Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266307925
Code sériel : 17901
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 304
Format : 108 x 177 mm
Nouveauté

Les Sales Gosses

Date de parution : 04/06/2020
Jeanne est furibarde : elle a été placée en maison de retraite par ses enfants et chacun se renvoie la balle pour déterminer qui en a été à l’initiative. Elle a beau avoir 81 ans, elle n’a pas dit son dernier mot. Son plan : simuler la démence et les... Jeanne est furibarde : elle a été placée en maison de retraite par ses enfants et chacun se renvoie la balle pour déterminer qui en a été à l’initiative. Elle a beau avoir 81 ans, elle n’a pas dit son dernier mot. Son plan : simuler la démence et les rendre tous dingues.
Sauf que ce lieu dans lequel elle ne voyait qu’hostilité va lui révéler bien des surprises…
En prenant part, d’abord sur la pointe des pieds, puis avec une ardeur qu’on ne lui connaissait plus, aux rendez-vous réguliers d’une clique de pensionnaires plus agités qu’une colonie de vacances, Jeanne va réveiller des pans de sa personnalité qu’elle pensait à jamais enfouis : la curiosité, l’espoir… et surtout, l’audace. Qu’on se le dise : les bêtises ne sont pas qu’un jeu d’enfant !

« Une octogéniale. Ce roman traite un sujet grave de façon désopilante et ça fait un bien fou. » Femme actuelle

« Un premier roman qui pétille. » Bernard Babkine – Marie France

« Pas d’âge pour faire sa crise ! » Christophe Mangelle – La Fringale culturelle
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266307925
Code sériel : 17901
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 304
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

« Une octogéniale. Ce roman traite un sujet grave de façon désopilante et ça fait un bien fou. »
Femme actuelle

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Lalivrophile Posté le 21 Juin 2020
    Ce roman m'a plu. Au départ, j'ai apprécié que Jeanne ne s'en laisse pas conter. Dans la vie, on entend souvent (malheureusement) des choses de ce genre: des personnes «mettant» leurs parents en maison de retraite, alors que ceux-ci sont capables de vivre chez eux. L'autrice a fini par nuancer son propos, car au bout d'un moment, un résident pousse Jeanne à s'intéresser à un pan de la vie de la maison de retraite, et la bande à laquelle elle se mêle est joyeuse et amicale. En outre, cette résidence n'est pas de celles où on ne fait pas cas des personnes qui y vivent. [...] Lire la suite sur:

les contenus multimédias

Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !