Lisez! icon: Search engine

Les Révoltés de Cordoue

Robert Laffont
EAN : 9782221126561
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
Les Révoltés de Cordoue

Anne PLANTAGENET (Traducteur)
Date de parution : 05/05/2011

Un royaume déchiré entre deux religions, un amour sans limites, un homme face à son destin...
1568. Royaume de Grenade. Écrasés par l'Inquisition, humiliés par des années d'oppression, les Maures prennent les armes et font couler le sang dans les villages blancs de la Sierra Nevada. Né d'une Mauresque violée...

Un royaume déchiré entre deux religions, un amour sans limites, un homme face à son destin...
1568. Royaume de Grenade. Écrasés par l'Inquisition, humiliés par des années d'oppression, les Maures prennent les armes et font couler le sang dans les villages blancs de la Sierra Nevada. Né d'une Mauresque violée par un prêtre catholique, Hernando dit « le nazaréen », en raison de ses yeux bleus, est entraîné dans ce combat qu'il fera sien. Méprisé par les uns, rejeté par les autres, il est confronté durant l'insurrection à la violence et à la cruauté des deux partis ; il va surtout rencontrer celle qui deviendra son grand amour.
Tour à tour muletier, esclave entre les mains des Barbaresques, dresseur dans les haras royaux de Cordoue, et lettré à la Cour, Hernando, porté par la superbe et courageuse Fatima, n'aura de cesse de lutter, au péril de sa vie, pour réconcilier les deux religions en guerre et rendre à sa culture la dignité et la place qu'elle mérite.
À la suite de ses inoubliables héros, Hernando et Fatima, Les Révoltés de Cordoue nous entraîne dans une fresque historique et amoureuse traversée par le rêve de tout un peuple. Au souffle romanesque et au talent de conteur d'Ildefonso Falcones, s'ajoute une sensibilité a des thèmes - la tolérance, le droit à la différence - dont l'écho se prolonge jusqu'à nos jours.
Après La Cathédrale de la mer, la nouvelle grande saga d'Ildefonso Falcones.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221126561
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
Robert Laffont

