Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266322720
Code sériel : 18518
Façonnage normé : POCHE
À Paraître

Sous un grand ciel bleu

Valérie Le Plouhinec (traduit par)
Date de parution : 07/04/2022
La chaleureuse, la merveilleuse et bordélique famille Hayes est de retour !
Rabbit Hayes est morte, laissant derrière elle une famille brisée par le chagrin.
Désespérée, sa mère Molly se questionne sur sa foi tandis que son père Jack s'enferme dans le grenier durant des heures pour se perdre dans ses journaux intimes. Et peut-être son passé.
C'est à Davey, son frère, qu'on confie...
Rabbit Hayes est morte, laissant derrière elle une famille brisée par le chagrin.
Désespérée, sa mère Molly se questionne sur sa foi tandis que son père Jack s'enferme dans le grenier durant des heures pour se perdre dans ses journaux intimes. Et peut-être son passé.
C'est à Davey, son frère, qu'on confie la garde de Juliet, douze ans, que Rabbit élevait seule.
Mais comment aider Juliet à surmonter son chagrin quand lui-même parvient à peine à faire face au sien ?
Il faudra du temps et beaucoup de courage aux Hayes pour réinventer leur vie ensemble. Mais le souvenir radieux de Rabbit et l'amour inconditionnel qui relie chaque membre de cette famille peu conventionnelle sauront leur faire traverser cette épreuve.
Il y aura des sourires qui transperceront la tragédie et beaucoup, beaucoup de fantaisie pour que chacun profite pleinement de cette vie, comme Rabbit l'aurait voulu.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266322720
Code sériel : 18518
Façonnage normé : POCHE
Pocket
En savoir plus
0.00
À paraître le 07/04/2022

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Snoopythecat Posté le 16 Octobre 2021
    Rabbit Hayes rend son dernier soupir, entourée de ceux qu'elle aime. Nous voilà aussitôt plongés dans le thème du livre, le deuil. Dans la famille de la défunte les discussions débutent très vite quant à ce qu'elle aurait voulu pour son enterrement et le fait de savoir si ses désirs sont bienvenus ou non. Faut-il respecter les souhaits de la défunte même s'ils vont à l'encontre de ce que l'on désire soi-même ? Les derniers adieux faits, chacun va réagir à sa façon pour essayer de surmonter cette perte. La mère refuse soudain de croire en Dieu, se réfugie dans d'autres combats qu'elle estime justes et passe beaucoup de temps hors de chez elle. Le père, se renferme sur lui-même et passe des journées entières dans son grenier. La soeur, persuadée qu'elle risque de subir le même sort funeste que Rabbit, prend les mesures qui s'imposent. Le frère, traverse l'Océan pour poursuivre sa carrière musicale aux USA, emmenant sa nièce avec lui et ne sachant pas trop comment se comporter avec cette dernière. La fille, suit son oncle car ainsi en avait décidé sa mère mais elle n'ose pas dire que son pays natal lui manque, que sa famille lui manque et qu'elle n'arrive pas à se... Rabbit Hayes rend son dernier soupir, entourée de ceux qu'elle aime. Nous voilà aussitôt plongés dans le thème du livre, le deuil. Dans la famille de la défunte les discussions débutent très vite quant à ce qu'elle aurait voulu pour son enterrement et le fait de savoir si ses désirs sont bienvenus ou non. Faut-il respecter les souhaits de la défunte même s'ils vont à l'encontre de ce que l'on désire soi-même ? Les derniers adieux faits, chacun va réagir à sa façon pour essayer de surmonter cette perte. La mère refuse soudain de croire en Dieu, se réfugie dans d'autres combats qu'elle estime justes et passe beaucoup de temps hors de chez elle. Le père, se renferme sur lui-même et passe des journées entières dans son grenier. La soeur, persuadée qu'elle risque de subir le même sort funeste que Rabbit, prend les mesures qui s'imposent. Le frère, traverse l'Océan pour poursuivre sa carrière musicale aux USA, emmenant sa nièce avec lui et ne sachant pas trop comment se comporter avec cette dernière. La