Lisez! icon: Search engine
Nouveauté
La meute
Date de parution : 25/04/2024
Éditeurs :
XO
Nouveauté

La meute

Date de parution : 25/04/2024
Il y aura toujours des diables, des dieux et des hommes au milieu.
Février 2024. « L’Ange noir » a encore frappé. Chaque fois, sa victime est enterrée vivante et meurt étouffée. à la sous-direction de l’antiterrorisme, Sofia Giordano cherche à mettre la main sur... Février 2024. « L’Ange noir » a encore frappé. Chaque fois, sa victime est enterrée vivante et meurt étouffée. à la sous-direction de l’antiterrorisme, Sofia Giordano cherche à mettre la main sur ce tueur qui s’en prend à des notables partout en France. Elle est bientôt rejointe par le lieutenant Gabriel Geller... Février 2024. « L’Ange noir » a encore frappé. Chaque fois, sa victime est enterrée vivante et meurt étouffée. à la sous-direction de l’antiterrorisme, Sofia Giordano cherche à mettre la main sur ce tueur qui s’en prend à des notables partout en France. Elle est bientôt rejointe par le lieutenant Gabriel Geller qui, de son côté, enquête sur l’assassinat, à Paris, de réfugiés aux corps affreusement lacérés. 

Deux affaires en apparence distinctes. En apparence, seulement. Car, bientôt, Sofia et Gabriel vont devoir infiltrer la Meute. Franchir des épreuves initiatiques terrifiantes. Gagner la confiance de l’étrange famille Mirval qui règne en maître dans le château de Noirval. Ils devront frayer avec les loups. Pour éviter le grand cauchemar.

Un thriller implacable sur une machination diabolique qui pourrait faire vaciller la société.
Une plongée glaçante dans la mécanique du fanatisme.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782374485980
Façonnage normé : BROCHE
EAN : 9782374485980
Façonnage normé : BROCHE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • blackbookspolar 10/05/2024
    En tant qu'admiratrice de l'oeuvre d‘Olivier Bal, La Meute ne fait pas exception à ma profonde appréciation pour son talent littéraire. Il démontre une fois de plus sa maîtrise exceptionnelle de l'écriture que je trouve très visuelle et cinématographique, nous offrant un récit captivant et dense qui explore les méandres de l'extrême droite et du terrorisme avec une précision remarquable. L'une des ses forces les plus impressionnantes est sa capacité à créer des univers narratifs riches et complexes. Chaque page est imprégnée d'une atmosphère palpable, nous plongeant au coeur d'une réalité sombre et troublante. L'auteur parvient à capturer l'essence même de ces milieux extrémistes, nous confrontant de manière inébranlable à la réalité brutale de leurs idéologies. Ce qui distingue vraiment Bal en tant qu'écrivain, c'est sa capacité à allier une recherche approfondie à une narration captivante. Chaque détail est soigneusement étudié, chaque aspect de son récit est ancré dans une réalité authentique qui donne au roman une profondeur et une authenticité remarquables. C'est cette rigueur dans la recherche et cette authenticité qui font de lui un auteur incontournable pour ceux qui recherchent des récits aussi instructifs que passionnants. Bien sûr, en tant que lectrice passionnée, je ne peux pas ignorer le fait que j'ai souffert d'un certain manque d'attachement aux personnages, c'est purement personnel. Malgré cela, ma fascination pour l'écriture et la profondeur de sa recherche l'emportent largement sur ce léger inconvénient. Disons que contrairement à Roches de sang qui fût un véritable coup de foudre l'an dernier, j'ai été beaucoup moins réceptive quant aux sujets traités, probablement trop d'actualité et effrayants pour moi. J'ai eu plus de mal à ressentir la vague d'émotions intense que j'attendais, mais ce n'est pas si grave car je reconnais l'incontestable qualité d'écriture de l'auteur. En bref : La Meute est une oeuvre remarquable qui témoigne du talent exceptionnel d'Olivier Bal en tant qu'écrivain et chercheur. Bien que les sujets abordés puissent être un point de friction pour