Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782265117945
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 140 x 210 mm
Derniers mètres jusqu'au cimetière
Alexandre André (traduit par)
Date de parution : 07/02/2019
Éditeurs :
Fleuve éditions

Derniers mètres jusqu'au cimetière

Alexandre André (traduit par)
Date de parution : 07/02/2019
« Ce roman contient des doses mortelles d'humour et de champignons. »
Sofi Oksanen, auteur de Purge

« Un livre majestueux. »
Aki Kaurismäki

« L'écrivain le plus drôle en Europe. »
Times UK

« Un délice...
« Ce roman contient des doses mortelles d'humour et de champignons. »
Sofi Oksanen, auteur de Purge

« Un livre majestueux. »
Aki Kaurismäki

« L'écrivain le plus drôle en Europe. »
Times UK

« Un délice d’humour à la sauce finlandaise ! » Héléna Villovitch, ELLE

« On rit au moins deux fois par page, et ça a le don...
« Ce roman contient des doses mortelles d'humour et de champignons. »
Sofi Oksanen, auteur de Purge

« Un livre majestueux. »
Aki Kaurismäki

« L'écrivain le plus drôle en Europe. »
Times UK

« Un délice d’humour à la sauce finlandaise ! » Héléna Villovitch, ELLE

« On rit au moins deux fois par page, et ça a le don de vous réconcilier avec le crime », Irène Frain, Le Point

« Un compte à rebours savoureux, prochue du film Fargo ou de l'univers d'Arto Paasilinna » Julie Malaure, Le Point

« Un antidote hallucinogène à la morosité » 24 Heures

À 37 ans, Jaakko a tout pour être heureux.
Jusqu’au jour où, lors d’une simple visite médicale, il apprend qu’il va bientôt mourir. La raison de ce triste verdict : quelqu’un l’empoisonne depuis longtemps à son insu.
Alors que cette annonce aurait suffi pour faire de cette journée la pire de sa vie, Jaakko n’est pas au bout de ses surprises.
En rentrant chez lui, il découvre sa femme sur la chaise longue du jardin en plein ébat avec le livreur de leur entreprise. Trop, c’est trop !
Jaakko décide d’utiliser les derniers jours qui lui restent pour enquêter lui-même sur son empoisonnement. Et nombreux sont ceux à avoir un mobile pour tuer celui qui est l’heureux propriétaire d’une société hautement rentable et spécialisée dans la culture d’un champignon : le matsutake. Une espèce particulière qui pousse en Finlande et dont les Japonais raffolent au point de l’acheter à des prix déraisonnables !
Le chemin de la vérité sera parsemé de morts, qui n’empêcheront pas Jaakko de garder en tête le plus important : c’est surtout dans les derniers mètres jusqu’au cimetière qu’il faut profiter de chaque instant.

« Un roman sur l’urgence de vivre. Un livre assez génial » Nicolas Carreau, Europe 1
 
« Il y a du Fargo dans l’air (…) L’absurde touche au sublime. » La Voix du Nord
 
« Aussi noir qu’hilarant », VSD
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782265117945
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 140 x 210 mm

Ils en parlent

« Sombre et palpitant, drôle et intelligent, ce roman à la Fargo contient des doses mortelles d'humour et de champignons. »
Sofi Oksanen, auteur de Purge

« Un livre majestueux. »
Aki Kaurismäki

« Un bijou décalé. » Publishers Weekly

« Un délice d’humour à la sauce finlandaise ! » Héléna Villovitch, ELLE

« A quelques mètres du cimetière, il faut profiter de chaque instant ! » PARISIEN / AUJOURD’HUI EN FRANCE 
 
