RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            La Quête du trésor du temple

            Presses de la cité
            EAN : 9782258147881
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 496
            Format : 140 x 225 mm
            La Quête du trésor du temple

            Date de parution : 30/08/2018
            Octobre 1307, à la demande du grand maître du Temple Jacques de Molay, deux frères templiers et le chevalier Robert de L’Aigle partent dissimuler dans un lieu secret les archives et le trésor de l’Ordre. De retour à Paris, Robert apprend à ses dépens que beaucoup cherchent à en connaître la cachette. Parmi eux, le roi de France, Philippe le Bel…
            13 octobre 1307. Un convoi de trois chariots s’annonce au manoir de Vaux, en Normandie. Dans cinquante coffres de fer dissimulés sous des amas de paille se cachent le fabuleux trésor et les archives de l’ordre du Temple. Les faux charretiers, et vrais templiers, viennent les mettre à l’abri au... 13 octobre 1307. Un convoi de trois chariots s’annonce au manoir de Vaux, en Normandie. Dans cinquante coffres de fer dissimulés sous des amas de paille se cachent le fabuleux trésor et les archives de l’ordre du Temple. Les faux charretiers, et vrais templiers, viennent les mettre à l’abri au fond d’une crypte secrète, avant de rejoindre leurs frères pour l’Angleterre.
            Le grand maître de l’Ordre, Jacques de Molay, a désigné lui-même ces hommes de confiance. Parmi eux Robert de L’Aigle, jeune chevalier qui n’a pas encore prononcé ses vœux.
            Depuis peu, les templiers sentent venir la disgrâce. On les accuse d’hérésie et d’idolâtrie, et le roi Philippe le Bel agirait de manière sournoise avec eux…
            Robert de L’Aigle doit rentrer seul à Paris, pour rendre compte de sa mission.
            Or la capitale pullule de traîtres à la solde de Nogaret, chancelier du roi, qui, déjà, a eu vent de la disparition du trésor.
            Ainsi commence la traque de Robert de L’Aigle…
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782258147881
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 496
            Format : 140 x 225 mm
            Presses de la cité
            22.50 €
            Acheter

            Ils en parlent

            " L'auteur est allé chercher dans les archives locales, les cercles d'études et les thèses universitaires les mille et un détails qui rendent une narration crédible [...] tout sonne juste."
            Libération
            " Infatigable Jean d'Aillon (deux livres et demi par an), qui réussit à passionner, à instruire, à divertir et à émouvoir en racontant des histoires passées aux résonances parfois très actuelles. "
            La Provence
            1307. L’Ordre du Temple, qui regroupe les pauvres chevaliers du Christ, n’a de pauvre que le nom. Depuis leur départ de la Terre sainte, l’ordre a accumulé des richesses énormes : commanderies, fermes, négoces… constituent un trésor fort convoité. Philippe IV le Bel, roi de France, dont les caisses sont vides, a manigancé progressivement le discrédit des Templiers, accusés d’hérésie, d’idolâtrie. Malgré le soutien du pape et sentant le vent tourner, Jacques de Molay déménage discrètement le trésor ainsi que les archives du Temple au manoir de Vaux, en Normandie, et ce juste avant l’arrestation massive des chevaliers du Temple partout en France. Parmi les trois hommes de confiance, Robert de l’Aigle, 20 ans, chevalier qui n’a pas encore prononcé ses vœux. Revenu à paris pour rendre compte de sa mission, Robert échappe de peu à l’arrestation. Presque unique détenteur de la cachette du trésor, il doit fuir en Angleterre où les Templiers sont encore appréciés. Avec sa fuite, commence alors une traque sans pitié à la quête du trésor du Temple.
            Claire Lesobre / Librairie Entre les lignes - Creil - 60100 Creil

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Marie2406 Posté le 28 Janvier 2019
              J'aime les romans historiques. J'aime l’époque médiévale J'aime le plume de Jean d'Aillon. Je ne pouvais donc qu’aimer la quête du trésor du Temple. Philippe le Bel Roi de France ne supporte plus le pouvoir des Templiers et en outre il aurait bien besoin pour soutenir les finances du Royaume de s'approprier leur trésor. Il va donc arrêter les Templiers et faire main basse sur ce fabuleux trésor qu'est le leur. Mais les Templiers avertis de l’imminence de l'attaque du Roi ont réussi à cacher le trésor. Philippe le Bel n'aura alors de cesse de faire rechercher Robert de l'Aigle jeune chevalier qui s’apprêtait à rentrer dans l'ordre des Templiers mais qui n'avait pas encore prononcé ses vœux et qui a participé à cacher le trésor. Une chasse à l'homme dans le Paris médiéval, dans le Royaume de France et jusque sur les terres d'Angleterre.
            • katemandou Posté le 19 Décembre 2018
              Déçue, je suis déçue ! Autant les enquêtes de Louis Fronsac m'avait plu, autant la traque du trésor du temple me laisse indîffente. Je n'ai absolument pas accroché à l'histoire. C'est long, c'est lent. Il ne se passe rien! Les personnages sont sans saveurs . Livre à oublier.
            • samlor Posté le 25 Novembre 2018
              Je remercie Babelio et Les Presses de la Cité pour l’envoi de ce livre dans le cadre d’une masse critique Babelio. J’avais déjà lu plusieurs Jean d’Aillon que j’avais adoré, tant ses récits polar historiques avec Louis Fronsac, étant une grande amatrice de polar historique, que ses romans purement historiques. J’ai donc été ravie de recevoir ce roman car il faut le dire, les romans ayant traits aux Templiers ne m’attirent pas énormément d’habitude, et j’aime bien me laisser convaincre avec dans ce cas, la garantie d’avoir un excellent écrivain derrière le récit. Je suis entrée très facilement dans le récit! Jean d’Aillon nous emporte rapidement à la suite de Robert, un chevalier pas encore Templier, qui participe à la cache du célèbre trésor des Templiers alors que Philippe le Bel, ne supportant plus la puissance de l’Ordre, décide de les renverser. Robert est vraiment un personnage que j’ai adoré, même si je l’ai trouvé un brin lisse par moment, creuser davantage ce personnage m’aurait plu. Mais cela ne m’a pas empêchée d’apprécier son esprit tactique, son sang froid, son courage face à toutes les situations complexes qu’il a dû affronter tout le long du roman. J’ai adoré ses ruses, et quel plaisir... Je remercie Babelio et Les Presses de la Cité pour l’envoi de ce livre dans le cadre d’une masse critique Babelio. J’avais déjà lu plusieurs Jean d’Aillon que j’avais adoré, tant ses récits polar historiques avec Louis Fronsac, étant une grande amatrice de polar historique, que ses romans purement historiques. J’ai donc été ravie de recevoir ce roman car il faut le dire, les romans ayant traits aux Templiers ne m’attirent pas énormément d’habitude, et j’aime bien me laisser convaincre avec dans ce cas, la garantie d’avoir un excellent écrivain derrière le récit. Je suis entrée très facilement dans le récit! Jean d’Aillon nous emporte rapidement à la suite de Robert, un chevalier pas encore Templier, qui participe à la cache du célèbre trésor des Templiers alors que Philippe le Bel, ne supportant plus la puissance de l’Ordre, décide de les renverser. Robert est vraiment un personnage que j’ai adoré, même si je l’ai trouvé un brin lisse par moment, creuser davantage ce personnage m’aurait plu. Mais cela ne m’a pas empêchée d’apprécier son esprit tactique, son sang froid, son courage face à toutes les situations complexes qu’il a dû affronter tout le long du roman. J’ai adoré ses ruses, et quel plaisir de voir ainsi courir les hommes du Roi 😉 J’ai eu aussi beaucoup de plaisir à suivre ses autres compagnons d’aventure, assez inattendus et que j’ai trouvé très très attachants. L’intrigue elle-même m’a une nouvelle fois permis de découvrir un pan de l’Histoire que j’ignorais. Elle m’a poussée à aller me renseigner et que dire face à la chute des Templiers, et ce qui les y a menés! De plus, les allées et venues entre la France et l’Angleterre a apporté un agréable dépaysement et a permis certaines comparaisons entre les deux pays qui étaient intéressantes. Bref, je pense que Jean d’Aillon a très bien su rendre l’ambiance qui régnait à l’époque, jusqu’à la personnalité de Philippe le Bel. J’ai aussi apprécié qu’il ait pris, comme personnage principal, un homme qui n’était pas encore Templier et qui hésitait d’ailleurs à l’être. Cela a permis à l’auteur de soulevé des questions intéressantes, comme la profondeur de la foi, le célibat, le fait que les Templiers ne menaient plus de croisades sur la fin etc… Cependant, j’ai trouvé la fin trop abrupte et la fin des problèmes de Robert et compagnie un peu trop facile. Pour avoir lu plusieurs Jean d’Aillon, j’ai été déçue de découvrir des points non résolus ou plutôt, des problèmes vite réglés. Cela m’a très clairement laissé un goût d’inachevé que je n’avais encore jamais ressenti avec ses livres et j’ai trouvé dommage.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Miguel33 Posté le 15 Novembre 2018
              [...] Dans ce livre, on découvre Robert de l’Aigle, un jeune homme d’une vingtaine d’années. C’est un chevalier aguerri. Il doit lutter pour sa liberté. On suit donc son périple, de Paris à l’Angleterre (et aussi l’inverse). [...] Lire la suite sur:
            • soleil Posté le 6 Novembre 2018
              Robert de l'Aigle,  chevalier, envisage de faire partie de l'Ordre du Temple à l'instar de certains membres de sa famille. Le voici sollicité pour convoyer en lieu sûr des coffres forts nombreux contenant des trésors de l'Ordre. Guillaume de Nogaret, conseiller de Philippe le Bel, sous-entend que les membres de l'Ordre du Temple sont des hérétiques et idolâtres qu'il convient de combattre. Il n'a donc plus qu'une idée en tête : arrêter Robert de l'Aigle en sa qualité d'idolâtre et retrouver ce fameux trésor. La chasse à la fortune et à Robert de l'Aigle est lancée. ---------------------------------- La prose de Jean d'Aillon est limpide et dès les premières pages j'ai été happée. Par ailleurs l'auteur réussit à nous faire aimer les personnages si bien que l'on a de l'empathie, que l'on craint leur arrestation au même titre qu'eux qui mettent tout en oeuvre pour passer inaperçus et fuir. Lorsqu'ils arpentent les campagnes à cheval ou se croient en sécurité en Angleterre, on a envie de les prévenir du danger. Jean d'Aillon sait aussi jouer avec nos nerfs pour nous faire douter de certains personnages ; j'ai cru à plusieurs reprises débusquer un traître. Enfin la description des campagnes, de ce Paris minuscule, des tenues et habitudes de vie est si bien décrite que j'ai... Robert de l'Aigle,  chevalier, envisage de faire partie de l'Ordre du Temple à l'instar de certains membres de sa famille. Le voici sollicité pour convoyer en lieu sûr des coffres forts nombreux contenant des trésors de l'Ordre. Guillaume de Nogaret, conseiller de Philippe le Bel, sous-entend que les membres de l'Ordre du Temple sont des hérétiques et idolâtres qu'il convient de combattre. Il n'a donc plus qu'une idée en tête : arrêter Robert de l'Aigle en sa qualité d'idolâtre et retrouver ce fameux trésor. La chasse à la fortune et à Robert de l'Aigle est lancée. ---------------------------------- La prose de Jean d'Aillon est limpide et dès les premières pages j'ai été happée. Par ailleurs l'auteur réussit à nous faire aimer les personnages si bien que l'on a de l'empathie, que l'on craint leur arrestation au même titre qu'eux qui mettent tout en oeuvre pour passer inaperçus et fuir. Lorsqu'ils arpentent les campagnes à cheval ou se croient en sécurité en Angleterre, on a envie de les prévenir du danger. Jean d'Aillon sait aussi jouer avec nos nerfs pour nous faire douter de certains personnages ; j'ai cru à plusieurs reprises débusquer un traître. Enfin la description des campagnes, de ce Paris minuscule, des tenues et habitudes de vie est si bien décrite que j'ai été immergée sans peine au milieu de Perrine, Robert, Cappon.....pour mon plus grand plaisir. Quant au Moyen Âge qui est ma période historique voire littéraire favorite, il a contribué à me faire aimer cette lecture. Je remercie Babelio et Les Presses de la Cité pour ce livre envoyé suite à une masse critique.
              Lire la suite
              En lire moins
            Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
            Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.