Lisez! icon: Search engine
Cherche midi
EAN : 9782749139937
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 416
Format : 140 x 220 mm

La Parenthèse incandescente

Collection : Ailleurs
Date de parution : 10/09/2015
Et si vous aviez une année entière pour réaliser toutes vos envies ?
Robin a 42 ans et mène une vie confortable. Mais, pour que son bonheur soit total, il lui manque juste… un enfant. Et Scott, son mari, refuse d’en avoir. Robin n’a alors qu’une crainte : regretter. Elle prend donc une décision importante. Pendant un an, elle et son mari auront une relation... Robin a 42 ans et mène une vie confortable. Mais, pour que son bonheur soit total, il lui manque juste… un enfant. Et Scott, son mari, refuse d’en avoir. Robin n’a alors qu’une crainte : regretter. Elle prend donc une décision importante. Pendant un an, elle et son mari auront une relation libre. Elle accepte de renoncer à la maternité, seulement, en contrepartie, elle pourra sortir de cette monogamie qui l’étouffe pour découvrir une nouvelle forme de vie amoureuse et sexuelle.
 

Une analyse juste de la vie d’une femme en pleine crise de la quarantaine, qui se retrouve face à ses propres choix et essaie de satisfaire des désirs souvent contradictoires. Robin Rinaldi nous livre un récit d’une honnêteté rare, sans complexe.
  
 
 
« Une enquête qui nous plonge au cœur du désir féminin le plus débridé. » Elle
 


« Dans un monde saturé par le porno et qui voit trop souvent le prisme masculin dominer la sexualité, le récit décomplexé de sa quête du nirvana sexuel est terriblement rafraîchissant. » The Sunday Times

 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782749139937
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 416
Format : 140 x 220 mm

Ils en parlent

"Rares sont les bons romans qui traitent de la sexualité féminine. Ce récit écrit comme un roman est une pépite. Le ton libre et pourtant pudique de l'auteure vous emmènera aux limites de l'intime."
Librairie La Parenthèse (Annonay / 07 )

