Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714450074
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 500
Format : 140 x 225 mm

Transatlantic

Jean-Luc PININGRE (Traducteur)
Date de parution : 22/08/2013

Après l’immense succès de Et que le vaste monde poursuive sa course folle, le retour de McCann avec son roman le plus ambitieux, le plus maîtrisé, le plus abouti. S’appuyant sur une construction impressionnante d’ingéniosité et de maîtrise, l’auteur bâtit un pont sur l’Atlantique, entre l’Amérique et l’Irlande, du XIXe siècle à nos jours. Mêlant Histoire et fiction, une œuvre éblouissante sur le déracinement, la perte et le dépassement de soi.

Après Et que le vaste monde poursuive sa course folle, le grand retour de Colum McCann. S’appuyant sur une construction impressionnante d’ingéniosité et de maîtrise, l’auteur bâtit un pont sur l’Atlantique, entre l’Amérique et l’Irlande, du XIXe siècle à nos jours. Mêlant Histoire et fiction, une fresque vertigineuse, d’une lancinante...

Après Et que le vaste monde poursuive sa course folle, le grand retour de Colum McCann. S’appuyant sur une construction impressionnante d’ingéniosité et de maîtrise, l’auteur bâtit un pont sur l’Atlantique, entre l’Amérique et l’Irlande, du XIXe siècle à nos jours. Mêlant Histoire et fiction, une fresque vertigineuse, d’une lancinante beauté.

À Dublin, en 1845, Lily Duggan, jeune domestique de dix-sept ans, croise le regard de Frederick Douglass, le Dark Dandy, l’esclave en fuite, le premier à avoir témoigné de l’horreur absolue dans ses Mémoires.
Ce jour-là, Lily comprend qu’elle doit changer de vie et embarque pour le Nouveau Monde, bouleversant ainsi son destin et celui de ses descendantes, sur quatre générations.

À Dublin encore, cent cinquante ans plus tard, Hannah, son arrière-petite-fille, tente de puiser dans l’histoire de ses ancêtres la force de survivre à la perte et à la solitude.

« Voilà tout ce qui intéresse Colum McCann : au cœur de la violence, des vies vécues malgré tout ; ces écheveaux invisibles qui entremêlent lieux, époques et personnages ; cette façon qu’a le passé de resurgir de la manière la plus étrange qui soit. »
Publishers Weekly

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714450074
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 500
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

A propos de Transatlantic :

 

« Un roman superbe qui nous fait passer, en un mouvement de balancier quasi hypnotique, de l’infiniment grand (d’un continent à l’autre, sur trois siècles) à l’infiniment subtil, liant au passage les sentiments les plus intimes aux événements les plus réels. Chaque ligne de Transatlantic est un défi à la mort. »
Emma Donoghue, auteur de Room

« Épique dans son ambition, audacieux dans sa construction, un roman magistral et profondément émouvant, porté par une écriture exquise, pour explorer les limites du langage et les inconstances de la mémoire. Une expérience de lecture à savourer jusqu’à la dernière ligne. »
Kirkus Reviews 

 

A propos de Colum McCann :

 

« Il y a quelque chose de prodigieux avec Colum McCann [...]. À chaque fois, il s'approprie ces mondes, ces décors, ces cultures, avec une érudition et, mieux, une sympathie prodigieuse. Pourtant, c'est comme s'il nous parlait toujours de lui. De la solitude. Du mal de vivre. Et de l'art peut-être comme ultime éclaircie au bout de la nuit. Un pur, nécessaire et vrai romancier, vous dis-je ! »
Frédéric Vitoux - Le Nouvel Observateur

« La simplicité des phrases, la capacité à suggérer des abîmes de complexité en quelques mots, la mélodie mélancolique d'un style cadencé [...] sont étourdissantes. McCann est de ces rares écrivains capables de faire parler le blanc entre les lignes. Et ce qu'il dit est à la fois poignant et universel. »
Pierre Sorgue, Télérama

