Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258086449
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 468
Format : 140 x 225 mm

Le Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire

Caroline Berg (traduit par)
Date de parution : 10/03/2011

« Quand la vie joue les prolongations, il faut bien s’autoriser quelques caprices. » Allan Karlsson

Alors que tous dans la maison de retraite s’apprêtent à célébrer dignement son centième anniversaire, Allan Karlsson, qui déteste ce genre de pince-fesses, décide de fuguer. Chaussé de ses plus belles charentaises, il saute par la fenêtre de sa chambre et prend ses jambes à son cou. Débutent alors une...

Alors que tous dans la maison de retraite s’apprêtent à célébrer dignement son centième anniversaire, Allan Karlsson, qui déteste ce genre de pince-fesses, décide de fuguer. Chaussé de ses plus belles charentaises, il saute par la fenêtre de sa chambre et prend ses jambes à son cou. Débutent alors une improbable cavale à travers la Suède et un voyage décoiffant au cœur de l’histoire du XXe siècle. Car méfiez-vous des apparences ! Derrière ce frêle vieillard en pantoufles se cache un artificier de génie qui a eu la bonne idée de naître au début d’un siècle sanguinaire. Grâce à son talent pour les explosifs, et avec quelques coups de pouce du destin, Allan Karlsson, individu lambda, apolitique et inculte, s’est ainsi retrouvé mêlé à presque cent ans d’événements majeurs aux côtés des grands de ce monde, de Franco à Staline en passant par Truman et Mao…

« Un chef-d’œuvre dans l’art du mensonge. J’oserai même prétendre que le souffle d’Arto Paasilinna traverse les pages de ce livre. » Smålandsposten

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258086449
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 468
Format : 140 x 225 mm
Presses de la cité
En savoir plus

Ils en parlent

"Polar, road movie, mais surtout un chef-d'oeuvre d'humour noir, plus décalé et déjanté que tout ce qu'on a lu avant, [...]. On ne lâche pas Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire une fois ouvert." Fluide Glacial

 

"Le Suédois signe un premier roman drôlement enjoué. Et montre que les Scandinaves peuvent aussi nous faire rire." Paris Match

 

"Cette vieille canaille d'Allan Karlsson est un des plus jolis héros que l'on ait rencontrés depuis longtemps." Livres Hebdo

 

"Jonas Jonasson, jusqu'à présent inconnu au bataillon des romanciers suédois, fait son apparition avec un festival d'inventions. Un vrai feu d'artifices." Libération

 

"On peut être sûr alors de goûter, outre un festival d'humour et de trouvailles, une philosophie roborative, où les gens ne sont jamais ce qu'ils ont l'air d'être, et où la vie réserve des surprises jusqu'au bout." La Croix

 

"Le succès attendu du Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas Jonasson [...] devrait définitivement enterrer les clichés tenaces d'une prétendue mélancolie nordique." Le Figaro Littéraire

 

"Détonant et ... hilarant !" Prima

 

"On pense à Arto Paasilinna pour le vent de folie nordique qui souffle ici et on savoure l'inventivité de Jonas Jonasson." Elle

 

"A travers les aventures truculentes d'un centenaire échappé d'une maison de retraite, un portrait de la Suède au XXe siècle." Le magazine littéraire

 

"Ce premier livre d'un journaliste suédois est rempli d'humour et ancré dans un univers déjanté!" Lire

 

"Un récit délirant qui sert de prétexte pour revisiter l'Histoire dans un style désolipant où se mêlent extravagance, coups de théâtre et autres bobards." Le Dauphiné Libéré

 

"Drôle, fantasque, hallucinant, cet ouvrage de Jonas Jonasson [...] risque de faire parler de lui." Nice matin

 

"Réparties hilarantes, rythme haletant, Histoire revisitée et rebondissements multiples composent ce premier roman bien ficelé d'un ex-journaliste suédois." L'Alsace

 

" Une histoire abracadabrante, des rencontres improbables, mais un vrai plaisir de lecture. Il y a longtemps que je n'avais pas souri autant en lisant !" Femmes d'Aujourd'hui (Belgique)

 

"Une cavale à travers la Suède et notre XXe siècle qu'on a peine à lâcher. Il y a fort à parier que l'auteur, dont c'est le premier roman, connaîtra le succès qui lui est dû!" Métro (Belgique)

