Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714481849
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe

La Fin des temps

Corinne ATLAN (Traducteur)
Date de parution : 07/11/2019
Quand on est brusquement jeté dans les ténèbres totales sans y être préparé, on perd tous ses moyens pendant un moment.
Couronné par le prestigieux prix Tanizaki, La Fin des temps est le quatrième roman de Haruki Murakami, où se mêlent délicieusement deux mondes entre réel et merveilleux, le « Pays des merveilles sans merci » et la « Fin du monde »…

La redécouverte événement de l’un des chefs-d’œuvre du maître de la littérature japonaise !

 
EAN : 9782714481849
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe
Belfond

Ils en parlent

« L’empressement audacieux de Haruki Murakami à vouloir repousser les limites a toujours été un signe de son génie. Si Murakami est la "voix d’une génération", comme c’est souvent proclamé au Japon, il s’agit de la génération de Thomas Pynchon et de Don De Lillo. »
The Independent
« Une abondante imagination. »
The Sunday Times

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • bwarnas Posté le 2 Septembre 2020
    Edition originale : 1985 Première édition française : 1992 Temps de lecture : un peu plus de 10 heures pour un lecteur moyen (300 m/m) Un mot sur l’auteur : Haruki Murakami est un auteur de science-fiction / fantasy Japonais (mais pas que). Né en 1949, c’est un des (si ce n’est le) auteurs nippons les plus connus internationalement. Synopsis : [masquer] il s’agit d’une double histoire parallèle. D’un côté, c’est l’histoire d’un informaticien qui doit coder un programme secret pour un vieillard excentrique au sein d’une dystopie du Tokyo des années 80. D’un autre côté, on découvre un monde étrange où un homme se fait crever les yeux, se fait arracher son ombre (qui va vivre sa vie de son coté) pour devenir le lecteur des rêves qui sont contenus dans le crâne des licornes trépassées… dit comme ça c’est un peu étrange mais les univers sont cohérents et forcément liés. [/masquer] Que faut-il en retenir ? Je précise tout de suite : on ne lit pas Murakami comme cela. D’autant que ce n’est ni le plus simple d’accès, ni le plus court (il faut le reconnaître, c’est un pavé). L’histoire tient du surréalisme et du symbolisme : si ce n’est pas votre tasse de thé, passez-votre chemin. Le rythme est lent, et l’alternance des... Edition originale : 1985 Première édition française : 1992 Temps de lecture : un peu plus de 10 heures pour un lecteur moyen (300 m/m) Un mot sur l’auteur : Haruki Murakami est un auteur de science-fiction / fantasy Japonais (mais pas que). Né en 1949, c’est un des (si ce n’est le) auteurs nippons les plus connus internationalement. Synopsis : [masquer] il s’agit d’une double histoire parallèle. D’un côté, c’est l’histoire d’un informaticien qui doit coder un programme secret pour un vieillard excentrique au sein d’une dystopie du Tokyo des années 80. D’un autre côté, on découvre un monde étrange où un homme se fait crever les yeux, se fait arracher son ombre (qui va vivre sa vie de son coté) pour devenir le lecteur des rêves qui sont contenus dans le crâne des licornes trépassées… dit comme ça c’est un peu étrange mais les univers sont cohérents et forcément liés. [/masquer] Que faut-il en retenir ? Je précise tout de suite : on ne lit pas Murakami comme cela. D’autant que ce n’est ni le plus simple d’accès, ni le plus court (il faut le reconnaître, c’est un pavé). L’histoire tient du surréalisme et du symbolisme : si ce n’est pas votre tasse de thé, passez-votre chemin. Le rythme est lent, et l’alternance des deux histoires parallèles peut dérouter au début. C’est malgré tout un livre onirique et étrange, plein de questionnements sur la vie, sur la résignation typiquement nippone, les aspirations qui nous habitent et les conséquences (parfois malheureuses) de nos choix. Pour conclure : C’est un beau livre, oui… Et bourré d’humour ! Mais difficile d’accès et qui en a rebuté plus d’un. Vous voulez découvrir Murakami ? Ne commencez pas par celui-là (et préférez-lui « Kafka sur le rivage »).
    Lire la suite
    En lire moins
  • IreneAdler Posté le 4 Août 2020