moi, sa qualité d'écriture indéniable et sa capacité à documenter minutieusement son sujet en font une lecture incontournable pour ceux qui cherchent à explorer les aspects les plus sombres de la société contemporaine, tout en étant immergés dans une intrigue palpitante et captivante, qui fait clairement froid dans le dos.En tant qu'admiratrice de l'oeuvre d‘Olivier Bal, La Meute ne fait pas exception à ma profonde appréciation pour son talent littéraire. Il démontre une fois de plus sa maîtrise exceptionnelle de l'écriture que je trouve très visuelle et cinématographique, nous offrant un récit captivant et dense qui explore les méandres de l'extrême droite et du terrorisme avec une précision remarquable. L'une des ses forces les plus impressionnantes est sa capacité à créer des univers narratifs riches et complexes. Chaque page est imprégnée d'une atmosphère palpable, nous plongeant au coeur d'une réalité sombre et troublante. L'auteur parvient à capturer l'essence même de ces milieux extrémistes, nous confrontant de manière inébranlable à la réalité brutale de leurs idéologies. Ce qui distingue vraiment Bal en tant qu'écrivain, c'est sa capacité à allier une recherche approfondie à une narration captivante. Chaque détail est soigneusement étudié, chaque aspect de son récit est ancré dans une réalité authentique qui donne au roman une profondeur et une authenticité remarquables. C'est cette rigueur dans la recherche et cette authenticité qui font de lui un auteur incontournable pour ceux qui recherchent des récits aussi instructifs que passionnants. Bien sûr, en tant que lectrice passionnée, je ne peux pas ignorer le fait...
    Lire la suite
    En lire moins
  • VIVI29 10/05/2024
    Hanssan Mansour et sa femme Darya sont arrivés de Syrie en France et vivent dans un camp de réfugiés. Lorsqu'Hassan se fait tuer, Darya est déterminée à savoir ce qu'il s'est passé. C'est Gabriel Geller de la DPJ qui s'occupe de l'affaire. Sachant lui-même ce que c'est de faire face à l'indifférence, il se prend de pitié pour elle et décide de l'aider. En parallèle, Sophia Giordano, Djibril Diarra et Patrick Pelletier qui forment le groupe Pelletier à la SDAT, sous-direction antiterroriste, enquêtent sur des meurtres perpétrés sur des notables français. En effet, l'ange noir les enterre vivants... Si au départ rien ne relie ces deux affaires, on se doute qu'elles vont finir par se croiser. Et cela va mener Sofia à infiltrer la Meute pour gagner la confiance de la famille Mirval à la tête de ce groupe et Gabriel à continuer d'enquêter en parallèle. Olivier Bal est pour moi une valeur sûre aussi j'y vais à l'aveugle, sans lire le résumé. Et s'il s'en sort très bien au terme de cette lecture, au départ j'ai eu très peur. Car il aborde ici des sujets que je n'aime pas retrouver dans mes lectures. Il s'agit d'un contexte politique très ancré dans notre époque et je trouve que l'on le côtoie déjà suffisamment dans notre quotidien. Une fois les bases posées, si au départ j'étais donc un peu "refroidie", l'intrigue va ensuite s'orienter davantage sur ces meurtres et gagner en intensité si bien que la deuxième moitié m'a littéralement happée. C'est une histoire riche en rebondissements, très documentée et parfaitement orchestrée. Olivier Bal nous a concocté encore une fois des personnages dont la psychologie est parfaitement développée et c'est la véritable force de ce roman. Une histoire qui nous plonge littéralement entre enfer et folie... Je ne peux donc que vous conseiller vous aussi de découvrir dans ce roman résolument noir et à mon sens un peu satirique ce qui se cache derrière la Meute ! Hanssan Mansour et sa femme Darya sont arrivés de Syrie en France et vivent dans un camp de réfugiés. Lorsqu'Hassan se fait tuer, Darya est déterminée à savoir ce qu'il s'est passé. C'est Gabriel Geller de la DPJ qui s'occupe de l'affaire. Sachant lui-même ce que c'est de faire face à l'indifférence, il se prend de pitié pour elle