Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266179331
Code sériel : 13553
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

Hannibal Lecter

Les origines du mal

Bernard COHEN (Traducteur)
Date de parution : 13/11/2008

C’était un petit garçon sage, supérieurement intelligent et d’une grande sensibilité artistique. Il aurait pu être savant ou peintre, comme son oncle. La guerre en a décidé autrement. Il a vu ses parents mourir sous ses yeux. Il a été capturé par des pillards, des hommes abjects au comportement de...

C’était un petit garçon sage, supérieurement intelligent et d’une grande sensibilité artistique. Il aurait pu être savant ou peintre, comme son oncle. La guerre en a décidé autrement. Il a vu ses parents mourir sous ses yeux. Il a été capturé par des pillards, des hommes abjects au comportement de bêtes. Il a souffert de la faim et du froid. Il leur a échappé. Quant à Mischa, sa petite sœur…
Tout au fond de lui, quelque chose s’est brisé et une autre, terrible, s’est réveillée. Il aurait pu être savant ou peintre, et alors le monde entier aurait connu son nom, pour le meilleur : Hannibal Lecter…

« Encore une fois on saluera l'extraordinaire talent de Thomas Harris, écrivain ombrageux qui de loin en loin nous envoie dans la figure un roman époustouflant. » Marie-Françoise Leclère – Le Point

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266179331
Code sériel : 13553
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Encore une fois on saluera l’extraordinaire talent de Thomas Harris, écrivain ombrageux qui de loin en loin nous envoie dans la figure un roman époustouflant. »

Marie-Françoise Leclère – Le Point

PRESSE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • 77didier Posté le 18 Avril 2020
    Le premier de la trilogie qui fait découvrir les difficultés d'un enfant surdoué.
  • mabs Posté le 10 Avril 2020
    Exceptionnel enfin les origines du plus grand serial killer du thriller moderne
  • ClaireBillaud Posté le 23 Mars 2020
    Intelligent, sensible, aristocratique, Hannibal Lecter aurait pu avoir un destin très différent s'il ne s'était pas retrouvé au milieu de la Seconde Guerre mondiale. Obligée de fuir les attaques des Nazis, sa famille est finalement tuée par des soldats et des pillards, et ce qui reste de leur château confisqué par les Soviétiques. Pris en charge par son oncle en France, malgré tous les efforts de ce dernier, il reste obsédé par l'idée de punir ceux qui ont dépecé et mangé sa petite sœur. Mais à force de poursuivre les monstres, on peut y prendre goût et devenir soi-même un monstre, et l'amour ambigu de la belle Murasaki a peut-être aussi contribué à le faire basculer. Le thème de l'innocence brisée est omniprésent sur fond de réflexion sur ce que la nature humaine peut avoir de pire.
  • Tradal Posté le 31 Décembre 2019
    Vingt-cinq ans après nous avoir présenté le docteur Hannibal Lecter dans Dragon Rouge et avoir ainsi réellement lancé le thriller aux Etats-Unis, Thomas Harris nous ressert une nouvelle aventure du plus terrifiant des serial killers. Soucieux de nous expliquer comment ce gentil garçon peut se transformer en le monstre cannibale que l'on connaît, l'auteur retrace dans son nouveau roman l'enfance et l'adolescence d'Hannibal.En centrant exclusivement son roman sur Hannibal, Thomas Harris choisit donc de nous expliquer la métamorphose de son héros, un garçon cultivé et travailleur. Mais en justifiant le cannibalisme de Lecter par ces traumastismes d'enfance, Harris rend le serial killer trop humain, et beaucoup moins terrifiant. Et c'est là le dernier gros défaut du roman : à force de présenter son personnage avec sympathie et de justifier ses actes, l'auteur va jusqu'à détruire le mythe du Cannibale tel qu'on le connaît.
  • Gwenaweb Posté le 11 Décembre 2019
    Hannibal Lecter : Les origines du mal est le dernier de la série que je lis. Chronologiquement le premier, on passe en revue l'enfance de Lecter, et ce qui a faire naître le monstre en lui. Ou bien se serait-il déclaré quand même sans la guerre, sans les atrocités que lui et sa famille ont subies, sans le vice humain ? Ce tome m'a moins passionnée. Pas fort attirée par le polar/thriller/policier de base, je pense que je commençais à me lasser d'en avoir enchaîné 4 d'affilée, même si c'est une histoire que j'adore. Mon préféré restera le silence des agneaux, suivi de près par Dragon rouge, tout comme dans la série de films. J'ai été ravie de passer un peu plus de temps dans ma tête avec Lecter, que je me délecte de rencontrer à chaque rediffusion d'un des films.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.