Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266270472
Code sériel : 16800
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 408
Format : 108 x 177 mm

Le Train des orphelins

Carla LAVASTE (Traducteur)
Date de parution : 22/11/2018
Entre 1854 et 1929, des trains sillonnaient les plaines du Midwest avec à leur bord des centaines d'orphelins. Au bout du voyage, la chance pour certains d'être accueillis dans une famille aimante, mais pour beaucoup d'autres une vie de labeur ou de servitude.
Vivian Daly n'avait que 9 ans lorsqu'elle a...
Entre 1854 et 1929, des trains sillonnaient les plaines du Midwest avec à leur bord des centaines d'orphelins. Au bout du voyage, la chance pour certains d'être accueillis dans une famille aimante, mais pour beaucoup d'autres une vie de labeur ou de servitude.
Vivian Daly n'avait que 9 ans lorsqu'elle a dû prendre un de ces trains. Aujourd'hui, elle coule ses vieux jours dans une bourgade tranquille du Maine, son lourd passé relégué dans de grandes malles au grenier. Jusqu'à l'arrivée de Mollie, 17 ans, sommée par le juge de nettoyer le grenier de Mme Daly, en guise de travaux d'intérêt général. Et contre toute attente, entre l'adolescente rebelle et la vieille dame se noue une amitié improbable. Parce qu'au fond ces femmes ont beaucoup plus en commun qu'il n'y paraît...

« Un roman foisonnant, une belle leçon d'optimisme et de résistance. » L'Alsace
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266270472
Code sériel : 16800
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 408
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

« Un roman foisonnant, une belle leçon d'optimisme et de résistance.» L'Alsace
« Christina Baker Kline suit ses personnages à chaque étape de leur évolution avec un souci profond de réalisme : les révélations de Vivian sont aussi poignantes que crédibles, tout comme la réaction de Molly face aux douloureux secrets de la vieille dame. Une histoire terriblement émouvante, qui puise dans l’ombre pour extraire la lumière. » Kirkus Reviews   
« Christina Baker Kline livre un roman captivant, un page turner qui résonne comme un cri du cœur pour évoquer l’histoire de deux femmes en quête d’un lieu auquel s’attacher, d’un sentiment d’appartenance. Un conte plein d’émotions. » Publishers Weekly


 