et décide de l'aider. En parallèle, Sophia Giordano, Djibril Diarra et Patrick Pelletier qui forment le groupe Pelletier à la SDAT, sous-direction antiterroriste, enquêtent sur des meurtres perpétrés sur des notables français. En effet, l'ange noir les enterre vivants... Si au départ rien ne relie ces deux affaires, on se doute qu'elles vont finir par se croiser. Et cela va mener Sofia à infiltrer la Meute pour gagner la confiance de la famille Mirval à la tête de ce groupe et Gabriel à continuer d'enquêter en parallèle. Olivier Bal est pour moi une valeur sûre aussi j'y vais à l'aveugle, sans lire le résumé. Et s'il s'en sort très bien au terme de cette lecture, au départ j'ai eu très peur. Car il aborde ici des sujets que je n'aime pas retrouver dans mes lectures. Il s'agit d'un contexte politique très ancré dans...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Le_devoreur_de_litterature 09/05/2024
    "La meute" m'a d'abord appâter par son 4e de couverture, le piège à loups m'a ensuite harponné avec un prologue vif et agressif pour ensuite me clouer, emprisonné dans ces pages. Le classique deux enquêtes qui s'entrechoquent est bien maîtrisé ici, avec en même temps une double temporalité qui rythme la narration pour accorder aucune pause, nous maintiens en haleine. Tu as du béhourd, un groupuscule d'extrême droite et un tueur énigmatique, des thèmes qui m'ont mis l'eau à la bouche et le romancier a traité cela avec précision, il blinde le récit de détails qui nous enfonce dans ces milieux méconnus. Derrière l'histoire, il y a la question de l'immigration, de la haine et des liens familiaux, des sujets amenés par des personnages forts aux passés tumultueux. La narration à un suspense omniprésent avec une fin inattendue qui éclaire le récit d'un nouvel œil.
  • kannybooks 09/05/2024
    C’est mon premier thriller de @olivierbal et j’en suis bouche bée #x1f633. Je pourrai en parler des heures mais là un petit résumé devrait suffire. L’auteur aborde plusieurs thématiques, et pas des moins sensibles, tels la montée du fanatisme, des extrêmes, la radicalisation des jeunes, l’immigration des syriens… le tout sur fond de béhourd ( une sorte de combat médiéval au Moyen âge) et d’autres que je vous laisse découvrir!! Moi je dis il fallait oser!!! Le récit est tellement bien ficelé, bien construit qu’on est vite plongé dans cet univers assez particulier, dirigé par la famille Mirval. Sauf qu’ils ont leurs propres règles, leurs propres limites, et développent leur réseau avec le soutien de grands notables. Le groupuscule veut plonger le pays dans la tourmente et s’en prend principalement aux réfugiés. D’un autre côté, des notables sont retrouvés morts, avec la signature de « l’Ange noir ». J’ai aimé suivre Sofia, Gabriel, Daria, Djibril dans cette enquête frénétique, au péril de leur vie. Les personnages sont attachants, et malgré leur blessures profondes ils vont devoir déjouer une machination diabolique. Ce qui m’a frappée également c’est qu’au château de Noirval, ils vivent encore à une autre ère, révolue et tyrannique. La fin est juste inattendue!! Je salue le travail de recherches, d’immersion et d’expertises de l’auteur car il parle très bien des divers sujets abordés. Comment vous dire que cette lecture suscite un questionnement, une réflexion sur notre société actuelle. La tolérance, l’acceptation de l’Autre, la différence, la manipulation, les frontières… cette terre n’appartient à personne, nous devons la partager! Une lecture que je recommande vivement !! C’est mon premier thriller de @olivierbal et j’en suis bouche bée #x1f633. Je pourrai en parler des heures mais là un petit résumé devrait suffire. L’auteur aborde plusieurs thématiques, et pas des moins sensibles, tels la montée du fanatisme, des extrêmes, la radicalisation des jeunes, l’immigration des syriens… le tout sur fond de béhourd ( une sorte de combat médiéval au Moyen âge) et d’autres que je vous laisse découvrir!! Moi je