PRESSE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • supernana77 Posté le 6 Janvier 2022
    On m'en a tellement parlé de ce livre !!! Je n'attendais donc que cela de l'entamer. Et comment vous dire, j'adore Allan, ce centenaire qui pose un lapin à tout ceux venus fêter son anniversaire. Un personnage cocasse et haut en couleur comme on les aime. Il part donc à l'aventure volant au passage à un jeune de 20 balais sa valise. On comprends très vite que cette valise referme probablement quelque chose de pas très légal et tout ceux qui vont croiser son chemin seront soit des amis soit des ennemis. Poilant !
  • Le_TGD Posté le 5 Janvier 2022
    Un auteur que je découvre par ce livre au titre étrange. Un peu sceptique de prime abord, j’ai apprécié ce roman au fil des pages. Quelques rires et beaucoup de sourires. Nous accompagnons bien volontiers ce vieil homme dans sa quête de liberté et qui va connaître des situations et des événements plus invraisemblables les uns que les autres. Désopilant du début à la fin : un régal de lecture !
  • Bequelune Posté le 21 Décembre 2021
    Dans quel livre peut-on trouver à la fois un centenaire fugueur, un éléphant, un vendeur de hot-dog médecin et les plus grands dictateurs du monde ? Si vous trouvez que ma question n’a aucun sens, sachez que Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire n’en a pas beaucoup plus. Et c’est cela qui est bon. Le spitch de départ est très simple : à la veille de son centenaire, un vieux fugue de sa maison de retraite sans but précis. Entre deux épisodes de sa cavale, il se souvient de sa vie passée. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ses aventures actuelles comme passées sont riches en rebondissements improbables et rencontres variées. Ce roman est tout à fait absurde et aussi très drôle. C’est une sorte d’hymne à la bonne humeur. Le héros ne se prend jamais la tête et fait des choses déconcertantes. Bien que le roman soit épais, la lecture est aussi fluide qu’agréable.
  • Ladawan Posté le 19 Décembre 2021
    Ce livre traînait dans ma PAL depuis des années ! J’avais quelques appréhensions quant à la lecture de ce livre, au final, elles ont vite été balayées. Allan Karlsson est un retraité suédois qui en ce lundi 2 mai 2005 fête ses cent ans. La maison de retraite dans laquelle il vit lui organise une petite soirée d’anniversaire, mais lorsque Alice, l’une des infirmières de l’établissement toque à sa porte pour informer le pensionnaire qu’il est temps de se joindre à la fête, elle ne trouve qu’une chambre vide et une fenêtre ouverte. Allan s’est fait la malle, en chausson, certes, mais la valise qu’il vient de dérober à un voyou contient 50 millions de couronnes suédoises, de quoi se payer des milliers de chaussures de ville ! Ou bien le silence de toutes les personnes qu’il croisera sur son chemin… « Le problème avec la politique, c’est qu’elle n’était pas seulement inutile, elle était aussi parfois inutilement compliquée » J’ai trouvé ce roman palpitant, les rebondissements sont plus rocambolesques les uns que les autres, mais ils sont amené d’une manière tellement fluide et naturelle que ça fonctionne. C’est un mélange de roman policier, comédie et roman d’aventure, et ce mélange est parfaitement réussi. Allan Karlsson est... Ce livre traînait dans ma PAL depuis des années ! J’avais quelques appréhensions quant à la lecture de ce livre, au final, elles ont vite été balayées. Allan Karlsson est un retraité suédois qui en ce lundi 2 mai 2005 fête ses cent ans. La maison de retraite dans laquelle il vit lui organise une petite soirée d’anniversaire, mais lorsque Alice, l’une des infirmières de l’établissement toque à sa porte pour informer le pensionnaire qu’il est temps de se joindre à la fête, elle ne trouve qu’une chambre vide et une fenêtre ouverte. Allan s’est fait la malle, en chausson, certes, mais la valise qu’il vient de dérober à un voyou contient 50 millions de couronnes suédoises, de quoi se payer des milliers de chaussures de ville ! Ou bien le silence de toutes les personnes qu’il croisera sur son chemin… « Le problème avec la politique, c’est qu’elle n’était pas seulement inutile, elle était