Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221126561
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Les Révoltés de Cordoue

Anne PLANTAGENET (Traducteur)
Date de parution : 05/05/2011

Un royaume déchiré entre deux religions, un amour sans limites, un homme face à son destin...
1568. Royaume de Grenade. Écrasés par l'Inquisition, humiliés par des années d'oppression, les Maures prennent les armes et font couler le sang dans les villages blancs de la Sierra Nevada. Né d'une Mauresque violée...

Un royaume déchiré entre deux religions, un amour sans limites, un homme face à son destin...
1568. Royaume de Grenade. Écrasés par l'Inquisition, humiliés par des années d'oppression, les Maures prennent les armes et font couler le sang dans les villages blancs de la Sierra Nevada. Né d'une Mauresque violée par un prêtre catholique, Hernando dit « le nazaréen », en raison de ses yeux bleus, est entraîné dans ce combat qu'il fera sien. Méprisé par les uns, rejeté par les autres, il est confronté durant l'insurrection à la violence et à la cruauté des deux partis ; il va surtout rencontrer celle qui deviendra son grand amour.
Tour à tour muletier, esclave entre les mains des Barbaresques, dresseur dans les haras royaux de Cordoue, et lettré à la Cour, Hernando, porté par la superbe et courageuse Fatima, n'aura de cesse de lutter, au péril de sa vie, pour réconcilier les deux religions en guerre et rendre à sa culture la dignité et la place qu'elle mérite.
À la suite de ses inoubliables héros, Hernando et Fatima, Les Révoltés de Cordoue nous entraîne dans une fresque historique et amoureuse traversée par le rêve de tout un peuple. Au souffle romanesque et au talent de conteur d'Ildefonso Falcones, s'ajoute une sensibilité a des thèmes - la tolérance, le droit à la différence - dont l'écho se prolonge jusqu'à nos jours.
Après La Cathédrale de la mer, la nouvelle grande saga d'Ildefonso Falcones.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221126561
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LPV Posté le 5 Juillet 2021
    Ah lala ! Alors là, c'était le parfait combo! Barcelone, avec la Cathédrale de la mer et tous les Zafon, je le connaissais presque mieux que les Barcelonais !! :) Et voilà que sort ce bijou au moment même où une grande professeure de Yale (!!) me propose de traduire un ouvrage sur la construction de l'identité espagnole, et donc (aussi) sur les persécutions religieuses dans al Péninsule. Ah, ça a été une période intense, mais tellement, tellement réjouissante ! J'avoue, c'est un gros pavés, qui commence fort avec des scènes passablement cinématographiques qu'on est bien en peine de se décoller de la rétine au moment d'aller dormir... Mais à quoi bon lire un livre sans se plonger inconditionnellement dedans ? Des fois, ça fait mal, oui,oui. Mais bien plus souvent, ça fait tellement de bien ! Allez, accrochez vous, ça va bien se passer !
  • Fanfan-Do Posté le 19 Juin 2021
    Sud de l'Espagne, seconde moitié du XVIe siècle. Terrible époque où on était obligé d'être chrétien, même pour les musulmans qui avaient l'obligation de se convertir, de connaître les prières, de manger du porc et d'assister à la messe. Mais chacun des deux camps est convaincu d'aimer le seul vrai dieu. Pendant deux cents ans, les musulmans d'Espagne ont subi le terrible joug des chrétiens. Énormément de sentiments de colère m'ont assaillie à la lecture de ce roman. La guerre de religion, au nom de croyances où ne pas tuer fait partie des préceptes, pourtant les chrétiens et les musulmans s'entre-tuent. La religion domine tout et prend le pas sur le respect de la vie. Cette époque fait l'apologie de la masculinité à outrance avec le désir de garçon à chaque naissance, où la soumission des femmes est totale. La vente des prisonnières du camp adverse comme esclaves, avec l'humiliation et le viol quasi systématique comme mode de fonctionnement, y compris sur des fillettes est la règle. En lisant ce roman, mon coeur a fait du yoyo. Je suis passée par tous les sentiments, négatifs bien sûr puisqu'il se passe à une époque où le degré de civilisation n'était pas assez élevé pour empêcher la barbarie d'exister sans retenue. L'auteur... Sud de l'Espagne, seconde moitié du XVIe siècle. Terrible époque où on était obligé d'être chrétien, même pour les musulmans qui avaient l'obligation de se convertir, de connaître les prières, de manger du porc et d'assister à la messe. Mais chacun des deux camps est convaincu d'aimer le seul vrai dieu. Pendant deux cents ans, les musulmans d'Espagne ont subi le terrible joug des chrétiens. Énormément de sentiments de colère m'ont assaillie à la lecture de ce roman. La guerre de religion, au nom de croyances où ne pas tuer fait partie des préceptes, pourtant les chrétiens et les musulmans s'entre-tuent. La religion domine tout et prend le pas sur le respect de la vie. Cette époque fait l'apologie de la masculinité à outrance avec le désir de garçon à chaque naissance, où la soumission des femmes est totale. La vente des prisonnières du camp adverse comme esclaves, avec l'humiliation et le viol quasi systématique comme mode de fonctionnement, y compris sur des fillettes est la règle. En lisant ce roman, mon coeur a fait du yoyo. Je suis passée par tous les sentiments, négatifs bien sûr puisqu'il se passe à une époque où le degré de civilisation n'était pas assez élevé pour empêcher la barbarie d'exister sans retenue. L'auteur prend totalement parti pour les musulmans contre les "méchants" chrétiens. Et, bien que la répression et les exactions que les Maures ont subies soient une réalité, j'ai trouvé cette façon de présenter les choses un peu manichéenne par moments. Cela dit, la chrétienté a été d'une hypocrisie et d'une cruauté sans limite à l'égard de tous les peuples de la Terre pendant des siècles. La fidélité à leur croyance leur permet de tout endurer, telle Fatima qui accepte, au nom de la religion, les épreuves terribles qu'elle a déjà subies, bien avant ses quinze ans, et Aïcha qui refuse qu'on la délivre de son époux totalement ignoble, car c'est le choix d'Allah et qu'elle se doit de le respecter. Hernando, fruit du viol de Aïcha, la Mauresque musulmane, par un prêtre, tantôt détesté ou aimé, va traverser cette époque extrêmement violente dans la douleur et les tragédies, mais aussi l'amour d'une vie, que le destin s'acharne à malmener. L'auteur nous entraîne dans un tourbillon de vies douloureuses et passionnées, où la foi domine ainsi que la bêtise et la perfidie trop souvent. C'est extrêmement bien documenté, foisonnant de descriptions, que ce soit sur la religion, l'histoire du pays, l'architecture, la géographie. On suit l'histoire de personnages attachants ou haïssables avec des rebondissements du début à la fin dans cette époque où la monstrueuse Inquisition était toute-puissante. Il y a quelque chose de déchirant dans cette superbe fresque historique, où l'on voit toute l'étendue de la violence, inhérente à la nature humaine. J'aurais voulu pouvoir lire ce roman riche en émotions d'une seule traite tellement il m'a passionnée et appris beaucoup de choses sur le XVIe siècle Espagnol. 
    Lire la suite
    En lire moins
  • Xavierrillon Posté le 2 Juin 2021
    Ce roman m'a pris un mois en tout pour le lire, mais aucun regret! Malgré quelques longueurs, malgré quelques difficultés à situer les différents déplacements des personnages (aspect qui peut confondre le lecteur); ce long roman captive de manière indéniable. Au-delà du protagoniste masculin (Hernando), ce sont les personnages féminins qui m'ont marqué. Leur force, leurs convictions religieuses et leur amour envers leur famille donnent à ces personnages un attrait particulier. Aïcha est à ce titre sans doute mon personnage préféré. Roman fleuve (il faut prévoir du temps!) qui se lit avec délice et qui nous apprend surtout une page bien sombre de l'histoire. Je le conseille vivement!
  • sidkiabdou Posté le 12 Avril 2021
    Une fabuleuse épopée familiale dans une Espagne déchirée entre le catholicisme et l islam je vous conseille ce pavé litteraire vivement si le roman historique fait parti de vos lectures. Hernando le héros va être le miroir de l enfer que va subir les maures par un cardinal qui voulait supprimer a jamais l islam .
  • Balthazar21 Posté le 12 Avril 2021
    C'est la vie d'Hernando, né du viol de sa mère, une maure (musulmane d'Espagne), par un prêtre aux yeux bleus, et surnommé le nazaréen. Seconde moitié du XVIième siècle, les catholiques essaient d'éradiquer toute autre croyance, mais, malgré l'inquisition toute puissante, les maures refusent de s'assimiler, ce qui exacerbe la haine entre ces communautés. Hernando, entre obéissance et trahisons, navigue au mieux entre ces deux mondes tout en restant profondément musulman. C'est une épopée familiale dans le plus pur style de Ken Follett, maître absolu de la petite histoire dans la grande Histoire, et je dois reconnaître que c'est très intéressant et instructif malgré près de 1100 pages! Que les êtres humains sont naïfs ! Au nom d'un dieu, que de morts et atrocités commises en totale contradiction avec les écritures ... Encore aujourd'hui, certains ne comprennent toujours pas que cette invention humaine n'a comme seul but que d'assoir un certain pouvoir sur ses semblables .... Enfin , heureusement que nous avons évolué par rapport à cette époque !!!
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.