Presse

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • deslivresetmaude 06/06/2022
    Hormis quelques exceptions, je ne connais pas très bien les auteurs scandinaves. Ce n’est pas faute d’en croiser sur les étals des libraires, ou d’en avoir dans ma bibliothèque. Je ne sais pas pourquoi je n’ai pas encore cédé à l’appel des auteurs scandinaves, de polar notamment, depuis longtemps on retrouve dans ma pal débordante : Stieg Larsson, Camilla Läckberg, et j’en passe. En plus de la box reçue à noël, j’ai eu un abonnement Kube de 3 mois, ce livre est le premier reçu. Avec Derniers mètres jusqu’au cimetière, on part dans une tout autre aventure que les livres vus précédemment, rien que le titre laisse présager un peu d’humour. Et effectivement dès le premier chapitre on découvre Jaako, producteur de champignon en Finlande pour des consommateurs japonais. Il est en rendez-vous chez son médecin qui lui apprend qu’il va mourir parce qu’on l’a empoisonné. De retour chez lui, il découvre sa femme bien installée sur leur terrasse, à califourchon sur un autre homme que lui. Au lieu de péter un plomb, il va mener l’enquête. Malgré quelques longueurs sur l’état d’esprit du personnage, pas toujours très drôle, forcément il sait qu’il va mourir, mais quand on enquête sur son... Hormis quelques exceptions, je ne connais pas très bien les auteurs scandinaves. Ce n’est pas faute d’en croiser sur les étals des libraires, ou d’en avoir dans ma bibliothèque. Je ne sais pas pourquoi je n’ai pas encore cédé à l’appel des auteurs scandinaves, de polar notamment, depuis longtemps on retrouve dans ma pal débordante : Stieg Larsson, Camilla Läckberg, et j’en passe. En plus de la box reçue à noël, j’ai eu un abonnement Kube de 3 mois, ce livre est le premier reçu. Avec Derniers mètres jusqu’au cimetière, on part dans une tout autre aventure que les livres vus précédemment, rien que le titre laisse présager un peu d’humour. Et effectivement dès le premier chapitre on découvre Jaako, producteur de champignon en Finlande pour des consommateurs japonais. Il est en rendez-vous chez son médecin qui lui apprend qu’il va mourir parce qu’on l’a empoisonné. De retour chez lui, il découvre sa femme bien installée sur leur terrasse, à califourchon sur un autre homme que lui. Au lieu de péter un plomb, il va mener l’enquête. Malgré quelques longueurs sur l’état d’esprit du personnage, pas toujours très drôle, forcément il sait qu’il va mourir, mais quand on enquête sur son assassinat avec humour, les aventures du personnage deviennent de plus en plus hilarantes. Et même si on se pose la question de qui est l’auteur du crime, on se laisse inévitablement surprendre par le final.
    Lire la suite
    En lire moins
  • StefEleane 24/04/2022
    Antti Tuomainen est un auteur reconnu en Finlande, mais qui m’était totalement inconnu jusqu’à notre rencontre lors un salon littéraire. J’ai tout d’abord été interpellée par le titre de ce roman puis sa couverture. Un petit tour sur le net pour découvrir l’auteur. Classifié dans les romans humoristiques, et proche de Arto Paasilinna, je me suis dit que l’humour grinçant finlandais pouvait nous fournir un bon bouquin. Jaakko, 37 ans, chef d’une petite entreprise de production de champignons, se rend chez son médecin. Il ne se sent pas en grande forme depuis quelque temps. Mais ce rendez-vous est le début de la fin. Il apprend qu’il a été empoisonné depuis un temps certain et qu’il est malheureusement condamné. C’est déjà un sacré bouleversement, mais en rentrant chez lui il découvre sa femme dans les bras d’un autre. Vous a-t-il dit que c’était une mauvaise journée ?? D’accord, il va mourir ! Mais il ne va pas se laisser faire sans réagir ! Jaakko va mener son enquête. Se retrouver dans des situations très compliquées , improbables, en étant de plus en plus malades. Personne n’y échappe. Je mourrai, tu mourras, il mourra, nous mourrons, vous mourrez, ils mourront. Tout le monde mourra. Après... Antti Tuomainen est un auteur reconnu en Finlande, mais qui m’était