghâts occidentaux. Il est vrai que le cricket est très présent à travers les lignes de ce roman mais le lecteur retrouvera avant tout la marque de fabrique d'Aravind Adiga, celui de couvrir chacun de ses personnages d'une certaine noirceur et je ne vous cache pas que tout part en vrille. Ce n'est pas forcément un roman facile à lire, surtout lorsqu'on ne comprend rien au cricket. Je dirais qu'il faut s'accrocher. Alors que j'étais dubitative en lisant la quatrième de couverture, je sors du roman assez satisfaite.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…