    Aucun des personnages n'a de nom, ils ne sont qu'une fonction. Mais une fonction qui a une vie propre, attention. Voire même une double vie inconsciente, mais qui se déroule dans le cerveau, qui oblitère peu à peu les souvenirs...Et enfin bien plus. J'ai lu ce roman, ma première rencontre avec Murakami, comme un roman d'acceptation de la mort, comme un bien mourir bouddhiste. Ce n'est en rien macabre. C'est même empreint de poésie et de fantaisie, voire d'un peu de fantastique. Ce fantastique se retrouve dans les 2 monde décrits, sans au final que l'on sache bien lequel influence l'autre. Certains des événements peuvent sembler profondément injustes, ou immérités ou incompréhensibles : acceptons-les comme les accepte le narrateur. Ils sont inéluctables. Sans résistance désespérée contre quelque chose qui va advenir de toute façon, profitons de ce qui nous est donné et ce que nous pouvons prendre. Ce n'est pas de la résignation, c'est de la sagesse.
  • AldrikKirdla Posté le 28 Juillet 2020
    Un très bon livre malgré un début de lecture assez difficile.
  • JeromeD Posté le 14 Mai 2020
    Je suis fan de cet auteur. Je reste convaincu que c'est l'un des grands auteurs de cet époque - et je ne suis pas le seul - le prix nobel l'ayant récompensé. Je me suis plongé dans la fin des temps comme dans tous ses romans, en me laissant guider, en me laissant aller. L'histoire est étrange, écrit ou raconté par n'importe qui d'autre, cela n'aurait probablement aucun sens et aucun intérêt. Mais lui, par sa prose, le rythme, la façon d'exposé le sujet, de parler des personnages, nous emmène dans un monde imaginaire ou réel, ou la frontière entre le songe et la réalité s'efface. C'est une histoire des temps modernes, c'est une histoire sur la réalité de notre réalité, sur l'amour, sur notre relation au monde, sur un certain détachement. On retrouve chez Murakami toujours les mêmes éléments - un peu de surnaturel, beaucoup de poésie, des personnages qui se laissent aller, des gens normaux qui sont plongés dans des circonstances incroyables et l'incroyable qui est décrit comme normal - je ne veux pas en dire plus, mais la ballade dans les souterrains de Tokyo est incroyable et semble tellement réelle... Voilà, j'ai adoré
  • Marc45 Posté le 21 Avril 2020
    J'ai commencé ce livre en l'empruntant chez mon frère en vacances. Je suis reparti sans l'achever. J'avais tellement aimé le premier tiers que je m'étais promis de l'acheter le plus vite possible. En remontant, je m'arrête quelques jours à Arcachon et je vais chez le libraire sous les arcades. Il connaît bien Murakami, m'en parle pendant plus d'un quart d'heure mais le livre est en rupture et finalement il me convainc d'acheter Kafka sur le rivage. Coup de foudre. Puis finalement je trouve La fin des temps. Déçu ? Non mais Kafka est un tel coup de pied aux fesses que, inévitablement, je trouve que la fin des temps n'est pas au même niveau. Cela étant dit, il s'agit bien sur d'un ouvrage à savourer même si la technique littéraire est aussi celle utilisée dans Kafka. C'est un roman super bien construit, haletant dans un univers de sciences fiction moitié Jules Vernes moitié Tintin. Et puis la fin nous prend par la main et nous'promène gentiment dans un surprenant conte philosophique. Génial au final. J'ai beaucoup aimé ce voyage dans le rêve et l'opposition de la réalité froide qui fait mal parfois. Très belle leçon sur le sens de... J'ai commencé ce livre en l'empruntant chez mon frère en vacances. Je suis reparti sans l'achever. J'avais tellement aimé le premier tiers que je m'étais promis de l'acheter le plus vite possible. En remontant, je m'arrête quelques jours à Arcachon et je vais chez le libraire sous les arcades. Il connaît bien Murakami, m'en parle pendant plus d'un quart d'heure mais le livre est en rupture et finalement il me convainc d'acheter Kafka sur le rivage. Coup de foudre. Puis finalement je trouve La fin des temps. Déçu ? Non mais Kafka est un tel coup de pied aux fesses que, inévitablement, je trouve que la fin des temps n'est pas au même niveau. Cela étant dit, il s'agit bien sur d'un ouvrage à savourer même si la technique littéraire est aussi celle utilisée dans Kafka. C'est un roman super bien construit, haletant dans un univers de sciences fiction moitié Jules Vernes moitié Tintin. Et puis la fin nous prend par la main et nous'promène gentiment dans un surprenant conte philosophique. Génial au final. J'ai beaucoup aimé ce voyage dans le rêve et l'opposition de la réalité froide qui fait mal parfois. Très belle leçon sur le sens de nos vies.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.