fille, suit son oncle car ainsi en avait décidé sa mère mais elle n'ose pas dire que son pays natal lui manque, que sa famille lui manque et qu'elle n'arrive pas à se faire à cette vie nomade. La meilleure amie, perdue, seule, décide de prendre un autre chemin professionnel, tout en devant s'occuper de sa mère, à son grand désarroi. L'auteur réussit à nous faire comprendre le ressenti de chacun. C'est toujours très bien écrit, très agréable à lire, même si j'ai un peu survolé quelques passages sur les moments musicaux. L'autrice a un réel talent pour parler d'un sujet pas toujours facile, le deuil, tout en ne tombant pas dans le larmoyant ni la désinvolture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • leschroniquesdame Posté le 12 Octobre 2021
    Sous un grand ciel bleu est la suite des Derniers jours de Rabbit Hayes, l’un de mes livres favoris. Vous imaginez donc ma joie de retrouver la si attachante famille Hayes. Nous sommes ici après la mort de Rabbit et, alors que dans le premier tome nous étions dans l’accompagnement des derniers instants de vie de Rabbit, ici nous sommes dans la période du deuil, de l’acceptation.. et de la peur. Nous suivons des personnages liés, et pourtant qui ont chacun leur propre problématique. C’est une mère, un père, une fille, une sœur, une meilleure-amie,… qui doivent se reconstruirent. Bon.. j’ai adoré ! Encore une fois Anna Mcpartlin ça fonctionne très bien sur moi et pourtant je n’ai pas pleuré (contrairement au premier).. moi qui adore ça ! J’ai était plus chamboulée qu’autre chose, et sans m’en rendre compte, la dernière page tournée j’ai eu besoin de souffler. Pour nuancer je dirais que j’ai trouvé certains passages (notamment l’histoire de Molly) un chouïa longs… Mais oh que ça m’a fait plaisir de tous les retrouver. Petite fun fact : durant toute ma lecture, des personnages de séries/films me sont venus en tête, choses qui n’arrivent jamais d'habitude. Jack m’a fait pensé à Richard... Sous un grand ciel bleu est la suite des Derniers jours de Rabbit Hayes, l’un de mes livres favoris. Vous imaginez donc ma joie de retrouver la si attachante famille Hayes. Nous sommes ici après la mort de Rabbit et, alors que dans le premier tome nous étions dans l’accompagnement des derniers instants de vie de Rabbit, ici nous sommes dans la période du deuil, de l’acceptation.. et de la peur. Nous suivons des personnages liés, et pourtant qui ont chacun leur propre problématique. C’est une mère, un père, une fille, une sœur, une meilleure-amie,… qui doivent se reconstruirent. Bon.. j’ai adoré ! Encore une fois Anna Mcpartlin ça fonctionne très bien sur moi et pourtant je n’ai pas pleuré (contrairement au premier).. moi qui adore ça ! J’ai était plus chamboulée qu’autre chose, et sans m’en rendre compte, la dernière page tournée j’ai eu besoin de souffler. Pour nuancer je dirais que j’ai trouvé certains passages (notamment l’histoire de Molly) un chouïa longs… Mais oh que ça m’a fait plaisir de tous les retrouver. Petite fun fact : durant toute ma lecture, des personnages de séries/films me sont venus en tête, choses qui n’arrivent jamais d'habitude. Jack m’a fait pensé à Richard dans Gilmore Girls, Molly à Molly Weasley pour son caractère et sa position de cheffe de famille, Marjo à Val d’Une nounou d’enfer, impossible de me sortir ça de la tête 🙈 Si ce n’est pas déjà le cas, foncez faire la connaissance de l’incroyable famille Hayes 🧡
    Lire la suite
    En lire moins
  • Minouchka_books Posté le 10 Octobre 2021
    Attention : lire ce roman avec un paquet de mouchoirs car cette suite fait passer par différents états : on pleure, on s'inquiète, on est exaspéré, on sourit,... En bref, on vit avec la famille Hayes la perte de Rabbit et leur reconstruction. Ce roman traite du deuil et de la phase qui suit à travers les proches. L'écriture est belle, émouvante, porteuse d'espoir. Un véritable coup de cœur pour ce roman.
