Lisez! icon: Search engine
EAN : 9791036612305
Façonnage normé : Coffret CD
Durée : 1162 min
La Fin des temps
Corinne Atlan (traduit par)
Date de parution : 12/11/2020
Éditeurs :
Lizzie
En savoir plus

La Fin des temps

Corinne Atlan (traduit par)
Date de parution : 12/11/2020
Un roman qui concentre à lui seul tout le réalisme magique de Haruki Murakami.
Dans une petite cité spectrale vivent des gens privés d’ombre et de sentiments. Parmi eux, un nouveau venu a pour tâche de lire les « vieux rêves » dans des... Dans une petite cité spectrale vivent des gens privés d’ombre et de sentiments. Parmi eux, un nouveau venu a pour tâche de lire les « vieux rêves » dans des crânes de licornes, attrapant des fragments de mémoire d’une autre vie, d’une autre dimension. En parallèle, dans un Tokyo futur,... Dans une petite cité spectrale vivent des gens privés d’ombre et de sentiments. Parmi eux, un nouveau venu a pour tâche de lire les « vieux rêves » dans des crânes de licornes, attrapant des fragments de mémoire d’une autre vie, d’une autre dimension. En parallèle, dans un Tokyo futur, ascétique et déshumanisé, un homme est entraîné par un scientifique dans une dangereuse expérience qui le fera plonger dans les sous-sols de la ville, animés de créature monstrueuses. Est-ce là que se trouve la clé de l’énigme ? La solution du mystère qui lie ces deux mondes ?

La Fin des temps est le quatrième roman de Haruki Murakami, où se mêlent délicieusement, avec humour et poésie, deux mondes entre réel et merveilleux, le « Pays des merveilles sans merci » et la « Fin du monde »…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9791036612305
Façonnage normé : Coffret CD
Durée : 1162 min
Lizzie
En savoir plus

