Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266292986
Code sériel : 17536
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 560
Format : 108 x 177 mm

Toucher mortel

Raphaëlle Dedourge (traduit par)
Date de parution : 14/03/2019
Décidée depuis sa tendre enfance à devenir riche, Jodie Bentley cherche un mari fortuné pour s'en débarrasser ensuite. Le problème c'est que tuer quelqu'un n’est pas à la portée de tout le monde… Alors quoi de mieux que la pratique pour se perfectionner ?
De son côté, le commissaire Roy Grace...
Décidée depuis sa tendre enfance à devenir riche, Jodie Bentley cherche un mari fortuné pour s'en débarrasser ensuite. Le problème c'est que tuer quelqu'un n’est pas à la portée de tout le monde… Alors quoi de mieux que la pratique pour se perfectionner ?
De son côté, le commissaire Roy Grace subit la pression de son supérieur, et sa précédente affaire lui donne encore des insomnies… De plus, il semblerait qu'une dangereuse veuve noire opère en ville. Une femme à l'esprit venimeux et mortellement efficace. Grace réalise bien vite qu'il a sous-estimé sa dangerosité…

@ Disponible chez 12-21
L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE

 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266292986
Code sériel : 17536
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 560
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« L’un des meilleurs livres de Peter James jusqu’à présent. » The Globe and Mail  

« C’est vraiment génial. » The Huffington Post

« Avec des fins de chapitre pleines de rebondissements, Toucher mortel est un nouveau succès dans la carrière de l’auteur. » The Herald Scotland
 

