RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            A la grâce des hommes

            Presses de la cité
            EAN : 9782258104945
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe
            A la grâce des hommes

            Date de parution : 15/05/2014
            « Voici une nouvelle voix originale, qui tient son histoire avec une remarquable maîtrise de la langue. Le premier roman d’Hannah Kent, A la grâce des hommes, est un pur bijou, sa prose aussi froide et étincelante que le paysage nordique qu’elle dépeint. »
            Geraldine Brooks, auteur de L’Autre Rive du monde, Le Livre d’Hanna et La Solitude du docteur March

             
            Dans le nord de l’Islande, en 1829, Agnes Magnúsdóttir est condamnée à mort pour l’assassinat de son amant, Natan Ketilsson. En attendant que la sentence soit exécutée, Agnes Magnúsdóttir est placée en résidence surveillée à Kornsá, dans la ferme de l’agent de sécurité du canton, Jon Jonsson, avec sa femme... Dans le nord de l’Islande, en 1829, Agnes Magnúsdóttir est condamnée à mort pour l’assassinat de son amant, Natan Ketilsson. En attendant que la sentence soit exécutée, Agnes Magnúsdóttir est placée en résidence surveillée à Kornsá, dans la ferme de l’agent de sécurité du canton, Jon Jonsson, avec sa femme et leurs deux filles. Horrifiées à l’idée d’héberger une criminelle, les membres de la famille évitent tout contact avec Agnes, qui leur inspire autant de peur que de dégoût. Seul Totti, le jeune révérend que la meurtrière a choisi comme guide spirituel pour la préparer à sa fin prochaine, tente de la comprendre.

            Alors que les mois passent, contraints de partager le quotidien, de travailler côte à côte cette terre gelée et hostile, le fermier et les siens se laissent peu à peu apprivoiser par la condamnée. Encouragée par le pasteur, Agnes livre le récit de sa vie, de son amour pour Natan, et des semaines qui ont conduit au drame, laissant entrevoir une vérité qui n’est pas forcément celle que tous pensaient connaître.

            Inspiré de la véritable histoire d’Agnes Magnúsdóttir, la dernière femme condamnée à mort en Islande, A la grâce des hommes est un roman sur la vérité, celle que nous croyons savoir et celle à laquelle nous voulons croire.
             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782258104945
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe
            Presses de la cité
            12.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • coco8466 Posté le 30 Mars 2019
              J'ai passé un bon moment avec ce livre. J'avais l'impression de vivre dans un badstofa au 19éme siècle en Islande. Hannah Kent nous raconte les derniers jours d'Agnes une servante accusée du meurtre de son employeur. Ce livre est adapté d'une histoire vraie.
            • Nyuka Posté le 2 Mars 2019
              Un très bon livre que j'ai découvert pour me souvenir de mon voyage en Islande. On s'attache vite à Agnès et à sa vie bien difficile. J'ai espéré tout au long de la lecture. J'ai été en colère et triste de toute cette injustice... Ce manque de chance... Je voyais aussi les paysages défilés sous mes yeux, ce brouillard dévalé les pentes pour grignoter le vert de ces terres islandaises... Bravo à l'auteure pour toutes ces émotions et ces images procurées au fil des pages.
            • Ingriddoo200 Posté le 8 Janvier 2019
              Un livre islandais que j'ai beaucoup aimé
            • tantquilyauradeslivres Posté le 8 Janvier 2019
              Pour son premier roman, l’australienne Hannah Kent s’est intéressée à l’histoire d’Agnes Magnusdottir, la dernière femme condamnée à mort et exécutée en Islande. Ce cas célèbre en Islande a apparemment fait couler beaucoup d’encre, mais dans la plupart des écrits, Agnes est présentée comme une femme froide et manipulatrice. Hannah Kent a voulu offrir un portrait plus humain de cette femme. Elle a donc fait le choix de nous présenter une femme vulnérable et sensible, victime de sa condition. Agnes raconte son histoire à Toti, le pasteur chargé de la préparer à la mort, sous le regard haineux puis apitoyé des fermiers qui en ont la garde. En attendant son exécution, Agnes vit au milieu d’eux, chargée des tâches habituelles d’une servante. Et c’est ainsi que l’on découvre le quotidien d’une ferme islandaise au début du XIXème siècle. Une vie de labeur incessant, où maîtres et serviteurs partagent l’espace commun de la badstofa, où la vie est morne et difficile, le froid, la misère et la mort n’étant jamais bien loin. Les confidences d’Agnes sont interrompues par des passages consacrés à d’autres personnages, notamment le pasteur Toti et la fermière Margret. Et des lettres, poèmes et extraits d’actes judiciaires, précédent chaque... Pour son premier roman, l’australienne Hannah Kent s’est intéressée à l’histoire d’Agnes Magnusdottir, la dernière femme condamnée à mort et exécutée en Islande. Ce cas célèbre en Islande a apparemment fait couler beaucoup d’encre, mais dans la plupart des écrits, Agnes est présentée comme une femme froide et manipulatrice. Hannah Kent a voulu offrir un portrait plus humain de cette femme. Elle a donc fait le choix de nous présenter une femme vulnérable et sensible, victime de sa condition. Agnes raconte son histoire à Toti, le pasteur chargé de la préparer à la mort, sous le regard haineux puis apitoyé des fermiers qui en ont la garde. En attendant son exécution, Agnes vit au milieu d’eux, chargée des tâches habituelles d’une servante. Et c’est ainsi que l’on découvre le quotidien d’une ferme islandaise au début du XIXème siècle. Une vie de labeur incessant, où maîtres et serviteurs partagent l’espace commun de la badstofa, où la vie est morne et difficile, le froid, la misère et la mort n’étant jamais bien loin. Les confidences d’Agnes sont interrompues par des passages consacrés à d’autres personnages, notamment le pasteur Toti et la fermière Margret. Et des lettres, poèmes et extraits d’actes judiciaires, précédent chaque nouveau chapitre. L’apport de ces documents est particulièrement intéressant. J’ai toutefois un bémol. En effet, le parti pris d’Hannah Kent pour Agnes est trop présent. Et cela devient dérangeant lorsqu’Agnes en arrive à parler de Natan et Pétur, les victimes du meurtre et lorsqu’elle raconte le crime en lui-même. L’écriture d’Hannah Kent est agréable et fluide, le ton est rythmé et l’histoire est intéressante. Bref, j’ai passé un bon moment de lecture avec ce roman. Hannah Kent a depuis écrit un autre roman pour lequel les critiques sont aussi bonnes. Par ailleurs, j’ai cru voir que ce roman sera bientôt adapté au cinéma avec l’actrice Jennifer Lawrence dans le rôle d’Agnes Magnusdottir. Et là j’avoue que j’ai quelques craintes avec une adaptation à l’américaine.
              Lire la suite
              En lire moins
            • mamzelleoups Posté le 9 Décembre 2018
              Islande, XIXe siècle. Condamné à mort pour le meurtre de son amant, Agnes est placée en détention chez un fermier modèle. Durant les longs mois d'incarcération, son confesseur et la famille, hostile au début, apprennent à connaitre la femme blessée derrière la meurtrière. Ce roman (inspiré d'un fait réel) est beau et triste, très bien écrit car le personnage d'Agnes se révèle très doucement, entre les rumeurs, ce qu'elle raconte et ses pensées les plus intimes.
            Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
            Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.