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Lolodedax Posté le 6 Février 2022
    Reçu en cadeau à Noël, j'ai repoussé un maximum le début de ma lecture tellement je suis devenu un inconditionnel de Murakami. Repoussé ce plaisir de lire une œuvre qui divise à nouveau tellement la poésie de cet homme est étrangement délicieuse. Oui c'est ça, étrangement délicieuse. J'éprouve autant de plaisir à le lire que de savourer un bon repas. Je ne suis pas un fin gourmet mais un éternel gourmand. Et je dois dire que je me suis délecté, du début à la fin de ce roman. Et je l'ai terminé dans le même état qu'après un bon repas; "ensuqué", presque nauséeux. Attention!!! Pas une mauvaise nausée écœurante non, mais dans un état semi-comateux lié à cette fin qui, une fois de plus me laisse sans voix, les pensées travaillant à 100 à l'heure pour essayer de comprendre ce qui vient de se passer. Plus j'y pense et plus la digestion s'accélère et plus j'ai envie d'en attaquer un autre. Lisez dans mes yeux si vous voulez en savoir plus sur ce qui se trouve sous mon crâne. Comment ce n'est pas possible....,? En êtes vous si sûrs? Les licornes existent. Si, si!!!
  • Soralex Posté le 14 Septembre 2021
    Je suis encore tombé dans le piège d'avoir adoré un classique d'un auteur (Kafka sur le rivage), de vouloir retourner aux souces de sa bibliographie et d'être déçu. On retrouve l'évasion/l'imaginaire exacerbé de Murakami, ce qui m'a permis de terminer le livre, mais l'histoire bien moins haletante. Elle démarre bien avec son lot de mystères et bizarreries mais...Ca n'avance pas, certaines scènes sont interminables (la traversée souterraine, la destruction de l'appartement). Cela ne me gène pas pour procurer une atmosphère à l'oeuvre mais pour le coup, j'y suis resté hors-jeu.
  • lautre_magda Posté le 2 Août 2021
    Et bien, ce roman m'a complètement emportée ! J'avais débuté ma découverte de cet auteur par '' Kafka sur le rivage'' qui, s'il m'avait plu par sa poésie et son originalité, m'avait gênée par sa façon de parler et traiter les personnages féminins.... Après avoir lu les tomes de Q... j'ai peut être une fréquentation de l'univers de cet auteur qui joue dans ma façon de supporter son traitement langagier des femmes. Du coup, cette histoire mi philosophique, mi fantastique, m'a réellement plue, intéressée. C'est totalement barré, ce qui me plaît beaucoup. Les deux univers dans lesquels le héros se retrouve obligé d'évoluer, sont riches en symbolique, intéressants et je trouve assez fascinant ce mélange japonais de langage courant entre les personnages, mélangé à une sorte d'absence d'expression des émotions. C'est un roman hors-normes, absolument fascinant, j'ai eu beaucoup de plaisir à le lire.
  • Ingannmic Posté le 2 Août 2021
    Ce roman nous plonge, en alternance, au cœur de deux mondes. Dans l’un, un vieux savant farfelu charge un informaticien de coder les programmes relatifs à ses travaux ultra secrets et, selon leur auteur, d’une importance capitale. Dans l’autre, le narrateur est nouveau venu au sein d’une mystérieuse cité ceinte de hautes murailles, de laquelle seuls peuvent sortir les troupeaux de licornes qui y vivent. Au fil du récit, le lien va se faire de plus en plus étroit entre ces deux univers, jusqu’à l’ultime fusion… Je considère Murakami comme un magicien : dans chacun de ses récits, il déploie une imagination fabuleuse, au sens propre comme figuré du terme. Ainsi que je l’ai déjà mentionné (sur l'ancien forum), lire l’un de ses romans, c’est comme entrer dans un rêve : on a l’impression d’évoluer dans le monde réel, et puis survient un événement surnaturel ou juste une légère anomalie qui nous détrompent, mais de façon très subtile ; on n’est jamais vraiment ni dans le fantastique ni dans le prosaïsme de la réalité. Disons plutôt que l’on flotte entre les deux… De plus, comme dans les songes, même les dangers ne semblent pas réellement crédibles ou fatals. Les personnages les subissent... Ce roman nous plonge, en alternance, au cœur de deux mondes. Dans l’un, un vieux savant farfelu charge un informaticien de coder les programmes relatifs à ses travaux ultra secrets et, selon leur auteur, d’une importance capitale. Dans l’autre, le narrateur est nouveau venu au sein d’une mystérieuse cité ceinte de hautes murailles, de laquelle seuls peuvent sortir les troupeaux de licornes qui y vivent. Au fil du récit, le lien va se faire de plus en plus étroit entre ces deux univers, jusqu’à l’ultime fusion… Je considère Murakami comme un magicien : dans chacun de ses récits, il déploie une imagination fabuleuse, au sens propre comme figuré du terme. Ainsi que je l’ai déjà mentionné (sur l'ancien forum), lire l’un de ses romans, c’est comme entrer dans un rêve : on a l’impression d’évoluer dans le monde réel, et puis survient un événement surnaturel ou juste une légère anomalie qui nous détrompent, mais de façon très subtile ; on n’est jamais vraiment ni dans le fantastique ni dans le prosaïsme de la réalité. Disons plutôt que l’on flotte entre les deux… De plus, comme dans les songes, même les dangers ne semblent pas réellement crédibles ou fatals. Les personnages les subissent avec une certaine philosophie et une inquiétude toujours très mesurée. La fin des temps ne déroge pas à la règle. C’est un livre qui pour moi regorge de poésie ; rien que le sous-titre donné à l’un des deux mondes laisse rêveur : « pays des merveilles sans merci »… Et puis, comme à son habitude, l’auteur nous abreuve de références musicales et littéraires extrêmement diverses, ajoutant à la richesse du récit. Enfin, il réussit, par ces allers-retours entre ces univers parallèles, dans lesquelles l’histoire se déroule avec une lente progression, à distiller un suspense très prenant. Bref, J’ADORE MURAKAMI !
    Lire la suite
    En lire moins
  • VALENTYNE Posté le 17 Juillet 2021
    Le mois dernier, j'ai essayé de lire « écoute le chant du vent, suivi de flipper 1973 » de Haruki Murakami. J'ai fini par abandonner car le sujet, la vie d'un jeune homme, était plutôt plat et sans relief. Je suis pourtant repartie dans la lecture d'un autre roman d'Haruki Murakami, qui lui m'a enthousiasmée. Il y a deux fils narratifs dans ce roman (cette fable?). D'un côté, un jeune homme a un métier étrange, c'est un programmeur mais pas un programmeur informatique. Dans ce pays qui s'appelle le pays des merveilles sans merci les programmeurs sont opposés aux pirateurs (les bons contre les méchants ?). le jeune homme, dont on ne saura pas le nom, est embauché par un vieillard pour « coder » des recherches explosives. En parallèle, le lecteur suit un autre jeune homme, dans une ville étrange , une ville où tous les habitants sont prisonniers à l'intérieur d'une muraille épaisse avec une forêt menaçante et où paissent, dans les champs avoisinants, des licornes. Chaque nouvel arrivant dans cette ville étrange se voit retirer son ombre. J'ai beaucoup aimé ce roman de Murakami qui est très onirique, fantaisiste. Il s'agit là d'une quête celle d'un jeune homme, qui souhaite découvrir... Le mois dernier, j'ai essayé de lire « écoute le chant du vent, suivi de flipper 1973 » de Haruki Murakami. J'ai fini par abandonner car le sujet, la vie d'un jeune homme, était plutôt plat et sans relief. Je suis pourtant repartie dans la lecture d'un autre roman d'Haruki Murakami, qui lui m'a enthousiasmée. Il y a deux fils narratifs dans ce roman (cette fable?). D'un côté, un jeune homme a un métier étrange, c'est un programmeur mais pas un programmeur informatique. Dans ce pays qui s'appelle le pays des merveilles sans merci les programmeurs sont opposés aux pirateurs (les bons contre les méchants ?). le jeune homme, dont on ne saura pas le nom, est embauché par un vieillard pour « coder » des recherches explosives. En parallèle, le lecteur suit un autre jeune homme, dans une ville étrange , une ville où tous les habitants sont prisonniers à l'intérieur d'une muraille épaisse avec une forêt menaçante et où paissent, dans les champs avoisinants, des licornes. Chaque nouvel arrivant dans cette ville étrange se voit retirer son ombre. J'ai beaucoup aimé ce roman de Murakami qui est très onirique, fantaisiste. Il s'agit là d'une quête celle d'un jeune homme, qui souhaite découvrir d'où vient ce mystérieux savant et quelles sont les étranges ténébrides qui menacent la découverte de celui-ci. Ces deux lectures (celle abandonnée d'Ecoute le vent) et celle-ci, (réussie, de la fin des temps) m'auront au moins permis de comprendre mon intérêt pour cet auteur : il me subjugue quand il invente des mondes fantastiques et m'ennuie quand il parle du monde contemporain.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter Lizzie, pour que vos livres s'écoutent aussi !
Avec Lizzie, les livres ont trouvé leur voix. Chaque semaine, laissez-vous transporter au cœur de nos nouveautés.