dis il fallait oser!!! Le récit est tellement bien ficelé, bien construit qu’on est vite plongé dans cet univers assez particulier, dirigé par la famille Mirval. Sauf qu’ils ont leurs propres règles, leurs propres limites, et développent leur réseau avec le soutien de grands notables. Le groupuscule veut plonger le pays dans la tourmente et s’en prend principalement aux réfugiés. D’un autre côté, des notables sont retrouvés morts, avec la signature de « l’Ange noir ». J’ai aimé suivre Sofia, Gabriel, Daria, Djibril dans cette enquête frénétique, au péril de leur vie. Les personnages sont attachants, et malgré leur blessures profondes ils vont devoir déjouer une machination diabolique. Ce qui m’a frappée également c’est qu’au château de Noirval, ils vivent encore à une autre ère, révolue et tyrannique. La fin est juste...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Preseah 09/05/2024
    #9734;~ La Meute ~#9734; Le nouveau thriller d'Olivier Bal chez XO Éditions. Tous les années, au printemps -entre deux éternuements dûs au pollen - j'attends avec impatience le nouveau roman d'Olivier Bal et le teasing de celui-ci avait fait grimpé le hype-o-mètre vraiment haut ! (Pour le résumé, je vous invite à lire la seconde slide de la publication.) J'ai toujours été fan de l'écriture de cet auteur. C'est percutant, cinématographique. Les intrigues sont toujours travaillées, léchées Et avec La Meute, j'ai l'impression qu'on est encore montés d'un cran. La Meute, c'est d'abord deux enquêtes. Celle pour retrouver l'assassin de sans-papier. Et celle de l'Ange Noir, qui tue les notables qui fraient avec l'extrême droite. Mais au delà d'une investigation palpitante, le message derrière est puissant. Ou devrais-je dire, les messages. Le roman porte en lui l'écho terrifiant de notre société. Celle où on craint l'Autre. Celle où l'on se renferme sur soi pour ne pas avoir à tendre la main. Celle où la peur gagne systématiquement et engendre des désastres tant au niveau d'une population que d'un individu. C'est aussi une mise en garde contre les endoctrinements qu'ils soient religieux ou politiques. Tout cela est véhiculé par des personnages profonds avec un passé, des regrets et souvent de perspectives d'avenir sombre. Le coup de maître est venu pour moi lors des révélations finales que je n'avais pas du tout vues arriver. Wow. On est pas passé loin de la crampe au niveau de la mâchoire. C'est donc un peu tourneboulée (j'ai pas trouvé mieux niveau adjectif) que je referme La Meute. Autant secouée par le récit lui même que par la force du message porté par l'auteur.#9734;~ La Meute ~#9734; Le nouveau thriller d'Olivier Bal chez XO Éditions. Tous les années, au printemps -entre deux éternuements dûs au pollen - j'attends avec impatience le nouveau roman d'Olivier Bal et le teasing de celui-ci avait fait grimpé le hype-o-mètre vraiment haut ! (Pour le résumé, je vous invite à lire la seconde slide de la publication.) J'ai toujours été fan de l'écriture de cet auteur. C'est percutant, cinématographique. Les intrigues sont toujours travaillées, léchées Et avec La Meute, j'ai l'impression qu'on est encore montés d'un cran. La Meute, c'est d'abord deux enquêtes. Celle pour retrouver l'assassin de sans-papier. Et celle de l'Ange Noir, qui tue les notables qui fraient avec l'extrême droite. Mais au delà d'une investigation palpitante, le message derrière est puissant. Ou devrais-je dire, les messages. Le roman porte en lui l'écho terrifiant de notre société. Celle où on craint l'Autre. Celle où l'on se renferme sur soi pour ne pas avoir à tendre la main. Celle où la peur gagne systématiquement et engendre des désastres tant au niveau d'une population que d'un individu. C'est aussi une mise en garde contre les endoctrinements qu'ils soient religieux ou politiques. Tout cela est véhiculé par des personnages profonds avec un passé, des regrets et souvent...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter XO !