Lisez! icon: Search engine
À Paraître
L'homme qui voulait vivre sa vie - Prix Découverte
Bernard Cohen (traduit par)
Date de parution : 05/09/2024
Éditeurs :
Pocket
En savoir plus
5.00 €
Date de parution: 05/09/2024
À Paraître

L'homme qui voulait vivre sa vie - Prix Découverte

Bernard Cohen (traduit par)
Date de parution : 05/09/2024
EAN : 9782266347211
Code sériel : 10571
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 512
Format : 108 x 177 mm
Pocket
En savoir plus
5.00 €
Date de parution: 05/09/2024
EAN : 9782266347211
Code sériel : 10571
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 512
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Sevlipp 12/04/2024
    Addictif dès les premières pages. Comment une vie bascule en 5 secondes. Nous suivons Ben Bradford dans sa vie familiale, la routine conjugale, les rêves de jeunesses envolés, l'adultère, jusqu'au drame. En arrêtant de respirer, nous allons le suivre dans sa cavale, son changement d'identité, sa nouvelle vie et puis... Un suspense haletant avec, comme à son habitude, le talent de Douglas Kennedy pour nous conter les tracas de la vie quotidienne, les grands espaces et les paysages du Montana ; le grand écart. J'ai adoré.
  • tavaresaleex 05/03/2024
    Livre agréable sans prétention. Même si l'histoire n'est pas la plus crédible, on suit facilement l'histoire de Ben, avocat qui à la suite d'un meurtre "accidentel" se retrouve à devoir refaire sa vie, en essayant au passage de réaliser un rêve jamais atteint, devenir photographe. Le livre n'est pas mauvais en soi, il se lit facilement mais rien de transcendant.
  • thebookshereads 01/03/2024
    Après avoir adoré "La poursuite du bonheur", j'ai eu envie de découvrir d'autres romans de Douglas Kennedy. Dans "L'homme qui voulait vivre sa vie", l'auteur nous livre un très bon thriller. Si la première partie m'a tenu en haleine tout du long, la seconde partie nous pousse au questionnement un peu plus philosophique en nous demandant si après avoir commis un crime, la vie peut-elle réellement nous offrir la possibilité de vivre notre rêve malgré tout ? J'ai aimé cette dualité, ce roman et ses personnages ne sont ni tout blancs, ni tout noirs et cela nous pousse à la projection. Et si moi, j'étais à telle ou telle place, comment réagirai-je ? "L'homme qui voulait vivre sa vie" c'est avant tout l'histoire d'une quête effréné du bonheur au prix de renoncements, que ce soit dans la perte d'êtres chers ou dans la fin d'une tranquillité d'esprit. En résumé, ce roman a été une très bonne lecture. Je suis convaincue du talent d'écrivain de Douglas Kennedy. Cependant, j'ai trouvé que la fin s'enchainait un peu trop vite surtout en comparaison au 3/4 du roman où l'auteur prend bien son temps. C'est ce point qui m'a laissé un petit goût d'inachevé, de trop peu.Après avoir adoré "La poursuite du bonheur", j'ai eu envie de découvrir d'autres romans de Douglas Kennedy. Dans "L'homme qui voulait vivre sa vie", l'auteur nous livre un très bon thriller. Si la première partie m'a tenu en haleine tout du long, la seconde partie nous pousse au questionnement un peu plus philosophique en nous demandant si après avoir commis un crime, la vie peut-elle réellement nous offrir la possibilité de vivre notre rêve malgré tout ? J'ai aimé cette dualité, ce roman et ses personnages ne sont ni tout blancs, ni tout noirs et cela nous pousse à la projection. Et si moi, j'étais à telle ou telle place, comment réagirai-je ? "L'homme qui voulait vivre sa vie" c'est avant tout l'histoire d'une quête effréné du bonheur au prix de renoncements, que ce soit dans la perte d'êtres chers ou dans la fin d'une tranquillité d'esprit. En résumé, ce roman a été une très bonne lecture. Je suis convaincue du talent d'écrivain de Douglas Kennedy. Cependant, j'ai trouvé que la fin s'enchainait un peu trop vite surtout en comparaison au 3/4 du roman où l'auteur prend bien son temps. C'est ce point qui m'a laissé un petit goût d'inachevé, de...
    Lire la suite
    En lire moins
  • JeanMichel11430 14/02/2024
    Douglas Kennedy a le don de nous entrainer sur des parcours de vie où tout bascule. Le héro prend un chemin est celui-ci est sans retour, sans possibilité de d’explication ou de pardon. L’auteur nous conduit sur les pentes de la tragédie, dans laquelle le destin ou les rencontres font dévier du chemin tranquille. Ben Bradford est un brillant avocat de Wall Street. Modèle de réussite sociale, il vit dans une banlieue huppée à une heure de New York, très bon salaire, sur le chemin d’un poste plus important, marié, deux enfants. Pourtant, il a l’impression de passer à coté de sa vraie vie, celle de photographe, celle d’artiste. Un événement inattendu va faire voler en éclat tout ce qu’il possède, tout ce qui fait le rêve américain. Kennedy a écrit un fabuleux roman, peut-être, un peu long au départ mais important pour installer le décor de l’American Way of Life. C’est le roman du changement radical de vie, qui peut certes donner envie de tout plaquer mais qui donne surtout l’envie de retrouver rapidement un nouveau roman de Douglas Kennedy.
  • Seb_le_lecteur 27/01/2024
    C’est la première fois que je lis un roman de Douglas Kennedy. L’histoire se décompose en 3 parties (496 pages). Sa plume m’a accroché malgré une première partie très descriptive. J’avais tout simplement l’impression d’être à côté de Ben Bradford quand je lisais ses péripéties tellement sa plume est addictive et son style agréable à lire. J’ai également trouvé les personnages attachants car le lecteur peut aisément s’identifier à eux. En tout cas, je continuerai de lire d’autres de ses œuvres (d’ailleurs j’ai les désarrois de Ned Allen dans ma MAL).
Inscrivez-vous pour ne rater aucune actualité de Douglas Kennedy
Suivez votre auteur préféré au fil de ses nouveaux romans.