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Corail54 Posté le 27 Avril 2020
    Deux histoires croisées, celle de Niamh et celle de Mollie. Toutes les deux sont orphelines mais à 70 ans d'écart… deux générations, deux passés, deux mondes qui vont se rencontrés et de cette rencontre improbable va naitre une belle relation et la possibilité pour les deux personnages de mettre des mots sur leurs maux. J'ai beaucoup aimé découvrir l'histoire du train des orphelins, un train nait au 19ème siècle aux Etats-Unis dont je ne connaissais pas l'existence. Et malgré tout, ce n'est roman n'est pas un coup de cœur.
  • Ohlivresvagabonds Posté le 8 Février 2020
    Un véritable coup de cœur Roman qui retrace la vie des orphelins aux États unis, fait méconnu . Les sentiments de détresse et d’espoir de ces enfants sont décris avec une telle sensibilité que l on ne peut pas rester insensible Mélange de fiction et de faits réels, vous allez passer de 1929 à 2011 avec deux générations qui ont pourtant un point commun. Une belle histoire d’amitié entre une vieille dame de 91 ans et une adolescente de 17 ans. Une lecture exquise que j’aurais bien aimé prolonger
  • Annette55 Posté le 20 Janvier 2020
    Ce roman historique romancé nous conte l'histoire des trains d’orphelins dans les années 20, des enfants de tous âges et des deux sexes, seuls au monde, expédiés de New- York dans le Midwest après avoir été ramassés dans les rues , tels des déchets, envoyés aussi loin que possible, hors de vue comme des ordures flottant sur une barge. . Entre 1854 et 1929 ces trains sillonnaient les plaines du Midwest... Une jeune irlandaise Vivian Daly venue avec sa famille tenter le rêve américain en 1929 ( comme beaucoup de ses compatriotes ) , perd lors d'un grave incendie : parents, frères et soeurs . Vivian, âgée de seulement neuf ans sera alors placée , au bout du voyage par une association d'aide aux enfants trouvés. Elle vivra nombre d'expériences douloureuses : mal nourrie , dans la solitude et la peur , le manque d'affection à la merci de familles qui ne voyaient en elle , souvent qu'une main d'oeuvre gratuite .. C'est son histoire entre présent et passé que Vivian , maintenant âgée de 91 ans , veuve dans le Maine conte à Molly, 17 ans , ado rebelle orpheline , à l'enfance dévastée , placée par le juge en guise de... Ce roman historique romancé nous conte l'histoire des trains d’orphelins dans les années 20, des enfants de tous âges et des deux sexes, seuls au monde, expédiés de New- York dans le Midwest après avoir été ramassés dans les rues , tels des déchets, envoyés aussi loin que possible, hors de vue comme des ordures flottant sur une barge. . Entre 1854 et 1929 ces trains sillonnaient les plaines du Midwest... Une jeune irlandaise Vivian Daly venue avec sa famille tenter le rêve américain en 1929 ( comme beaucoup de ses compatriotes ) , perd lors d'un grave incendie : parents, frères et soeurs . Vivian, âgée de seulement neuf ans sera alors placée , au bout du voyage par une association d'aide aux enfants trouvés. Elle vivra nombre d'expériences douloureuses : mal nourrie , dans la solitude et la peur , le manque d'affection à la merci de familles qui ne voyaient en elle , souvent qu'une main d'oeuvre gratuite .. C'est son histoire entre présent et passé que Vivian , maintenant âgée de 91 ans , veuve dans le Maine conte à Molly, 17 ans , ado rebelle orpheline , à l'enfance dévastée , placée par le juge en guise de travaux d'intérêt général afin de nettoyer le grenier de Vivian où sont entreposés ses souvenirs de jeunesse ..... Ce roman ressemble à une sorte de conversation ininterrompue. Contre toute attente se noue entre ces deux héroïnes émouvantes aux destins abîmés une amitié improbable .... La narration alternée entre 1929 et 2011, est un peu impersonnelle. Quelques longueurs gâchent le tout même si la lecture est facile. La fin est surprenante .... «  Le-train des orphelins » est inspiré de l'histoire familiale du mari de Christina Baker Kline . Un aspect étrange et peu connu de l'histoire des Etats - Unis .
    Lire la suite
    En lire moins
  • leslecturesdetiph Posté le 10 Novembre 2019
    Note historique dans le résumé du livre : "Entre 1854 et 1929, des trains sillonnaient les plaines du Midwest avec à leur bord des centaines d'orphelins. Au bout du voyage, la chance pour certains d'être accueillis dans une famille aimante, mais pour beaucoup d'autres une vie de labeur ou de servitude." Il est peut-être étrange de dire cela, mais le périple doté d'incroyables montagnes russes de Niamh est également plein de douceur. De la douceur émane de cette petite-fille plus que forte. Elle n'a que 9 ans au début du roman et à peine plus quand sa vie commence à prendre un tour "normal", et pourtant elle fait preuve d'une ténacité remarquable. Peut-être est-ce l'époque qui veut cela, les circonstances de son existence, qui sait ? La petite-fille est loin d'en être une et pourrait alors être qualifiée de "grande dame" de part son courage. C'est une chose que j'ai particulièrement apprécié dans ce roman. Le parcours de Niamh. Un autre élément qui m'a touché, un peu perturbé même, c'est la manière dont était gérée la transmission d'un orphelin. Car oui, il ne s'agissait pas d'une adoption directe, les familles venaient, choisissaient l'enfant qui leur correspondait le mieux et avait alors une période d'essai.... Note historique dans le résumé du livre : "Entre 1854 et 1929, des trains sillonnaient les plaines du Midwest avec à leur bord des centaines d'orphelins. Au bout du voyage, la chance pour certains d'être accueillis dans une famille aimante, mais pour beaucoup d'autres une vie de labeur ou de servitude." Il est peut-être étrange de dire cela, mais le périple doté d'incroyables montagnes russes de Niamh est également plein de douceur. De la douceur émane de cette petite-fille plus que forte. Elle n'a que 9 ans au début du roman et à peine plus quand sa vie commence à prendre un tour "normal", et pourtant elle fait preuve d'une ténacité remarquable. Peut-être est-ce l'époque qui veut cela, les circonstances de son existence, qui sait ? La petite-fille est loin d'en être une et pourrait alors être qualifiée de "grande dame" de part son courage. C'est une chose que j'ai particulièrement apprécié dans ce roman. Le parcours de Niamh. Un autre élément qui m'a touché, un peu perturbé même, c'est la manière dont était gérée la transmission d'un orphelin. Car oui, il ne s'agissait pas d'une adoption directe, les familles venaient, choisissaient l'enfant qui leur correspondait le mieux et avait alors une période d'essai. Les enfants étaient confiés contre bons soins : un toit, des vêtements, de la nourriture et un accès à l'école. Mais beaucoup d'entre eux n'ont pas eu droit à ces conditions minimales, malgré leur très jeune âge. Pourtant, même dans la plus grande misère, certains d'entre eux ont trouvé la force de s'en sortir et de déjouer leur tragique destin. De plus, les orphelins changeaient de nom régulièrement, bien souvent au rythme des familles auxquelles ils appartenaient. Ainsi, Niamh connaîtra 3 identités. Je trouve également, que la répartition des chapitres entre les deux époques est habilement faite. Les pages se suivent, sont riches d'informations et des liens se créent naturellement. Il est difficile de s'arrêter de tourner les pages. J'ai beaucoup aimé me plonger dans ce roman au sujet loin d'être facile à aborder. Ce livre est inspiré de l'histoire familiale du mari de l'auteure, cela la rend d'autant plus concrète et importante. Je vous recommande les yeux fermés cet ouvrage.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Boom Posté le 8 Novembre 2019
    ... Une belle leçon de vie, touchante, à travers deux femmes fortes au caractère bien trempé. Je ne peux que vous recommander la lecture de cette histoire qui m'a chamboulé et qui ne pourra qu'en faire autant pour vous futur lecteur également. Deux pans de vie à lire et relire pour son plus grand plaisir, raconté par la magnifique plume de Christina Baker Kline. Vivre sans racine, cela ne veut pas dire ne pas avoir de repères mais bien s'en créer de nouveaux...
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.