  • Doucecouverture Posté le 7 Octobre 2021
    Je suis retournée ce week-end en Irlande, chez Les Hayes, famille aimante, drôle et parfois un peu loufoque. Nous retrouvons, dans cette suite, Molly, Jack, Davey, Juliet, Marjorie, Grace, Lenny cie. Tous font face à cette douleur immense, chacun à sa manière. Ils ont tous été embarqués sur ce parcours du deuil et ils vont devoir se comprendre et se reconstruire, ensemble. Dès les premières pages j’ai été triste et en colère. Ses émotions négatives me donnaient l’impression d’être déçu de ce roman et je ne comprenais pas pourquoi. Cela m’a dérouté puis au fil de ma lecture, j’ai compris ! Ce roman était finalement très habilement mené et magnifiquement bien écrit car il nous faisait passer, nous lecteurs, par toutes les phases du deuil. Encore une fois, grâce à la belle plume d’Anna McPartlin, j’étais une Hayes. C’est un livre très émouvant sur le deuil, la famille, la reconstruction et malgré les épreuves terribles que nous devons traverser, il y a toujours, si on l’accepte, un bonheur qui nous attend.
  • iris29 Posté le 7 Octobre 2021
    On avait quitté la famille Hayes au premier tome, en pleurs à la mort de la bien-aimée (fille, soeur ou mère), Rabbit, on la retrouve en pleurs, à son chevet dans une suite poignante et chaleureuse, comme savent si bien le faire les romancières irlandaises.. Mort, deuil reconstruction des uns et des autres et peut-être (sûrement vu leur énergie et leur amour mutuel) , un coin de ciel bleu futur pour la famille , les amis de Rabbit Hayes. Davey est reparti aux USA avec la fille de Rabbit, Juliet (douze ans). Comment va-t-il élever une jeune adolescente, lui, dont le plus grand engagement dans la vie est son abonnement de vingt-cinq ans à Rolling Stones ! Ils sont tous dévastés, ils sont tous fracassés, certains choisissent de vivre leur deuil en solo, d'autres font face à des problèmes qui les dépassent. Tour à tour triste , bouleversante, bordélique, joyeuse, timbrée, généreuse : cette famille attire amis, voisins, lecteurs, comme des aimants sur la porte de votre frigo dans une cuisine chaude dont les placards débordent de bonnes choses à manger. Il y a des gens comme ça ... On n'a même pas le temps d'analyser le pitch de l'histoire, tellement on est pris... On avait quitté la famille Hayes au premier tome, en pleurs à la mort de la bien-aimée (fille, soeur ou mère), Rabbit, on la retrouve en pleurs, à son chevet dans une suite poignante et chaleureuse, comme savent si bien le faire les romancières irlandaises.. Mort, deuil reconstruction des uns et des autres et peut-être (sûrement vu leur énergie et leur amour mutuel) , un coin de ciel bleu futur pour la famille , les amis de Rabbit Hayes. Davey est reparti aux USA avec la fille de Rabbit, Juliet (douze ans). Comment va-t-il élever une jeune adolescente, lui, dont le plus grand engagement dans la vie est son abonnement de vingt-cinq ans à Rolling Stones ! Ils sont tous dévastés, ils sont tous fracassés, certains choisissent de vivre leur deuil en solo, d'autres font face à des problèmes qui les dépassent. Tour à tour triste , bouleversante, bordélique, joyeuse, timbrée, généreuse : cette famille attire amis, voisins, lecteurs, comme des aimants sur la porte de votre frigo dans une cuisine chaude dont les placards débordent de bonnes choses à manger. Il y a des gens comme ça ... On n'a même pas le temps d'analyser le pitch de l'histoire, tellement on est pris dans les mailles du filet. Quand on y réfléchit , on se dit que tout de même Anna Mc Partlin sait faire pleurer dans les chaumières... Page 10 (soit une page et demi du livre, et j'ai déjà les yeux pleins d'eau.../ Milieu : toujours les yeux pleins d'eau ...) Mais on n'analyse rien, on patauge dans l'eau et la lectrice en redemande, tant le bonheur est à portée de main pour la famille Hayes. Et on re-signerait bien pour un tome trois, et on verrait bien cette famille sur petit écran. Cette romancière sait alpaguer sa lectrice, lui faire tout oublier de sa vie, l'emmener en Irlande , dans une toute petite ville, et lui présenter des gens, des gens biensqu'elle va aimer, dont elle va se soucier. Un roman comme la vie , terriblement gai et triste en même temps. Mais très vrai , grouillant de vie ,très, très chaleureux...
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.