Lisez! icon: Search engine
Nouveauté
Perdre la tête - Finaliste du Prix des libraires du Québec 2023
Dominique Fortier (traduit par)
Date de parution : 11/04/2024
Éditeurs :
Les Escales
Nouveauté

Perdre la tête - Finaliste du Prix des libraires du Québec 2023

Dominique Fortier (traduit par)
Date de parution : 11/04/2024
Un roman fiévreux qui explore les questions de genre, de désir et de pouvoir à travers une histoire d’amitié intense.
Montréal, 1873. Quand Marie, enfant lumineuse et gâtée, rencontre Sadie, fillette sombre et rusée, leurs vies basculent. Elles se lient d’une amitié fusionnelle, entre attirance et compétition. De défi en... Montréal, 1873. Quand Marie, enfant lumineuse et gâtée, rencontre Sadie, fillette sombre et rusée, leurs vies basculent. Elles se lient d’une amitié fusionnelle, entre attirance et compétition. De défi en provocation, leurs jeux deviennent si dangereux qu’un jour, les adultes décident de les séparer.

Des années après, Marie s'affranchit de sa...
Montréal, 1873. Quand Marie, enfant lumineuse et gâtée, rencontre Sadie, fillette sombre et rusée, leurs vies basculent. Elles se lient d’une amitié fusionnelle, entre attirance et compétition. De défi en provocation, leurs jeux deviennent si dangereux qu’un jour, les adultes décident de les séparer.

Des années après, Marie s'affranchit de sa condition de femme en refusant le mariage et en prenant la tête de l'usine familiale. Sadie, quant à elle, découvre la puissance libératrice de la littérature en écrivant un roman érotique. Distribué sous le manteau, ce texte mettra le feu aux poudres d'une révolution menée par les ouvrières.

Marie et Sadie, irrémédiablement liées, joueront un rôle décisif dans les événements qui bouleverseront leur ville.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782365698160
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 464
Format : 140 x 225 mm
EAN : 9782365698160
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 464
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

« Roman foisonnant campé dans deux quartiers de la Montréal fantasmée de la révolution industrielle, le Mile doré et le Mile sordide, Perdre la tête alterne entre l’opulence et la misère, entre le sublime et le grotesque, entre l’innocence et la dépravation. »
Manon Dumais / Le Devoir

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Jodyane 29/02/2024
    Je remercie NetGalley France et Ato édition 1873 Montréal : Marie et Saddie deux enfants que tout oppose s'attire et une amitié très forte va naître . Après avoir emprunté un pistolet à son père Marie et Saddie vont tuer leur bonne par accident. Elles vont être séparées et grandir chacune de leur côté. Saddie va être envoyé dans un pensionnat à Londres. Elle y restera 9 ans, elle y sera battue et soumise aux hommes. Puis elle sera élevée dans un bordel. C'est là qu'elle décide de dominer les hommes et commence à écrire un livre un peu spécial, un livre érotique, pornographique... Quant à Marie, elle va continuer à vivre richement avec son père et beaucoup voyager. On la prépare à son rôle de riche héritière.... C'est un roman fascinant de par les personnages hors du commun, deux filles vraiment très étranges et l'histoire est incroyable. De multiples sujets y sont abordés.. Il est fascinant et très spécial par exemple, le père de Marie a de nombreuses aventures avec les bonnes et quand une d'elles tombe enceinte, c'est tout le temps une fille et le prénom de cette enfant "Mary" mais avec un "y", il y a donc une multitude Mary .. J'ai adoré cette ambiance différente, loufoque un peu comme dans un conte. C'était très particulier, mais cela m'a beaucoup plu. C'est très bien écrit et riche, cela se lit très vite car on est captivé par les personnages. le seul bémol,certaines phrases. A mon avis un problème de traduction français, canadien. Exemple : "Elle a été très insultée". P41 "il avait réagi ainsi que le que font habituellement les gens en pareille circonstance" juste à corriger et cela sera parfait. Un roman qui m'a captivé jusqu'au bout et en plus un secret de famille à la fin auquel je ne m'attendais pas nous transporte aux premières pages du roman... J'ai adoré. Excellente lecture qui m'a surprise et j'adore ça ! Lisez le ! Je remercie NetGalley France et Ato édition 1873 Montréal : Marie et Saddie deux enfants que tout oppose s'attire et une amitié très forte va naître . Après avoir emprunté un pistolet à son père Marie et Saddie vont tuer leur bonne par accident. Elles vont être séparées et grandir chacune de leur côté. Saddie va être envoyé dans un pensionnat à Londres. Elle y restera 9 ans, elle y sera battue et soumise aux hommes. Puis elle sera élevée dans un bordel. C'est là qu'elle décide de dominer les hommes et commence à écrire un livre un peu spécial, un livre érotique, pornographique... Quant à Marie, elle va continuer à vivre richement avec son père et beaucoup voyager. On la prépare à son rôle de riche héritière.... C'est un roman fascinant de par les personnages hors du commun, deux filles vraiment très étranges et l'histoire est incroyable. De multiples sujets y sont abordés.. Il est fascinant et très spécial par exemple, le père de Marie a de nombreuses aventures avec les bonnes et quand une d'elles tombe enceinte, c'est tout le temps une fille et le prénom de cette enfant "Mary" mais avec un "y", il y a donc une multitude...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Errant 06/01/2024
    Suite à une gaffe majeure, un meurtre accidentel (annoncé dès les premières pages), deux jeunes amies sont séparées de force et connaîtront des destins bien différents. Au fil des ans, elles passeront par une gamme de relations : amitié, jalousie, complicité, rivalité, amour, jalousie, envie, haine, mais jamais par l’indifférence . . . L’époque n’est pas tendre pour les femmes. Qu’elles soient chefs d’entreprises, simples ouvrières, écrivaines, bonnes, prostituées ou avorteuses, qu’importe, les hommes ont le pouvoir et n’entendent pas leur céder. Conquérir son indépendance devient alors un combat quotidien, parfois ouvert, parfois souterrain. Toute une trame de fond pour ce roman qui met en scène deux femmes “de la haute”, mais aussi plusieurs autres de classe moins privilégiées. On passe d’une perspective à une autre, on saute des motivations individuelles à des considérations de classes sociales, on flirte avec l’ambiguïté de genre. En plus, l’auteure nous mène en bateau, s’amuse à détricoter ce qu’elle nous avait concocté, finit le tout avec un feu d’artifice. J’ai bien aimé cette lecture à multiples tiroirs, avec ses personnages pétillants, toujours animés par de fortes pulsions.
  • danielbordeleau1405 19/12/2023
    Montréal 19e siècle Une ville en pleine expansion En pleine exploitation aussi de la main-d’oeuvre, des enfants et des femmes… L’homme est au centre de tout; la femme, elle, se cherche une place. Sadie et Marie, un combat, une lutte pour trouver leur vraie personnalité. Comme si l’épanouissement ultime, l’émancipation devait absolument passer par un combat de tous les instants, quitte à mourir… Lire O’Neill, c’est se laisser transporter dans un autre monde…
  • bilodoh 18/12/2023
    Un roman fascinant qui commence par un duel au pistolet entre deux petites filles et la mort par balle d’une servante de la famille! Dans le décor du Montréal de la fin du 19e siècle, deux fillettes, la riche et belle Marie Antoine aux boucles blondes qui habite une belle maison dans le Mile Doré et la méchante Sadie, à la chevelure sombre qui vient du quartier pauvre, le Mile Sordide.(des personnages symboliques qui me font un peu penser aux contes d’Amélie Nothomb). C’est d’abord une histoire d’enfance avec ses amitiés, ses jalousies et ses trahisons. Mais c’est ensuite un éventail de thèmes : une fille en exil dans un pensionnat anglais pour apprendre les bonnes manières et une amie élevée dans un bordel. Il y aura les droits des femmes, le sexe et le plaisir féminin, mais il sera aussi question de l’industrie du sucre, des classes sociales et du pouvoir de l’argent. Et en bonus, des secrets de famille et des révélations inattendues. Une lecture étonnante, un univers riche et un côté historico-fantastique dépaysant.
  • Forestiere 17/12/2023
    Ce roman captivant nous entraîne dans la vie trépidante de Marie et Sadie, deux jeunes femmes bien particulières (et parfois bien étranges) qui ne se laissent pas influencer par les dictats de la société et qui souhaitent vivre pleinement leur différence par leur soif de liberté et de créativité. Roman très féminin qui nous offre une incursion dans le Mile Doré et son opposé le Mile Sordide du Montréal de la fin du 19ième siècle. J’ai aimé l’écriture riche de l’auteure remplie de métaphores qui nous fait découvrir les premiers balbutiements du féminisme. C’est intéressant de voir comment les personnages de Marie, Sadie, Mary et George cherchent à leur façon à s’émanciper et contribuer à sortir les femmes de l’état de soumission et d’infériorité dans lequel elles se trouvent dans la société et dans leur foyer. C’est un roman que j’ai eu plaisir à lire et qui comporte bien des révélations en fin de livre.
Inscrivez-vous à la newsletter Les Escales
Découvrez la prochaine Escale de votre voyage littéraire !