Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266267779
Code sériel : 16590
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 600
Format : 108 x 177 mm

Une putain d'histoire

Date de parution : 12/05/2016
« Au commencement était la peur... »

Hors des flots déchaînés, une main tendue vers le ciel. Un pont de bateau qui tangue, la pluie qui s’abat, et la nuit… Le début d’une « putain d’histoire ».
Une histoire d’amour et de peur, de bruit et de fureur. L’histoire de Henry, 17...
« Au commencement était la peur... »

Hors des flots déchaînés, une main tendue vers le ciel. Un pont de bateau qui tangue, la pluie qui s’abat, et la nuit… Le début d’une « putain d’histoire ».
Une histoire d’amour et de peur, de bruit et de fureur. L’histoire de Henry, 17 ans, que le meurtre de sa petite amie plonge dans l’enfer du soupçon. Sur son île, Glass Island, battue par les vents, cernée par la brume 360 jours par an et uniquement accessible par ferry, tout le monde connaît tout le monde, jusqu’au plus noir de ses secrets. Ou du moins le croit-on.
Quand la peur gagne, la vérité s’y perd…

« Un livre captivant jusqu'à la toute fin. » Le Point

« Du grand art. » Femme actuelle

Ce livre a reçu le prix Cognac du meilleur roman francophone
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266267779
Code sériel : 16590
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 600
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Une putain d’histoire est un putain de livre ! Amateurs de sensations fortes, ne cherchez pas plus longtemps, voici le polar de l’année. Bernard Minier est littéralement bluffant. » RTL

« Un polar français digne de Stephen King. C’est intense, diablement efficace et franchement jouissif jusqu’au bout. Un sacré bon roman ! » Le Parisien

« Un livre captivant jusqu’à la toute fin où, dans une scène à la Fantômas, le vrai méchant tombe le masque avec un rire démoniaque. »  Le Point

« Une intrigue mêlant présent et passé, des personnages dont la noirceur inattendue se révèle au fil des pages, et un rebondissement glaçant qui justifie à lui seul le titre du livre. »  Elle

« Bernard Minier élabore un jeu de piste machiavélique. Comme un courant, on se retrouve entraîné sans pouvoir résister dans ce suspense sinueux, dont l’issue est un vrai tour de force. » Télé 7 Jours

« Du grand art. » Femme actuelle

« Une histoire qui se termine de façon incroyable. Un très bon thriller. » France Info

« On reste bluffé par son art de nous captiver et surprendre jusqu’à la fin, inattendue. » Version Femina

 « Une putain d’histoire, terriblement efficace. » Le Progrès

« Un talent et une imagination hors-normes. » La Dépêche du Midi

« Un meurtre, une enquête, des soupçons, des personnages au bord du gouffre… Minier tient encore une intrigue sacrément bien charpentée. » Le Parisien

