Lisez! icon: Search engine

La Croisière Charnwood

Sonatine
EAN : 9782355846731
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 456
Format : 140 x 220 mm
La Croisière Charnwood

Marc Barbé (Traducteur)
Date de parution : 08/11/2018
Partez en croisière avec le maître du polar anglais.
1931 : Guy et Max, deux vétérans de la Première Guerre mondiale, quittent New York à bord du transatlantique Empress of Britain. Dans les luxueuses cabines de première classe, ils font la connaissance de la très anglaise Miss Charnwood, et de sa nièce, Diana. Celle-ci est non seulement ravissante, mais également... 1931 : Guy et Max, deux vétérans de la Première Guerre mondiale, quittent New York à bord du transatlantique Empress of Britain. Dans les luxueuses cabines de première classe, ils font la connaissance de la très anglaise Miss Charnwood, et de sa nièce, Diana. Celle-ci est non seulement ravissante, mais également l’unique héritière du richissime financier international Fabian Charnwood. Les deux hommes entreprennent de la séduire afin de mettre la main sur une partie de sa fortune. Alors que leur opération semble sur le point de réussir, un meurtre vient soudain mettre un terme à tous leurs espoirs et les plonger dans une spirale infernale.
 
Robert Goddard nous offre, une fois encore, un roman captivant où histoire et mélodrame se conjuguent à merveille au fil d’une intrigue passionnante. De Londres à Venise, cette incursion dans le monde de la haute finance de l’entre-deux-guerres, et son implication dans les affaires de l’époque, est un véritable voyage en première classe pour les amateurs de polars anglais.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355846731
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 456
Format : 140 x 220 mm

Ils en parlent

" Goddard déroule son intrigue comme un prestidigitateur. "
The Guardian

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • oran Posté le 30 Novembre 2019
    Des rebondissements en cascade, des trahisons à foison, un suspens constant, un rythme implacable, une écriture agréable, un vocabulaire recherché, des références historiques , des analepses pour mieux se repérer mais aussi pour s’égarer, se fourvoyer , autant d’éléments justifiant l’intérêt pour ce roman et l’addiction du lecteur . Un agréable moment de lecture !
  • brinvilliers Posté le 22 Août 2019
    Guy et Max décident de séduire lors de leur séjour sur le paquebot la riche Diana. Leur métier : arnaquer les riches. Cependant tout ne se déroule pas comme prévu car Max tombe réellement amoureux de Diana et veut l'épouser, c'est sans compter l'avis du père de la jeune fille. Guy prend qui prend contact avec le père découvre un homme encore plus retors que lui propose de l'argent pour arrêter cette histoire amoureuse. Mais lorsque Guy en parle à son ami, rien ne peut le faire changer d'avis. Et lorsque l'on découvre M. Charnwood sauvagement assassiné, Max est le meurtrier idéal. Guy mettra longtemps avant de comprendre que les Charnwood ont profité d'eux. Un récit passionnant car l'histoire se suit avec avidité tellement on n'ose pas imaginer que les coupables sont "les gentils".
  • tristanblum Posté le 15 Juillet 2019
    Bonne histoire, certains chapitres sont parfois indigestes, l’histoire pourrait etre traitee avec moins de personnages... cela reste du bon Goddart!!!
  • ThierryA Posté le 14 Juin 2019
    Un très bon Goddard (je les ai tous lus – ceux traduits en Français et même un en Anglais car il y en a encore plein non traduits !) Le récit démarre « à l’ancienne », c’est-à-dire avec une progression lente et minutieuse de façon à bien mettre en place le contexte, les personnages et le cadre… on sent que la pression va monter à un moment et… effectivement un peu avant la moitié du livre, quand on est bien immergé dans l’histoire et qu’on fait corps avec les personnages, ça démarre et là on ne peut plus lâcher le livre tellement on a envie de savoir ce qui se passe et comment tout ça évolue ; de superbes coups de théâtre, dont un qui m’a vraiment surpris (pourtant je connais bien Goddard) et une fin raisonnable : là j’aurais préféré que les « méchants » en prennent plein la gueule, mais en fait la fin est plus réaliste et donc elle n’est pas aussi flamboyante qu’on l’aurait souhaité… mais il se passe quand même quelque chose de surprennent dans cette fin… A vous d’essayer !
  • PLUMAGILE Posté le 1 Mars 2019
    Une lecture qui me laisse un sentiment mitigé : à la fois admirative du jeu de poupées russes de l'intrigue, à la fois agacée par les longueurs dans la narration. Au final, je ne sais ce qu'il m'en restera au bout de quelques mois, d'un sentiment ou de l'autre...
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !