En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Le Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire

        Presses de la cité
        EAN : 9782258086449
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 468
        Format : 140 x 225 mm
        Le Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire

        Caroline BERG (Traducteur)
        Date de parution : 10/03/2011

        « Quand la vie joue les prolongations, il faut bien s’autoriser quelques caprices. » Allan Karlsson

        Alors que tous dans la maison de retraite s’apprêtent à célébrer dignement son centième anniversaire, Allan Karlsson, qui déteste ce genre de pince-fesses, décide de fuguer. Chaussé de ses plus belles charentaises, il saute par la fenêtre de sa chambre et prend ses jambes à son cou. Débutent alors une...

        Alors que tous dans la maison de retraite s’apprêtent à célébrer dignement son centième anniversaire, Allan Karlsson, qui déteste ce genre de pince-fesses, décide de fuguer. Chaussé de ses plus belles charentaises, il saute par la fenêtre de sa chambre et prend ses jambes à son cou. Débutent alors une improbable cavale à travers la Suède et un voyage décoiffant au cœur de l’histoire du XXe siècle. Car méfiez-vous des apparences ! Derrière ce frêle vieillard en pantoufles se cache un artificier de génie qui a eu la bonne idée de naître au début d’un siècle sanguinaire. Grâce à son talent pour les explosifs, et avec quelques coups de pouce du destin, Allan Karlsson, individu lambda, apolitique et inculte, s’est ainsi retrouvé mêlé à presque cent ans d’événements majeurs aux côtés des grands de ce monde, de Franco à Staline en passant par Truman et Mao…

        « Un chef-d’œuvre dans l’art du mensonge. J’oserai même prétendre que le souffle d’Arto Paasilinna traverse les pages de ce livre. » Smålandsposten

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782258086449
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 468
        Format : 140 x 225 mm
        Presses de la cité
        21.30 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • ramettes Posté le 29 Janvier 2018
          J’ai mis un certain temps à me décider. J’ai entendu du bien de ce roman depuis sa sortie et pourtant j’ai longtemps hésité. Le paradoxe c’est que depuis sa sortie je le conseille autour de moi ! Trop de battage médiatique à sa sortie peut bloquer. La structure passé / présent en chapitres alternés n’est pas une nouveauté, mais cela permet de comprendre le personnage grâce à ses aventures passées, c’est mieux que des flash back ou une version en 2 tomes. La littérature suédoise (et nordique en général) commence vraiment à faire partie de ma culture littéraire et leur charme est dû en partie à leur type d’humour. Les situations rocambolesques et parfois grotesques sont par moment hilarantes et hallucinantes. Quand à la partie concernant le passé j’ai eu l’impression d’un « Forrest Gump » mais au lieu de courir il fait tout exploser. Allan à l’art des rencontres incongrues, des rencontres au sommet ! les lois, la justice tout cela a des frontières assez flou. Cent ans, c’est l’occasion de revoir l’Histoire d’un siècle de grands changements, et de conflits internationaux. J’ai beaucoup aimé sont côté apolitique, car cela permet de voir tout et son contraire. Ce qui rend sympathique ce personnage c’est... J’ai mis un certain temps à me décider. J’ai entendu du bien de ce roman depuis sa sortie et pourtant j’ai longtemps hésité. Le paradoxe c’est que depuis sa sortie je le conseille autour de moi ! Trop de battage médiatique à sa sortie peut bloquer. La structure passé / présent en chapitres alternés n’est pas une nouveauté, mais cela permet de comprendre le personnage grâce à ses aventures passées, c’est mieux que des flash back ou une version en 2 tomes. La littérature suédoise (et nordique en général) commence vraiment à faire partie de ma culture littéraire et leur charme est dû en partie à leur type d’humour. Les situations rocambolesques et parfois grotesques sont par moment hilarantes et hallucinantes. Quand à la partie concernant le passé j’ai eu l’impression d’un « Forrest Gump » mais au lieu de courir il fait tout exploser. Allan à l’art des rencontres incongrues, des rencontres au sommet ! les lois, la justice tout cela a des frontières assez flou. Cent ans, c’est l’occasion de revoir l’Histoire d’un siècle de grands changements, et de conflits internationaux. J’ai beaucoup aimé sont côté apolitique, car cela permet de voir tout et son contraire. Ce qui rend sympathique ce personnage c’est qu’il n’est pas vraiment du côté des méchants, ni des bons. Par exemple, il aide à faire la bombe atomique, mais il n’est plus là quand la décision est prise de l’utiliser. Ou encore : Dans le goulag, il incendie un wagon qui se met à faire de la fumée, mais c’est le garde russe qui fait exploser celui qui va causer tous les dégâts. L’Histoire est synthétisé, on n’a pas un long discours, on comprend l’essentiel (avec les vagues connaissances en Histoire que l’on a déjà). Ce qui est drôle, c’est que la plupart des protagonistes "historiques" sont morts. Ils font partie de l’Histoire et lui simple suédois anonyme a survécu. Quand au sujet de l’alcool, ça semble le fil rouge de toute cette aventure ! La cause de tous les coups de génie et de grands malheurs… de « bourdes » aussi ! Les différents modes de transport aussi forment un thème récurrent. C’est vrai qu’au XX siècle de grandes évolutions ont eu lieu. De simple piétons Allan va voyager à dos de chameau et en sous-marin… Au bout d’un moment, je me suis demandé comment cela allait se terminer. Et arrivé au bout, j’ai bien aimé la chute… La boucle est bouclée. Ce personnage m’a fait un peu penser à Forest Gump et la structure du roman à : « Les fabuleuses aventures d'un indien malchanceux qui devint milliardaire » de Vikas-Swarup. Je vous souhaite de passer un aussi bon moment que moi.
          Lire la suite
          En lire moins
        • DELAGRANGE Posté le 19 Janvier 2018
          Le grand délire comme savent en écrire les scandinaves ! Tout est invraissemblable mais au fur et à mesure qu'on avance dans les rencontres du vieux et qu'on en apprend sur sa vie passée le délire augmente mais on a juste envie de savoir juequ'où il peut aller... et j'ai bien ri ! Celà dit pour reprendre le point de départ de l'histoire on a juste envie d'aider tous les pensionnaires de maisons de retraites à reprendre leurs rèves à défaut de leur liberté.
        • NovaBaby Posté le 16 Janvier 2018
          J'annonce : si vous êtes amateurs de rationalité et de crédibilité dans tous vos genres de lecture, vous n'aimerez pas ce livre. C'est un roman loufoque et hautement improbable, mais aussi excessivement drôle de par les qualités suscitées. Bon, comme le résumé nous l'indique, on rencontre un monsieur qui s'apprête à fêter son centième anniversaire. Il s'échappe de sa maison de retraite juste avant la fête et va rencontrer peu à peu des personnages tous plus rocambolesques les uns que les autres. Sauf que plus ça va aller, plus on va découvrir de choses sur son passé. Et il les bat tous à plates coutures niveau ma-vie-est-incroyable. Il faut dire que les personnages sont de plus en plus funky au fur et à mesure qu'Allan les rencontre. Et que cette petite bande, quand elle se réunit, elle ne fait pas semblant. L'alternance entre le présent des folles aventures et le passé encore plus incroyable d'Allan est hyper bien menée et il arrive un moment où on ne sait plus quelle est la partie qu'on a le plus envie de suivre. Il faut dire qu'Allan s'est payé le luxe de quelques tours du monde et a rencontré les plus grands personnages historiques. Et cette... J'annonce : si vous êtes amateurs de rationalité et de crédibilité dans tous vos genres de lecture, vous n'aimerez pas ce livre. C'est un roman loufoque et hautement improbable, mais aussi excessivement drôle de par les qualités suscitées. Bon, comme le résumé nous l'indique, on rencontre un monsieur qui s'apprête à fêter son centième anniversaire. Il s'échappe de sa maison de retraite juste avant la fête et va rencontrer peu à peu des personnages tous plus rocambolesques les uns que les autres. Sauf que plus ça va aller, plus on va découvrir de choses sur son passé. Et il les bat tous à plates coutures niveau ma-vie-est-incroyable. Il faut dire que les personnages sont de plus en plus funky au fur et à mesure qu'Allan les rencontre. Et que cette petite bande, quand elle se réunit, elle ne fait pas semblant. L'alternance entre le présent des folles aventures et le passé encore plus incroyable d'Allan est hyper bien menée et il arrive un moment où on ne sait plus quelle est la partie qu'on a le plus envie de suivre. Il faut dire qu'Allan s'est payé le luxe de quelques tours du monde et a rencontré les plus grands personnages historiques. Et cette réécriture de l'Histoire est assez jouissive. Les grands évènements du XXème siècle et les personnages importants qu'il a comporté se retrouvent ici sous un jour complètement nouveau et tout - ou presque - est lié à Allan Karlsson. En commençant ce livre, une chose est sûre : je ne m'attendais absolument pas à entrer dans un tel récit (et à mon avis, les personnages enquêtant sur la disparition du vieil homme n'imaginaient pas un tel dénouement non plus !) Bref, c'est hautement loufoque, et si vous rentrez dedans, aucun doute : vous passerez un super moment. Il vous faudra juste accepter de passer un peu de temps avec des personnages et des histoires d'un degré d'improbabilité élevé. Parce que le style de l'auteur se prête tellement bien à l'exercice qu'une fois la surprise de début passée, on adhère complètement. Le registre est parfois soutenu, parfois (très) familier, le comique de répétition est présent dès les premiers chapitres, l'alternance entre premier degré parfois limite lourd et second degré (ou même 14ème), les métaphores WTF aux conclusions qui n'ont rien à voir avec la choucroute, rien à dire, ça sert non seulement l'intrigue, mais chaque personnage a très vite son identité propre. Au final, c'est un moment plein d'humour, de fun et dont vous ressortirez en ayant envie d'adopter un éléphant et en faisant une recherche sur le frère méconnu d'Einstein.
          Lire la suite
          En lire moins
        • sandrinefear Posté le 14 Janvier 2018
          La vie d'Allan qui s'est enfui de sa maison de retraite nous est comptée au fil des chapitres. Ce vieux possède la particularité d'avoir participé à un grand nombre d'évènements historiques, bien malgré lui ! Les références historiques feront sourire et les anecdotes historiques amuseront. Il est certain que la vie de ce héros a été remplie de moments forts. Le jour de son centième anniversaire, il se pourrait bien qu'il souhaite réaliser une dernière prouesse, sans le vouloir, comme toujours. Il s'agit d'un des mes livres préférés. Je le lis et le relis fréquemment tant j'aime la plume de Jonas Jonasson et sa façon de surprendre le lecteur.
        • clairebossler Posté le 10 Janvier 2018
          Ahlala, la légèreté et la facilité des best-sellers. Ils sont forts ces mecs du marketing. Je l’ai lu pour sa couverture et pour son titre accrocheur. Mais aussi parce que l’on m’a dit autour de moi « ah mais si lis-le tu verras ça va te plaire ». Bon le début, est très long. On a beau plonger directement dans les 2 histoires de notre Allan Karlson, l’histoire passée et l’histoire présente, on attend un bon moment pour savoir où l’auteur veut en venir. Mais dès qu’on le découvre, qu’on s’aperçoit qu’Allan a croisé par hasard les plus grands de ce monde, alors ça devient plus intéressant. On peut enfin profiter des folies imaginatives de Jonas Jonasson et apprécier la répartie de notre héros auquel on finit par s’attacher. Bizarrement j’ai senti une inspiration ou une ressemblance dans le style « je m’en foutisme » de L’étranger d’Albert Camus. Allan Karlson s’énerve parfois mais il a quand même une fâcheuse tendance à se foutre de tout. Enfin c’était un bon moment, j’ai refermé « Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire » heureuse de l’avoir lu et je n’hésiterai pas à le faire découvrir.

        Ils en parlent

        "Polar, road movie, mais surtout un chef-d'oeuvre d'humour noir, plus décalé et déjanté que tout ce qu'on a lu avant, [...]. On ne lâche pas Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire une fois ouvert." Fluide Glacial

         

        "Le Suédois signe un premier roman drôlement enjoué. Et montre que les Scandinaves peuvent aussi nous faire rire." Paris Match

         

        "Cette vieille canaille d'Allan Karlsson est un des plus jolis héros que l'on ait rencontrés depuis longtemps." Livres Hebdo

         

        "Jonas Jonasson, jusqu'à présent inconnu au bataillon des romanciers suédois, fait son apparition avec un festival d'inventions. Un vrai feu d'artifices." Libération

         

        "On peut être sûr alors de goûter, outre un festival d'humour et de trouvailles, une philosophie roborative, où les gens ne sont jamais ce qu'ils ont l'air d'être, et où la vie réserve des surprises jusqu'au bout." La Croix

         

        "Le succès attendu du Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas Jonasson [...] devrait définitivement enterrer les clichés tenaces d'une prétendue mélancolie nordique." Le Figaro Littéraire

         

        "Détonant et ... hilarant !" Prima

         

        "On pense à Arto Paasilinna pour le vent de folie nordique qui souffle ici et on savoure l'inventivité de Jonas Jonasson." Elle

         

        "A travers les aventures truculentes d'un centenaire échappé d'une maison de retraite, un portrait de la Suède au XXe siècle." Le magazine littéraire

         

        "Ce premier livre d'un journaliste suédois est rempli d'humour et ancré dans un univers déjanté!" Lire

         

        "Un récit délirant qui sert de prétexte pour revisiter l'Histoire dans un style désolipant où se mêlent extravagance, coups de théâtre et autres bobards." Le Dauphiné Libéré

         

        "Drôle, fantasque, hallucinant, cet ouvrage de Jonas Jonasson [...] risque de faire parler de lui." Nice matin

         

        "Réparties hilarantes, rythme haletant, Histoire revisitée et rebondissements multiples composent ce premier roman bien ficelé d'un ex-journaliste suédois." L'Alsace

         

        " Une histoire abracadabrante, des rencontres improbables, mais un vrai plaisir de lecture. Il y a longtemps que je n'avais pas souri autant en lisant !" Femmes d'Aujourd'hui (Belgique)

         

        "Une cavale à travers la Suède et notre XXe siècle qu'on a peine à lâcher. Il y a fort à parier que l'auteur, dont c'est le premier roman, connaîtra le succès qui lui est dû!" Métro (Belgique)

        PRESSE
        Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
        Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.