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • cannibalector Posté le 16 Février 2021
    Être vieux et très riche et tomber amoureux d'une "super nana" trentenaire! Devenir vieux : étrange paradoxe que cet état que l'on redoute mais, qu'en même temps, l'on aspire fortement à atteindre Très riche: ben, véritable chimère en ce qui me concerne! Vieux,très riche et amoureux: génial! le portefeuille n'a pas pris la place du coeur. ...... Mais d'une très jolie jeune femme!!Réveille toi, mon vieux, t'es pas dans dans un conte de fée, t'es dans un polar, je te dis pas que c'est pas possible mais disons que c'est peu probable que cet amour soit réciproque: fais gaffe , numérote tes abattis comme disait Céline . Le héros récurrent de l'auteur, le commissaire Grace de Brighton enquête donc sur une veuve noire, il doit en plus résoudre la mort d'un cambrioleur notoire empoisonné par un serpent venimeux, un tueur en série qui vient d'être retrouvé en France, gérer sa vie de famille, composer avec un chef qui ne pense qu'à le virer et assister à l'agonie de son ex femme, disparue depuis 10 ans et qu'il retrouve dans un hôpital de Munich Bon polar bien rythmé Mais ce n'est que mon humble avis
  • Aurelia33 Posté le 26 Janvier 2021
    Les méchants et les gentils sont identifiés dès le début malgré tout l'ensemble se lit bien et le suspense n'est pas déplaisant. On a d'un côté l'équipe du commissaire Grace qui coule désormais des jours heureux à la campagne avec sa femme et leur jeune fils. Et de l'autre, une veuve noire en quête d'un mari riche, très riche qui pourrait lui offrir la vie qu'elle estime mériter. Une belle femme passionnée par les NAC qu'elle élève avec passion (et préméditation), quelque peu perturbée qui depuis l'enfance accumule rancœurs et crimes, ces 2 derniers prétendants ayant perdu la vie en moins de 2 semaines! Sa convoitise et sa vénalité lui valant en plus les foudres de la mafia roumaine qui envoie un tueur à gages à ses trousses. La lecture est fluide et rapide (les chapitres courts et variés). Dommage que l'auteur en fasse parfois trop : trop de rappels au criminel du précédent opus (qui arrive encore à disparaitre aux yeux de tous!), trop d'allusions à l'ancienne femme de Grace (ombre récurrente depuis les 1ers romans, c'est lassant et stérile), sans compter les 50 dernières pages qui n'apportent finalement rien à l'ensemble. Peter James a déjà fait mieux....
  • Stelda Posté le 11 Juillet 2020
    J'hésitais à mettre 4 étoiles, car le personnage de veuve noire est ultra réussi, flippant à souhait. Malgré tout, ce n'est pas le meilleur romande la série.
  • MesCarnetsLitteraires Posté le 25 Mai 2020
    Peter James, le maître des chapitres courts qui rendent impossible le fait de poser son livre avant de l'avoir terminé a encore frappé ! Malgré une enquête un peu trop longue à mon goût, cet opus trouve son véritable intérêt dans la résolution tant attendue depuis le 1er tome de l'intrigue fil rouge liée à la disparition de la femme de Roy Grace. Depuis le temps que j'attends ce moment !!! L'auteur laisse quand même quelques détails en suspens à coup de sous-entendus qui laissent présager d'une éventuelle suite... Saga terminée ou pas ? L'avenir nous le dira... ➡️ Un dernier tome (?) qui apporte son lot de réponses sur cette série aux personnages attachants devenus si familiers 💙
  • sylviedoc Posté le 23 Mai 2020
    Les lecteurs de Peter James connaissent bien le commissaire Roy Grace, personnage récurrent de ses polars depuis de longues années, sa nouvelle épouse Cleo, qui travaille à la morgue, et depuis peu leur fils Noah qu'il voit grandir avec bonheur. Blessé lors d'une précédente enquête, il vient de reprendre du service et ne tarde pas à crouler sous les nouvelles enquêtes. Et justement, le responsable de sa blessure, le docteur Crisp, qui avait réussi à lui échapper, vient d'être capturé à Lyon, et Roy va envoyer deux de ses collaborateurs sur place pour négocier une extradition. Une autre nouvelle le touche encore plus directement : son ex-femme, Sandy, disparue et présumée morte depuis 20 ans a elle aussi refait surface à Munich après avoir été victime d'un grave accident. Dans le même temps, Jodie Bentley (enfin c'est l'une de ses nombreuses identités) est en chasse. Ses proies : des hommes seuls, riches et généreux, prêts à succomber à son charme et à l'épouser. Et à se laisser gentiment tuer, aussi, afin qu'elle puisse hériter de leur fortune, le tout ne devant pas prendre trop de temps. C'est qu'elle a une revanche à prendre sur son passé de jeune fille laide à... Les lecteurs de Peter James connaissent bien le commissaire Roy Grace, personnage récurrent de ses polars depuis de longues années, sa nouvelle épouse Cleo, qui travaille à la morgue, et depuis peu leur fils Noah qu'il voit grandir avec bonheur. Blessé lors d'une précédente enquête, il vient de reprendre du service et ne tarde pas à crouler sous les nouvelles enquêtes. Et justement, le responsable de sa blessure, le docteur Crisp, qui avait réussi à lui échapper, vient d'être capturé à Lyon, et Roy va envoyer deux de ses collaborateurs sur place pour négocier une extradition. Une autre nouvelle le touche encore plus directement : son ex-femme, Sandy, disparue et présumée morte depuis 20 ans a elle aussi refait surface à Munich après avoir été victime d'un grave accident. Dans le même temps, Jodie Bentley (enfin c'est l'une de ses nombreuses identités) est en chasse. Ses proies : des hommes seuls, riches et généreux, prêts à succomber à son charme et à l'épouser. Et à se laisser gentiment tuer, aussi, afin qu'elle puisse hériter de leur fortune, le tout ne devant pas prendre trop de temps. C'est qu'elle a une revanche à prendre sur son passé de jeune fille laide à qui on préférait sa soeur Cassie, parée de toutes les qualités. Mais maintenant, Cassie n'est plus là pour lui faire de l'ombre, et la chirurgie esthétique a transformé le vilain petit canard en belle jeune femme. Mais jouer les veuves noires peut se révéler risqué, surtout qu'un tueur à gages, Tooth, est à ses trousses pour récupérer quelque chose qu'elle n'aurait pas du voler. De son côté, Shelby Connor, cambrioleur de profession, a repéré une chouette villa dont la propriétaire ne semble pas très souvent chez elle. Ce sera donc sa prochaine cible. Ce qu'il n'avait pas prévu, c'est qu'il y aurait d'autres locataires pas très sympas pour l'accueillir quand il s'introduirait dans la maison... Le destin va faire en sorte que tout ce beau monde se croise, et certaines rencontres seront mordantes ! Un polar très honnête, malgré quelques détails superflus qui perdent un peu le lecteur, beaucoup d'histoires qui s'entrecroisent, mais au bout du compte on finit par s'y retrouver. Ce n'est pas mon préféré de la série, mais je n'ai pas non plus gardé un souvenir impérissable des précédents. La preuve : je ne les ai même pas mis dans ma bibliothèque, je viens de m'en apercevoir ! Je relirai un Peter James à l'occasion, et j'y prendrai plaisir sur le moment comme pour celui-ci, mais sans plus.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !