RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Le Bizarre incident du chien pendant la nuit

            Nil
            EAN : 9782841113057
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 304
            Format : 140 x 225 mm
            Le Bizarre incident du chien pendant la nuit

            Odile DEMANGE (Traducteur)
            Date de parution : 04/03/2004

            Christopher a quinze ans. Il comprend les mathématiques et la théorie de la relativité. Ce qu'il ne comprend pas bien, ce sont les autres êtres humains. Il aime les listes, les plans et la vérité. Il déteste le jaune et le marron. Il n'est jamais allé plus loin que le...

            Christopher a quinze ans. Il comprend les mathématiques et la théorie de la relativité. Ce qu'il ne comprend pas bien, ce sont les autres êtres humains. Il aime les listes, les plans et la vérité. Il déteste le jaune et le marron. Il n'est jamais allé plus loin que le bout de sa rue tout seul.
            Pourtant, lorsqu'il découvre le chien de sa voisine transpercé d'une fourche, il décide de partir à la recherche du meurtrier et de s'en inspirer pour écrire un roman policier. Mais son enquête va bouleverser le délicat équilibre de l'univers qu'il s'était construit...
            «Pour vous faire une idée de ce roman, pensez à des livres tels Le Bruit et la Fureur, L'Attrape-coeurs ou l'un des récits d'Oliver Sacks.» New York Times
            «Une oeuvre exceptionnelle.» Sunday Telegraph
            «Un écrivain empreint de sagesse et d'humour noir, doué d'une rare qualité de compassion. Un succès sans précédent.» Ian McEwan

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782841113057
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 304
            Format : 140 x 225 mm
            Nil
            20.00 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Flopense Posté le 31 Décembre 2018
              Ce roman m'a été offert à Noël par la tante de mon compagnon, une femme pour qui j'éprouve beaucoup de sympathie. Je l'ai donc mis au-dessus de ma pile de lectures en ne m'attendant qu'à une bonne surprise au risque d'être déçue... Au fil des pages, on découvre la psychologie touchante d'un garçon souffrant de troubles du comportement. Chacun de nous peut s’identifier, du moins en partie, au jeune Christopher. J'ai beaucoup aimé regardé Rain Man ou plus récemment Sam, je suis Sam. Or, ni le film de Barry Levinson, ni celui de Jessie Nelson ne m'a permis de pénétrer l'esprit d'un autiste. Par contre, ce fût le cas lors de cette lecture. Pour éviter de perdre pieds face au chaos extérieur, Christopher a édicté ses propres règles en toute conscience. Il se lance dans une enquête suite à la découverte du cadavre du caniche de sa voisine. Le récit comporte de nombreuses digressions qui illustrent les préceptes qui le guident et reflètent le fonctionnement du jeune garçon. Le jaune et le brun l’irritent profondément, alors que le rouge et les mathématiques le rassurent. L'adolescent de « quinze ans, trois mois et deux jours » aime aussi les nombres premiers dont... Ce roman m'a été offert à Noël par la tante de mon compagnon, une femme pour qui j'éprouve beaucoup de sympathie. Je l'ai donc mis au-dessus de ma pile de lectures en ne m'attendant qu'à une bonne surprise au risque d'être déçue... Au fil des pages, on découvre la psychologie touchante d'un garçon souffrant de troubles du comportement. Chacun de nous peut s’identifier, du moins en partie, au jeune Christopher. J'ai beaucoup aimé regardé Rain Man ou plus récemment Sam, je suis Sam. Or, ni le film de Barry Levinson, ni celui de Jessie Nelson ne m'a permis de pénétrer l'esprit d'un autiste. Par contre, ce fût le cas lors de cette lecture. Pour éviter de perdre pieds face au chaos extérieur, Christopher a édicté ses propres règles en toute conscience. Il se lance dans une enquête suite à la découverte du cadavre du caniche de sa voisine. Le récit comporte de nombreuses digressions qui illustrent les préceptes qui le guident et reflètent le fonctionnement du jeune garçon. Le jaune et le brun l’irritent profondément, alors que le rouge et les mathématiques le rassurent. L'adolescent de « quinze ans, trois mois et deux jours » aime aussi les nombres premiers dont il dit qu’ils ressemblent à la vie : logiques, mais il est impossible d'en trouver les règles. Je suis moi-même passé par une pénible période de trouble-panique, faite de crises d'angoisses quotidiennes. Je me rappelle fort bien de toutes les petites choses que j'ai mis en place pour me protéger: se balader toujours dans des lieux connus, éviter la foule et les endroits clos. Mon sac ne devait jamais manqué d'une grande bouteille d'eau, de morceaux de sucre, d'huile essentielle de lavande, d'un sachet en papier pour respirer et me calmer en cas de crise, et inévitablement de l'ultime bouée de secours, les anxiolytiques. S'ancrer en soi, se recroqueviller de l'intérieur pour se protéger. Craquer et faire une crise en public car les frontières ont été franchies malgré soi. Je connais toutes ces choses... C'est sans doute pour cette raison que Christopher m'a tant touchée. Il est important de souligner que l'auteur regrette le terme choisi par l'éditeur sur la couverture originale: Syndrome d'Asperger, une forme d'autisme. Ce n'était pas son objectif. Il rappelle sur son site internet qu'il ne s'agit pas ici de l'histoire d'un autiste, mais d'un individu souffrant de troubles comportementaux. Haddon conseille aux lecteurs en quête de comprendre le syndrome d'Asperger de lire des ouvrages écrits par des autistes car lui-même n'en sait que trop peu sur le sujet. Je vais donc ajouter la quête de ce type d'ouvrage à ma to-do liste. Quoi qu'il en soit, ce roman est une belle leçon sur la différence. Mark Haddon nous offre une vision du monde surprenante et révélatrice. Il nous enseigne aussi le courage que certains doivent déployer pour poser des actes qui somme toute sont communs pour la plupart d'entre nous. J'ai aussi beaucoup apprécié les raisonnements du jeune garçon. Ils frappent parfois tant ils sont criants de vérité. On se demande dés lors qui est le plus déconcertant de nous ou lui. J’ai aimé sa façon de lire la réalité, sans s’alambiquer l’esprit. Une lecture de la vie simple, codifiée et qui tombe sous le sens. Le côté rudimentaire de la forme du discours et les illustrations auraient pu devenir lassants. Mais c'est loin d'être le cas tant le récit est vivant. Les pages filent à toute allure. Présentation simple et tendre d’un sujet difficile.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Sicily Posté le 16 Décembre 2018
              Je ne m'attendais pas à ce genre de récit en lisant la quatrième de couverture. Le narrateur, un jeune garçon autiste (on ne s'en rend pas compte tout de suite mais assez vite), nous fait vivre l'histoire à travers son monde si particulier. Il y a d'abord une sorte d'enquête policière pour retrouver l'assassin d'un chien, puis un parcours jusque Londres. Au final ce roman est plaisant, surtout grâce à sa mise en forme particulière, que je vous laisse découvrir.
            • hayko Posté le 13 Décembre 2018
              j ai beaucoup aimé ce livre , on comprend vraiment ce qu il pense et on s'attache facilement au personnage
            • PaulineDeysson Posté le 24 Novembre 2018
              Que peut bien cacher un tel titre ? Une histoire comique, me direz-vous, un de ces romans légers dont la narration s’élabore autour d’un enchaînement cocasse de circonstances improbables. Si le récit de Mark Haddon s’achève sur une impression bienheureuse, l’action n’a pourtant rien d’extraordinaire. Narré à la première personne, Le bizarre incident du chien pendant la nuit raconte l’histoire d’un jeune garçon qui veut mener l’enquête sur la mort du caniche de sa voisine. Il se dispute avec son père, fait un voyage en train et résout finalement l’énigme du meurtre. Banal, à ceci près que Christopher Boone, notre héros, est autiste. Surdoué en mathématiques, il déteste qu’on le touche et adore les chiens. Son rêve préféré : il est seul sur la planète et fait ce qu’il veut, loin de toute compagnie humaine. Raconté de son point de vue, le quotidien prend une autre envergure. Chaque pas dans la rue, chaque parole est un combat contre sa nature profonde : il vit dans un univers à part, qu’il peuple de couleurs et de vie. Sa froideur apparente masque un incessant bouillonnement de questions et de sensations. C’est précisément pour éviter de se noyer dans ses cinq sens qu’il les... Que peut bien cacher un tel titre ? Une histoire comique, me direz-vous, un de ces romans légers dont la narration s’élabore autour d’un enchaînement cocasse de circonstances improbables. Si le récit de Mark Haddon s’achève sur une impression bienheureuse, l’action n’a pourtant rien d’extraordinaire. Narré à la première personne, Le bizarre incident du chien pendant la nuit raconte l’histoire d’un jeune garçon qui veut mener l’enquête sur la mort du caniche de sa voisine. Il se dispute avec son père, fait un voyage en train et résout finalement l’énigme du meurtre. Banal, à ceci près que Christopher Boone, notre héros, est autiste. Surdoué en mathématiques, il déteste qu’on le touche et adore les chiens. Son rêve préféré : il est seul sur la planète et fait ce qu’il veut, loin de toute compagnie humaine. Raconté de son point de vue, le quotidien prend une autre envergure. Chaque pas dans la rue, chaque parole est un combat contre sa nature profonde : il vit dans un univers à part, qu’il peuple de couleurs et de vie. Sa froideur apparente masque un incessant bouillonnement de questions et de sensations. C’est précisément pour éviter de se noyer dans ses cinq sens qu’il les réprime violemment : il ressent tout, trop fort, trop vite. J’ai trouvé le roman de Mark Haddon fascinant. Je n’avais jamais rien lu sur l’autisme et je n’y ai jamais été confrontée, mais j’ai adoré me plonger dans l’esprit de Christopher. L’écriture est simple et accessible. L’histoire est menée pour placer le personnage dans des situations intéressantes, et assez vraisemblable pour que l’on y accroche complètement. Après ce voyage, on voit le monde autrement : il regagne un peu de son mystère, de son danger et de sa beauté. Le bizarre incident du chien pendant la nuit nous rappelle qu’au-delà de la réalité elle-même, le plus important est le regard que l’on pose sur ce qui nous entoure, et l’échange qui en résulte. J’ai adoré adopter un point de vue aussi réaliste et aussi différent du mien, sans tomber dans l’écueil de la caricature ! Pauline Deysson - La Bibliothèque
              Lire la suite
              En lire moins
            • Roggy Posté le 29 Septembre 2018
              Mark Haddon entraîne le lecteur dans un monde différent : celui de l’autisme. L’auteur confie la narration à un garçon autiste de 15 ans, Christopher. Au fil de la lecture, je suis réellement rentrée dans sa tête, j’ai compris ses difficultés à communiquer, son incapacité à déchiffrer et gérer certaines émotions, à appréhender les codes des interactions sociales ainsi que ses comportements obsessionnels et répétitifs. L’auteur pratique une écriture fluide qui cavale et reflète fidèlement le ressenti du personnage principal dont l’histoire faire rire autant qu’elle serre le cœur et appelle à l’empathie. Original, drôle et émouvant ce roman donne juste envie de prendre le large en compagnie de Christopher et d’éviter la vie « normale » pendant un bout de temps et apprendre de lui, de sa perception du monde où le mensonge n’a pas sa place et où les choses devraient être beaucoup moins compliquées. J’ai mieux compris l’étendue des difficultés qui sèment le quotidien d’une personne atteinte du trouble du spectre autistique ainsi que celles de leur entourage. Ce roman est une belle leçon de courage et d’optimisme qui appelle à l’intégration et à l’acceptation de ces personnes dans la société et qui nous rappelle l’essentiel : qu’importe le pas et le moyen de... Mark Haddon entraîne le lecteur dans un monde différent : celui de l’autisme. L’auteur confie la narration à un garçon autiste de 15 ans, Christopher. Au fil de la lecture, je suis réellement rentrée dans sa tête, j’ai compris ses difficultés à communiquer, son incapacité à déchiffrer et gérer certaines émotions, à appréhender les codes des interactions sociales ainsi que ses comportements obsessionnels et répétitifs. L’auteur pratique une écriture fluide qui cavale et reflète fidèlement le ressenti du personnage principal dont l’histoire faire rire autant qu’elle serre le cœur et appelle à l’empathie. Original, drôle et émouvant ce roman donne juste envie de prendre le large en compagnie de Christopher et d’éviter la vie « normale » pendant un bout de temps et apprendre de lui, de sa perception du monde où le mensonge n’a pas sa place et où les choses devraient être beaucoup moins compliquées. J’ai mieux compris l’étendue des difficultés qui sèment le quotidien d’une personne atteinte du trouble du spectre autistique ainsi que celles de leur entourage. Ce roman est une belle leçon de courage et d’optimisme qui appelle à l’intégration et à l’acceptation de ces personnes dans la société et qui nous rappelle l’essentiel : qu’importe le pas et le moyen de transport du moment que l’on avance.
              Lire la suite
              En lire moins
            Aventurez-vous sur les rives du NiL
            Petite maison généraliste à forte personnalité, NiL a toujours défendu avec passion les regards d'auteurs originaux sans se poser la question des genres. Embarquez dès à présent pour recevoir toutes les actualités de NiL !