aussi parfois inutilement compliquée » J’ai trouvé ce roman palpitant, les rebondissements sont plus rocambolesques les uns que les autres, mais ils sont amené d’une manière tellement fluide et naturelle que ça fonctionne. C’est un mélange de roman policier, comédie et roman d’aventure, et ce mélange est parfaitement réussi. Allan Karlsson est un personnage haut en couleurs, j’ai adoré ses anecdotes et la manière dont elles étaient racontées. Les personnages sont très attachants, très humains malgré leur côté « extra-ordinaire ». Qu’on lise ce roman pour sa satire de la politique ou tout simplement pour une bonne rigolade, son originalité marque les esprits !
    Lire la suite
    En lire moins
  • MonFilRouge Posté le 14 Décembre 2021
    En attendant de mettre en pratique la bonne méthode pour sortir définitivement de ma boulimie policière et éliminer mes pulsions littéraires, (ingurgitant des thrillers à tire-larigot), j'ai décidé de faire une pause troquant l'hémoglobine contre un peu d'eau de rose. Et je dois bien l'avouer, j'ai été assez surprise par le résultat. Il faut dire que j'ai rencontré un personnage plutôt surprenant en la personne d'Allan Karlsson. Ce "vieux" qui ne voulait pas fêter son anniversaire (va savoir pourquoi) a eu l'art de me faire rire, décompresser de mon petit quotidien assez animé et surtout de me faire remonter le temps. Oui Mesdames et Messieurs, drôle, sensible et touchant à la fois, j'ai voyagé en bien belle compagnie durant ces quelques 500 pages. Et je n'oserai jamais vous dire qui j'ai pu rencontrer !!! Pourquoi j'ai aimé "Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire" ? Jonas Jonasson revisite l'histoire contemporaine à sa sauce, tout en second degré et c'est absolument farfelu. Sa plume se transforme en baguette magique et de son chapeau en sort des lieux mythiques, des personnages tantôt historiques, tantôt anodins... Le tout dans une atmosphère politique absolument déjantée. Il nous fait voyager. Il nous fait... En attendant de mettre en pratique la bonne méthode pour sortir définitivement de ma boulimie policière et éliminer mes pulsions littéraires, (ingurgitant des thrillers à tire-larigot), j'ai décidé de faire une pause troquant l'hémoglobine contre un peu d'eau de rose. Et je dois bien l'avouer, j'ai été assez surprise par le résultat. Il faut dire que j'ai rencontré un personnage plutôt surprenant en la personne d'Allan Karlsson. Ce "vieux" qui ne voulait pas fêter son anniversaire (va savoir pourquoi) a eu l'art de me faire rire, décompresser de mon petit quotidien assez animé et surtout de me faire remonter le temps. Oui Mesdames et Messieurs, drôle, sensible et touchant à la fois, j'ai voyagé en bien belle compagnie durant ces quelques 500 pages. Et je n'oserai jamais vous dire qui j'ai pu rencontrer !!! Pourquoi j'ai aimé "Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire" ? Jonas Jonasson revisite l'histoire contemporaine à sa sauce, tout en second degré et c'est absolument farfelu. Sa plume se transforme en baguette magique et de son chapeau en sort des lieux mythiques, des personnages tantôt historiques, tantôt anodins... Le tout dans une atmosphère politique absolument déjantée. Il nous fait voyager. Il nous fait rêver. Il aborde la sénilité de façon loufoque avec ce vieil homme atypique dont il est difficile de ne pas s'attacher. Bizarrement, j'ai aimé les nombreuses répétitions présentes dans son livre. Il est vrai qu'en temps normal, j'aurais tendance à prétendre le contraire. Mais elles étaient en adéquation avec la vieillesse, irritant notre lecture comme aurait tendance à le faire les personnes âgées quand sans cesse elles ressassent le passé. C'était subtil et bien placé. Et puis faut-il vraiment une raison pour dire qu'on a aimé un livre ? Les circonstances ont fait que j'ai accroché à ce monde absurde où tout vous rappelle que vous êtes en ubiquité. Lui allait fêter ses cent ans, moi bientôt mes cinquante. Alors pour ce centenaire qui aimait fabriquer les explosifs, je dirais que ce roman est une bombe d'humour à faire sauter sans plus attendre dans votre bibliothèque.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.