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Saturnia Posté le 11 Août 2021
    Une saga entre Europe et Amérique du Nord, entre ,Irlande et Mississippi . Des destins croisés,frôlés qui nourrissent une aventure familiale, sociale , politique. Mais il y a tellement plus dans ce beau roman dont la construction peut tenter de vous égarer entre les continents et les décennies ! Au départ deux aviateurs un peu fous,une lettre sauvée,un orateur noir célèbre anti-esclavagiste et l'histoire de cette famille d'origine Irlandaise portée par une femme forte, Lily qui est un pont entre les continents et un témoin tragique de son histoire à travers l'Histoire. Lily croise Douglass, l'orateur noir qu'elle admire, celui ci lui souhaite un bon voyage et Lily part rencontrer son destin.On la retrouve dans le Mississippi en pleine guerre de Sécession et voilà une dynastie de femmes forte qui se construit:Lily, Emily, Lottie, Hanna . On les perd on les retrouve, on se perd et se retrouve...mais quelles pages magnifiques ,surtout dans les derniers chapitres du roman où le lecteur est immergé dans un décor où la nostalgie accompagne tous les gestes du quotidien, où l'on accompagne une quête magnifique et désespérée,l'assoupissement d'une destinée.... Puissant et jouissif!
  • Saturnia Posté le 11 Août 2021
    Une saga entre Europe et Amérique du Nord, entre ,Irlande et Mississippi . Des destins croisés,frôlés qui nourrissent une aventure familiale, sociale , politique. Mais il y a tellement plus dans ce beau roman dont la construction peut tenter de vous égarer entre les continents et les décennies ! Au départ deux aviateurs un peu fous,une lettre sauvée,un orateur noir célèbre anti-esclavagiste et l'histoire de cette famille d'origine Irlandaise portée par une femme forte, Lily qui est un pont entre les continents et un témoin tragique de son histoire à travers l'Histoire. Lily croise Douglass, l'orateur noir qu'elle admire, celui ci lui souhaite un bon voyage et Lily part rencontrer son destin.On la retrouve dans le Mississippi en pleine guerre de Sécession et voilà une dynastie de femmes forte qui se construit:Lily, Emily, Lottie, Hanna . On les perd on les retrouve, on se perd et se retrouve...mais quelles pages magnifiques ,surtout dans les derniers chapitres du roman où le lecteur est immergé dans un décor où la nostalgie accompagne tous les gestes du quotidien, où l'on accompagne une quête magnifique et désespérée,l'assoupissement d'une destinée.... Puissant et jouissif!
  • Saturnia Posté le 11 Août 2021
    Une saga entre Europe et Amérique du Nord, entre ,Irlande et Mississippi . Des destins croisés,frôlés qui nourrissent une aventure familiale, sociale , politique. Mais il y a tellement plus dans ce beau roman dont la construction peut tenter de vous égarer entre les continents et les décennies ! Au départ deux aviateurs un peu fous,une lettre sauvée,un orateur noir célèbre anti-esclavagiste et l'histoire de cette famille d'origine Irlandaise portée par une femme forte, Lily qui est un pont entre les continents et un témoin tragique de son histoire à travers l'Histoire. Lily croise Douglass, l'orateur noir qu'elle admire, celui ci lui souhaite un bon voyage et Lily part rencontrer son destin.On la retrouve dans le Mississippi en pleine guerre de Sécession et voilà une dynastie de femmes forte qui se construit:Lily, Emily, Lottie, Hanna . On les perd on les retrouve, on se perd et se retrouve...mais quelles pages magnifiques ,surtout dans les derniers chapitres du roman où le lecteur est immergé dans un décor où la nostalgie accompagne tous les gestes du quotidien, où l'on accompagne une quête magnifique et désespérée,l'assoupissement d'une destinée.... Puissant et jouissif!