totalement inconnu jusqu’à notre rencontre lors un salon littéraire. J’ai tout d’abord été interpellée par le titre de ce roman puis sa couverture. Un petit tour sur le net pour découvrir l’auteur. Classifié dans les romans humoristiques, et proche de Arto Paasilinna, je me suis dit que l’humour grinçant finlandais pouvait nous fournir un bon bouquin. Jaakko, 37 ans, chef d’une petite entreprise de production de champignons, se rend chez son médecin. Il ne se sent pas en grande forme depuis quelque temps. Mais ce rendez-vous est le début de la fin. Il apprend qu’il a été empoisonné depuis un temps certain et qu’il est malheureusement condamné. C’est déjà un sacré bouleversement, mais en rentrant chez lui il découvre sa femme dans les bras d’un autre. Vous a-t-il dit que c’était une mauvaise journée ?? D’accord, il va mourir ! Mais il ne va pas se laisser faire sans réagir ! Jaakko va mener son enquête. Se retrouver dans des situations très compliquées , improbables, en étant de plus en plus malades. Personne n’y échappe. Je mourrai, tu mourras, il mourra, nous mourrons, vous mourrez, ils mourront. Tout le monde mourra. Après une recherche rapide, je découvre que, au cours des cent mille dernières années, l’humanité a compté une cinquantaine de milliards d’êtres. Tous sont morts. Un roman qui pourrait vous faire passer le temps, mais il faut bien avouer qu’on n’en gardera pas un grand souvenir. Il est plaisant, mais les personnages sont stéréotypés. Les situations sont parfois si absurdes que j’ai eu du mal à y adhérer. Attention, je n’ai pas détesté non plus. On passe un bon moment de lecture, mais je pense qu’il aurait pu avoir un peu plus de profondeur. Ce roman reste lisse dans son style. J’ai une préférence pour le suédois Fredrik Backman ( Vieux, râleur et suicidaire : La vie selon Ove – Le monde selon Britt-Marie ) son humour et sa légèreté me parlent plus.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Esorlecram 14/02/2022
    Le début est prometteur, dans le genre humoristique : Jaakko apprend le même jour qu’il va bientôt mourir, empoisonné, et que sa femme le trompe avec un de ses employés. C’est amusant et distrayant. De plus, la florissante société de champignons qu’il a créée avec sa femme voit apparaître de méchants concurrents japonais. On se dit notre homme fini, mais non, il retrouve une dernière énergie pour mener sa propre enquête et trucide les importuns comme on écrase une mouche. Mais petit à petit l’humour s’éteint, la confusion augmente et mon plaisir s’arrête, d’autant plus que le style (ou la traduction ?) est élémentaire
  • Barbottine 04/02/2022
    Habituellement la victime meurt au début du livre et le lecteur découvre les éléments de sa vie passée au fur et à mesure de l'avancée de l'enquête. Ici, c'est tout le contraire, la victime est, certes, connue dès le début du livre mais c'est elle qui va mener l'enquête et se dévoiler au lecteur. Quelques-uns des assassins potentiels disparaissent au fil du récit de manière plus ou moins cocasse – une sorte de justice immanente semble s'abattre sur eux - cependant le véritable assassin ne sera connu qu'à la fin. Personnellement je retrouve certains aspects des récits décalés d'Arto Paasilinia dans le texte d'Antti Tuomainen, des personnages qui subissent leur vie souvent étriquée et sans grand relief jusqu'à ce qu'un « deus ex machina » viennent rompre une routine qui semblait immuable. La lecture est aisée, fluide et la curiosité du lecteur est habilement stimulée au fur et à mesure du déroulement du récit.
  • Bookalistique 04/02/2022
    Avec un titre aussi accrocheur difficile de ne pas porter ses yeux sur ce livre. Ce livre bien que très intrigant par son titre est un très bon thriller. J'ai passé un très bon moment. J'ai été intrigué par cette histoire et je ne m'attendais pas du tout à ce dénouement. Ne vous faites pas avoir par le titre et jetez vous les yeux fermés dans cette histoire.
Inscrivez-vous à Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.

Lisez maintenant, tout de suite !