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Rebus Posté le 11 Mai 2020
    Efficace. très efficace. Si vous cherchez un thriller plein de rebondissements, de fausses pistes et d'actions en tous genres, alors Une putain d'histoire devrait vous plaire : un décor grandiose battu au gré des éléments, un groupe de jeunes ados à l'amitié indéfectible, des méchants pourris jusqu'à l'os, d'autres individus puissants et retors, sans oublier le passé mystérieux du héros, et le meurtre d'une jeune fille de 17 ans retrouvée dans un filet de pêche sur une plage. Un livre d'action donc, servi par une plume qui tient en haleine. Un poil too much parfois au niveau du déroulement de l'intrigue, mais on ne lui en tiendra pas rigueur. J'ai beaucoup aimé toute la réflexion menée sur la surveillance à outrance des uns et des autres avec une facilité apparente et glaçante. J'ai juste un petit regret personnel pour le choix du titre, qui ne reflète pas vraiment à mes yeux l'intrigue complexe échafaudée par l'auteur. La fin tient ses promesses, c'est même savoureux. Un bon moment de lecture.
  • jeanpierregruest Posté le 3 Mai 2020
    Difficile de faire une critique s'en trop en dire sur l'histoire de Henry et des péripéties qu'il vit sur Glass Island. Dans un récit tendu, où il nous trimballe du passé au présent, en démiurge habile, Bernard Minier nous montre que, plus que jamais, et surtout en littérature, les apparences peuvent être trompeuses. Il multiplie les rebondissements et retournement de situation sans lâcher son lecteur, enchaînant les fausses pistes jusqu'à la vérité finale ! Une mécanique parfaitement huilée avec une "morale" cruelle... "Une putain d 'histoire", en effet, à condition de savoir garder sa langue !
  • amanline Posté le 29 Avril 2020
    Glass Island est une île au large de Seattle. Une île battue par les vents, les pluies et les flots mais où tous les habitants semblent se connaitre et se serrer les coudes. C'est sur cette île que vit Henry, entouré de ses deux mamans et de ses meilleurs amis. C'est un ado comme tant d'autres avec une vie normale de lycéen jusqu'au jour où sa petite amie est retrouvée morte sur la plage et que tous les soupçons pèsent sur lui. Commence alors pour Henry ....une putain d'histoire. Bernard Minier fait parti de mes auteurs préférés. J'ai beaucoup aimé Glacé et les suivants avec le commandant Servaz dans les Pyrénées. Mais avec ce roman, j'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire, il m'a fallu du temps, je n'arrivais pas à me concentrer . Malgré tout je me suis accrochée à cette bande d'ados bravant les autorités et faisant preuve de courage ou de bêtises selon quel point de vue l'on choisit, pour tenter de découvrir les secrets des adultes et le coupable. Puis peu à peu la tension monte d'un cran, l'auteur nous fais mordre à l'hameçon et on se laisse prendre au jeu, sans toutefois lâcher complètement... Glass Island est une île au large de Seattle. Une île battue par les vents, les pluies et les flots mais où tous les habitants semblent se connaitre et se serrer les coudes. C'est sur cette île que vit Henry, entouré de ses deux mamans et de ses meilleurs amis. C'est un ado comme tant d'autres avec une vie normale de lycéen jusqu'au jour où sa petite amie est retrouvée morte sur la plage et que tous les soupçons pèsent sur lui. Commence alors pour Henry ....une putain d'histoire. Bernard Minier fait parti de mes auteurs préférés. J'ai beaucoup aimé Glacé et les suivants avec le commandant Servaz dans les Pyrénées. Mais avec ce roman, j'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire, il m'a fallu du temps, je n'arrivais pas à me concentrer . Malgré tout je me suis accrochée à cette bande d'ados bravant les autorités et faisant preuve de courage ou de bêtises selon quel point de vue l'on choisit, pour tenter de découvrir les secrets des adultes et le coupable. Puis peu à peu la tension monte d'un cran, l'auteur nous fais mordre à l'hameçon et on se laisse prendre au jeu, sans toutefois lâcher complètement prise. Pour ma part, je ne me suis pas totalement laissée convaincre mais le pouvoir de surveillance et les moyens mis en œuvre, décrits dans ce roman, font froid dans le dos. J'ai apprécié également cette manipulation du lecteur par l'auteur et ce retournement de situation. Si je devais résumer ce roman je pense que je choisirai le proverbe: bien mal acquis ne profite jamais...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Marilynzillah Posté le 27 Avril 2020
    Hors des flots déchaînés, une main tendue vers le ciel. Un pont de bateau qui tangue, la pluie qui s'abat, et la nuit. Le début d'une « putain d'histoire ». L'histoire de Henry, 17 ans, que le meurtre de sa petite amie plonge dans l'enfer du soupçon. Sur son île, Glass Island, battue par les vents, cernée par la brume 360 jours par an et uniquement accessible par ferry, tout le monde connaît tout le monde, jusqu'au plus noir de ses secrets. Ou du moins le croit-on. Quand la peur gagne, la vérité s'y perd. Encore un livre de Bernard Minier à couper le souffle! C'est vraiment une p.... d'histoire où on est chamboulé et chahuté. Le rythme est haletant, le suspense très présent, l'ambiance est tendue...j'aime beaucoup son écriture. Je le recommande, comme tous ses autres livres! Un livre captivant jusqu'à la toute fin.
  • fannyvincent Posté le 26 Mars 2020
    On sait qu'Henry a 17 ans, qu'il réside sur Glass island , dans l'Etat de Washington. On sait qu'il y vit avec ses deux mamans, et qu'ils sont parfois amenés à fuir quelque chose, ou quelqu'un. On sait qu'il a une super bande de potes, dont fait partie Naomie, sa petite copine. On sait que Naomie vient d'être retrouvée morte, et qu'Henry apparaît comme le principal suspect. On sait, via des flashbacks, que quelque chose se trame, que des personnes puissantes utilisent les dernières technologies pour effectuer des recherches, dont on suppose qu'elle concerne Henry. C'est à peu près tout ce que l'on sait. Et pour le reste, on imagine... J'ai découvert Bernard Minier grâce à cette putain d'histoire. Ce thriller est un page-turner assez redoutable. L'histoire est efficace, prenante, pleine de rebondissements dans sa conclusion (dont certains anticipés, en toute modestie). Une lecture idéale en cette période si particulière de confinement...
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.