  • JeanPierreV Posté le 30 Mai 2021
    "Ils connaissent les mauvais tours des cinq sens, lorsqu’on est entré dans la soupe. L’illusion de voler en palier, alors qu’on est sur le dos. Se croire en virage incliné alors que les ailes sont à l’horizontale. Sans aucun avertissement, on se retrouve projeté sur une paroi, ou on s’abîme en mer. Donc rester à l’affût d’une infime étoile, d’un reflet de lune, d’un fragment d’horizon." "Ils" ce sont Jack Alcock et Teddy Brown qui ont tous deux fait la guerre de 14 et ont été fait prisonniers. Ils affrontent un nouveau défi, celui de relier Terre-Neuve à l'Irlande, en effectuant le premier vol transatlantique sans escale de l’Histoire Ils sont partis un vendredi 13, Lottie a confié une lettre à Teddy, l'un des pilotes L'avion lourdement chargé peine à décoller. Ils transportent dans une sacoche 197 lettres, dans ce premier vol de poste aérienne Tous deux doivent faire face dans leur cabine sans chauffage, à la pluie, au vent, au givre qui se dépose sur les ailes... Trop tard, vous venez vous aussi d'entrer dans une tempête, qui va vous balader dans le temps, vous bousculer entre les époques, entre Europe et États-Unis, entre les années 1845 et 2011, vous venez d'entrer dans un... "Ils connaissent les mauvais tours des cinq sens, lorsqu’on est entré dans la soupe. L’illusion de voler en palier, alors qu’on est sur le dos. Se croire en virage incliné alors que les ailes sont à l’horizontale. Sans aucun avertissement, on se retrouve projeté sur une paroi, ou on s’abîme en mer. Donc rester à l’affût d’une infime étoile, d’un reflet de lune, d’un fragment d’horizon." "Ils" ce sont Jack Alcock et Teddy Brown qui ont tous deux fait la guerre de 14 et ont été fait prisonniers. Ils affrontent un nouveau défi, celui de relier Terre-Neuve à l'Irlande, en effectuant le premier vol transatlantique sans escale de l’Histoire Ils sont partis un vendredi 13, Lottie a confié une lettre à Teddy, l'un des pilotes L'avion lourdement chargé peine à décoller. Ils transportent dans une sacoche 197 lettres, dans ce premier vol de poste aérienne Tous deux doivent faire face dans leur cabine sans chauffage, à la pluie, au vent, au givre qui se dépose sur les ailes... Trop tard, vous venez vous aussi d'entrer dans une tempête, qui va vous balader dans le temps, vous bousculer entre les époques, entre Europe et États-Unis, entre les années 1845 et 2011, vous venez d'entrer dans un livre gigogne, un livre qui unit les deux pays de cœur de Colum MacCann, l'Irlande, son pays natal et les États-Unis, où dorénavant il vit et enseigne. Vous rencontrerez Douglas, cet esclave libéré, menacé par des Blancs, il se rend chez son éditeur afin de publier sa vie et les turpitudes des maîtres. Une similitude de souffrance et de recherche de liberté. Un voyage qui pourrait paraître déroutant, car les époques se succèdent sans aucune chronologie, faisant faire au lecteur des allers-retours dans le temps, entre Irlande et États-Unis...entre Douglass l'esclave et Clinton, deux siècles de souffrances de deux populations, sévices corporels cruels subis par les esclaves, famine en Irlande, idéaux de liberté, de dignité, de démocratie, de part et d'autre, populations affrontant la violence de riches propriétaires ou d'anglais, et devant faire face à la faim ou aux coups, et abandonner leurs langues maternelles qu'ils soient  esclaves ou irlandais...abandonner leurs racines.  Et puis, il y l'histoire de cette lettre confiée par Lottie à l'un des pilotes...partie un vendredi 13 ! Quelle chance ! Quel bonheur que d'être bousculé !
    Lire la suite
    En lire moins
  • JeanPierreV Posté le 30 Mai 2021
    "Ils connaissent les mauvais tours des cinq sens, lorsqu’on est entré dans la soupe. L’illusion de voler en palier, alors qu’on est sur le dos. Se croire en virage incliné alors que les ailes sont à l’horizontale. Sans aucun avertissement, on se retrouve projeté sur une paroi, ou on s’abîme en mer. Donc rester à l’affût d’une infime étoile, d’un reflet de lune, d’un fragment d’horizon." "Ils" ce sont Jack Alcock et Teddy Brown qui ont tous deux fait la guerre de 14 et ont été fait prisonniers. Ils affrontent un nouveau défi, celui de relier Terre-Neuve à l'Irlande, en effectuant le premier vol transatlantique sans escale de l’Histoire Ils sont partis un vendredi 13, Lottie a confié une lettre à Teddy, l'un des pilotes L'avion lourdement chargé peine à décoller. Ils transportent dans une sacoche 197 lettres, dans ce premier vol de poste aérienne Tous deux doivent faire face dans leur cabine sans chauffage, à la pluie, au vent, au givre qui se dépose sur les ailes... Trop tard, vous venez vous aussi d'entrer dans une tempête, qui va vous balader dans le temps, vous bousculer entre les époques, entre Europe et États-Unis, entre les années 1845 et 2011, vous venez d'entrer dans un... "Ils connaissent les mauvais tours des cinq sens, lorsqu’on est entré dans la soupe. L’illusion de voler en palier, alors qu’on est sur le dos. Se croire en virage incliné alors que les ailes sont à l’horizontale. Sans aucun avertissement, on se retrouve projeté sur une paroi, ou on s’abîme en mer. Donc rester à l’affût d’une infime étoile, d’un reflet de lune, d’un fragment d’horizon." "Ils" ce sont Jack Alcock et Teddy Brown qui ont tous deux fait la guerre de 14 et ont été fait prisonniers. Ils affrontent un nouveau défi, celui de relier Terre-Neuve à l'Irlande, en effectuant le premier vol transatlantique sans escale de l’Histoire Ils sont partis un vendredi 13, Lottie a confié une lettre à Teddy, l'un des pilotes L'avion lourdement chargé peine à décoller. Ils transportent dans une sacoche 197 lettres, dans ce premier vol de poste aérienne Tous deux doivent faire face dans leur cabine sans chauffage, à la pluie, au vent, au givre qui se dépose sur les ailes... Trop tard, vous venez vous aussi d'entrer dans une tempête, qui va vous balader dans le temps, vous bousculer entre les époques, entre Europe et États-Unis, entre les années 1845 et 2011, vous venez d'entrer dans un livre gigogne, un livre qui unit les deux pays de cœur de Colum MacCann, l'Irlande, son pays natal et les États-Unis, où dorénavant il vit et enseigne. Vous rencontrerez Douglas, cet esclave libéré, menacé par des Blancs, il se rend chez son éditeur afin de publier sa vie et les turpitudes des maîtres. Une similitude de souffrance et de recherche de liberté. Un voyage qui pourrait paraître déroutant, car les époques se succèdent sans aucune chronologie, faisant faire au lecteur des allers-retours dans le temps, entre Irlande et États-Unis...entre Douglass l'esclave et Clinton, deux siècles de souffrances de deux populations, sévices corporels cruels subis par les esclaves, famine en Irlande, idéaux de liberté, de dignité, de démocratie, de part et d'autre, populations affrontant la violence de riches propriétaires ou d'anglais, et devant faire face à la faim ou aux coups, et abandonner leurs langues maternelles qu'ils soient  esclaves ou irlandais...abandonner leurs racines.  Et puis, il y l'histoire de cette lettre confiée par Lottie à l'un des pilotes...partie un vendredi 13 ! Quelle chance ! Quel bonheur que d'être bousculé !
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.