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ChaK_ Posté le 22 Octobre 2018
    Initialement j’avais écrit un pavé à l’image de ce bouquin de 1100 pages pour expliquer en détail mon ressenti et justifier ma note. Et puis finalement non. Déjà car c’est chiant à lire, mais surtout le bouquin est plus bien complexe que ne le laissait transparaître mon avis initial… car oui, ce livre réussi l’improbable paradoxe d’être à la fois simple, basique même, et pourtant très profond et enrichissant. Simple car la structure même du livre est vue et revue depuis l’invention de l’écriture : parcours initiatique, enfance pourrave, un ou deux méchants bien identifiés, le mentor, les amours, le héro plus malin que la moyenne nationale etc… enfin voila, de grosses ficelles bien visibles de l’espace, pas franchement originales, présentes dans moult livres de fantasy ou autre romans. Et pourtant, Falcones est un petit malin : notre héro, bien qu’étant l’archétype du gars qui va vivre cent fois plus d’aventures en une vie que toute une ville réunie en un siècle, est assez complexe, et n’hésite pas à nous surprendre avec des décisions et des choix moraux intéressants. Il n’est pas rare de s’attendre à une réaction et de partir dans une chose complètement autre, souvent même pas envisagée, faisant basculer... Initialement j’avais écrit un pavé à l’image de ce bouquin de 1100 pages pour expliquer en détail mon ressenti et justifier ma note. Et puis finalement non. Déjà car c’est chiant à lire, mais surtout le bouquin est plus bien complexe que ne le laissait transparaître mon avis initial… car oui, ce livre réussi l’improbable paradoxe d’être à la fois simple, basique même, et pourtant très profond et enrichissant. Simple car la structure même du livre est vue et revue depuis l’invention de l’écriture : parcours initiatique, enfance pourrave, un ou deux méchants bien identifiés, le mentor, les amours, le héro plus malin que la moyenne nationale etc… enfin voila, de grosses ficelles bien visibles de l’espace, pas franchement originales, présentes dans moult livres de fantasy ou autre romans. Et pourtant, Falcones est un petit malin : notre héro, bien qu’étant l’archétype du gars qui va vivre cent fois plus d’aventures en une vie que toute une ville réunie en un siècle, est assez complexe, et n’hésite pas à nous surprendre avec des décisions et des choix moraux intéressants. Il n’est pas rare de s’attendre à une réaction et de partir dans une chose complètement autre, souvent même pas envisagée, faisant basculer le romans dans une direction originale. L’auteur en profite habilement pour ne pas tomber dans le piège facile des gentils Musulmans contre les méchants Chrétiens, les deux camps ayant leur lot de magnifiques salopards et de type réglos. Bons points donc. Le fond Historique est lui aussi très intéressant et rarement abordé : l’Espagne à partir de 1568 et la révolte des Alpujarras (région montagnarde d’Andalousie), opposant les Maurisques aux Chrétiens, jusqu’à l’édit de 1610 visant à purifier le royaume des Musulmans. Phénomène déjà mis en pratique un siècle auparavant avec les Juifs soit dit en passant... Le bouquin reflète la grosse dose de recherche, et profite d’une excellente imbrication entre Histoire et fiction pour la majorité du livre (voir plus bas); l’auteur soutient même une thèse assez originale mêlant l’évangile de St Barnabé et les plombs du Sacromonte. L’ensemble est très bien narré, et nous plonge dans un monde franchement impitoyable. Inquisiteurs, guerre, peur, reniement de soi... les musulmans obligé de se convertir et d’opérer “en sous-marin” pour ne pas renier leurs valeurs fondamentales et leur culture, s’organisant de leur mieux pour survivre en temps que communauté. Il prend son temps pour poser ce monde xénophobe et cruel, où l’issue est bien entendu terrifiante, à l’image de l’intolérance humaine. Alors “seulement 7” oui. Bien qu’étant bien écrit j’ai trouvé que vers le milieu survenait un sacré passage à vide, un peu trop long et qui ronronne, oubliant l’Histoire et s’embourbant dans la vie du héro et ses nombreuses (més)aventures. Je n’ai pas retrouvé le savant mélange du reste du livre, et ce moment m’a laissé sur ma faim, s’éloignant de la conception didactique que j’ai des romans historiques. Quelques coupes par ci par là ne m’auraient pas gêné. Rien de catastrophique cela dit, il se rattrape très bien après, mais pour ma part ce long passage lui coûtera un points. Au final une fresque historique intéressante, narrativement riche en péripéties et qui comme souvent avec ce genre de pavé laisse un peu triste sur la fin, nous obligeant à quitter ce personnage qu’on avait fini par bien connaitre.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Chez-Clas Posté le 16 Octobre 2018
    J'ai écouté ce livre en espagnol, une longue histoire basée sur des informations historiques. À travers 71 chapitres on découvre Hernando qui vit entre deux religions. J'ai apprécié plusieurs informations sur cette époque. Je recommands.
  • gouelan Posté le 5 Avril 2018
    Dans le dernier juif, Noah Gordon évoque la tragédie de l'expulsion des Juifs d'Espagne à la fin du XVe siècle. En sautant d'une critique à l'autre j'ai découvert Les révoltés de Cordoue. Je ne connaissais pas l'histoire des Maures, chassés eux aussi d'Espagne un siècle après les Juifs, alors qu'ils vivaient avec les chrétiens depuis plusieurs siècles en Andalousie. La révolte gronde. Les Maures sont de plus en plus oppressés par l'Inquisition, la cupidité et la haine. le cercle infernal de la vengeance est lancé. Une grande fresque où se mêlent atrocité, amour, ignorance et haine. On construit des cathédrales qui gardent pourtant l'âme d'une mosquée. On prie le même Dieu, pourtant on se déchire. Et les femmes et les enfants dans tout cela font souvent l'objet de terribles injustices. Viols, esclavages… dans un camp comme dans l'autre. Plus qu'une guerre de religion, c'est une guerre d'intolérance et de pouvoir. le pouvoir de la religion d'aimer ou d'anéantir, de tolérer ou de s'enrichir, d'accorder le pardon ou de se venger. Un roman passionnant, à cheval entre deux peuples, deux façons d'être et de penser, deux croyances pas si différentes l'une de l'autre finalement. Elles pourraient bien s'accommoder, voir s'enrichir de leurs différences, si... Dans le dernier juif, Noah Gordon évoque la tragédie de l'expulsion des Juifs d'Espagne à la fin du XVe siècle. En sautant d'une critique à l'autre j'ai découvert Les révoltés de Cordoue. Je ne connaissais pas l'histoire des Maures, chassés eux aussi d'Espagne un siècle après les Juifs, alors qu'ils vivaient avec les chrétiens depuis plusieurs siècles en Andalousie. La révolte gronde. Les Maures sont de plus en plus oppressés par l'Inquisition, la cupidité et la haine. le cercle infernal de la vengeance est lancé. Une grande fresque où se mêlent atrocité, amour, ignorance et haine. On construit des cathédrales qui gardent pourtant l'âme d'une mosquée. On prie le même Dieu, pourtant on se déchire. Et les femmes et les enfants dans tout cela font souvent l'objet de terribles injustices. Viols, esclavages… dans un camp comme dans l'autre. Plus qu'une guerre de religion, c'est une guerre d'intolérance et de pouvoir. le pouvoir de la religion d'aimer ou d'anéantir, de tolérer ou de s'enrichir, d'accorder le pardon ou de se venger. Un roman passionnant, à cheval entre deux peuples, deux façons d'être et de penser, deux croyances pas si différentes l'une de l'autre finalement. Elles pourraient bien s'accommoder, voir s'enrichir de leurs différences, si on ouvrait les yeux. En tout cas, au nom d'aucune croyance divine on ne devrait autoriser de tels massacres. Une lecture qui donne envie de visiter l'Andalousie, si riche de toutes ces communautés qui ont foulé son sol, de retrouver les traces des Maures, des Juifs et des chrétiens de ces siècles passés, de donner raison à la tolérance en admirant la Mezquita de Cordoue.
    Lire la suite
    En lire moins
  • boubou35730 Posté le 3 Octobre 2017
    Un roman poignant et émouvant sur des évènements de l'histoire que je ne connaissais pas du tout.
  • camor Posté le 9 Février 2017
    Un roman d'aventures dans l'Espagne du 16° siècle. La vie des Maures et leur rejet par les Ibériques, l'opposition entre les musulmans et les catholiques. Ildefonso FALCONES a un véritable talent pour des biographies romancées. Il nous fait vivre les aventures de son héros en rattachant la petite histoire à la grande. Les rebondissements sont fréquents et il y a toutes les recettes de l'épopée (des amis, des ennemis, des coups du sort et des dons du ciel). Mais cette fois-ci, contrairement à la cathédrale de la mer, c'est un peu trop long, trop détaillé.
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.