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • CelineGe Posté le 21 Janvier 2016
    La crise de la quarantaine... sujet abordé du côté féminin pour une fois. Pour Robin Rinaldi, l'auteure de ce roman autobiographique, c'est la prise de conscience, en milieu de vie, de ce qui lui manque pour être pleinement épanouie. Pas plus compliqué. Robin a 42 ans, vit à San Francisco et a à peu près tout pour être heureuse. Un travail de journaliste qu'elle a choisi et qu'elle aime, un mari, Scott, qui l'aime et qu'elle aime également. Ils sont ensemble depuis plus de 10 ans. Il était déjà là quand sa vie personnelle était plus tourmentée, et est toujours là. Scott, c'est sa base. C'est la stabilité. Le seul hic : Scott ne veut pas d'enfants. Il n'en a jamais voulu. Robin était persuadée qu'il finirait par changer d'avis. Au contraire. Il vient de se faire vasectomiser. Ça en est trop pour Robin. Il faut que quelque chose bouge dans sa vie. L'un comme l'autre ne veulent pas se séparer mais comme elle l'explique à des amies, elle "refuse de mourir dans la peau d'une brave épouse sans enfants et sans expériences amoureuses". (Elle n'a eu que 4 amants dans sa vie, Scott compris). Après avoir fini la lecture de ce livre, on comprend que... La crise de la quarantaine... sujet abordé du côté féminin pour une fois. Pour Robin Rinaldi, l'auteure de ce roman autobiographique, c'est la prise de conscience, en milieu de vie, de ce qui lui manque pour être pleinement épanouie. Pas plus compliqué. Robin a 42 ans, vit à San Francisco et a à peu près tout pour être heureuse. Un travail de journaliste qu'elle a choisi et qu'elle aime, un mari, Scott, qui l'aime et qu'elle aime également. Ils sont ensemble depuis plus de 10 ans. Il était déjà là quand sa vie personnelle était plus tourmentée, et est toujours là. Scott, c'est sa base. C'est la stabilité. Le seul hic : Scott ne veut pas d'enfants. Il n'en a jamais voulu. Robin était persuadée qu'il finirait par changer d'avis. Au contraire. Il vient de se faire vasectomiser. Ça en est trop pour Robin. Il faut que quelque chose bouge dans sa vie. L'un comme l'autre ne veulent pas se séparer mais comme elle l'explique à des amies, elle "refuse de mourir dans la peau d'une brave épouse sans enfants et sans expériences amoureuses". (Elle n'a eu que 4 amants dans sa vie, Scott compris). Après avoir fini la lecture de ce livre, on comprend que cet élément déclencheur, ce point final à tout espoir de maternité (la vasectomie de son mari et la prise de conscience qu'elle n'aura jamais d'enfant avec lui), n'est qu'un gros prétexte pour couler tout doucement vers une séparation progressive. Elle-même en émet l'hypothèse à la fin du livre. Bien que Scott soit un mari "exemplaire", Robin souffre de son manque de communication et du manque de passion dans leur relation. Elle rêve de connexions psycho sexuelles avec son partenaire. Elle en est loin, même si leurs relations intimes sont satisfaisantes, mine de rien, au regard de la vie sexuelle pas folichonne de nombreuses personnes ayant une vie de couple bien installée. C'est elle qui le dit, encore une fois. La question est donc plutôt : Pourquoi rester avec un homme qui, en plus de ne pas vouloir d'enfants et la vie de famille qui va avec, ne me comble pas pleinement ? La réponse semble évidente. Sans doute Robin l'avait-elle au fond d'elle mais pas facile de tout envoyer valdinguer d'un coup d'un seul. Encore plus quand on est profondément attaché à l'autre. Comme Robin est l'élément "instable" du couple, celle qui a besoin de bousculer les choses, elle propose alors à Scott de faire une parenthèse dans leur vie. Ils seront ensemble le weekend mais la semaine, chacun sera libre de faire les rencontres qu'il désire. Seul mot d'ordre : ne pas s'investir dans une relation durable avec quelqu'un d'autre. Dans les faits, Robin va tenter diverses expériences sexuelles/sensuelles. Elle s'inscrit sur des sites de rencontres, et va participer à des groupes/ateliers sur la recherche de l'épanouissement personnel, notamment un basé sur la méditation orgasmique (MO). Cette parenthèse dans la vie de couple va durer un an. À son terme, mari et femme tentent de reprendre la vie conjointe et quotidienne comme avant. Vous vous doutez bien qu'un tel épisode n'est pas anodin... Ce récit est autobiographique et d'une honnêteté remarquable. Ce n'est pas un livre classé érotique. Point du tout un ramassis de situations scabreuses, même si Robin relate toutes ses expériences, assez diverses et variées. C'est un témoignage qui vaut ce qu'il vaut, que j'ai lu avec grand intérêt et qui peut donner à réfléchir. Celui d'une femme qui cherche, qui veut vivre pleinement, pour elle avant tout. Qui comprend enfin que la base du bien-être, le fondement, est le bonheur intime et strictement personnel. Il faut parfois faire certains choix, plus ou moins difficiles, plus ou moins douloureux, pour y arriver et suivre des chemins plus ou moins sinueux pour y parvenir.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Isaloredan Posté le 12 Novembre 2015
    Ce qui m’a fait craquer sur ce livre, c’est son titre que j’ai trouvé très joli. Ensuite, il y a eu le sujet, bien évidemment. Réduire l’histoire de ce livre -et de son auteur, puisqu’il est auto-biographique- à la quête vengeresse d’une femme en mal d’enfant serait une erreur, c’est bien plus profond que cela. Robin se réfugie derrière l’enfant que son mari lui refuse (au point de se faire faire une vasectomie) pour partir dans l’expérience du « couple ouvert » (plus de monogamie, chacun fait ce qu’il veut avec qui il veut, mais avec des règles), mais en fait c’est elle-même qu’elle cherche. Qui elle est, pourquoi elle n’a aucune confiance en elle, pourquoi son passé la perturbe autant ? Et puis malgré tout l’amour qu’elle et son mari se portent, il y a beaucoup de silences, de non-dits dans leur couple, beaucoup de besoins différents aussi. Beaucoup trop. Que peut-il y avoir de plus perturbant que de découvrir à 40 ans passés, que l’on ne sait pas qui l’on est et que l’on ne connaît pas son corps ? Ce sont peut-être ces deux facteurs qui sont responsables de la fameuse crise de la... Ce qui m’a fait craquer sur ce livre, c’est son titre que j’ai trouvé très joli. Ensuite, il y a eu le sujet, bien évidemment. Réduire l’histoire de ce livre -et de son auteur, puisqu’il est auto-biographique- à la quête vengeresse d’une femme en mal d’enfant serait une erreur, c’est bien plus profond que cela. Robin se réfugie derrière l’enfant que son mari lui refuse (au point de se faire faire une vasectomie) pour partir dans l’expérience du « couple ouvert » (plus de monogamie, chacun fait ce qu’il veut avec qui il veut, mais avec des règles), mais en fait c’est elle-même qu’elle cherche. Qui elle est, pourquoi elle n’a aucune confiance en elle, pourquoi son passé la perturbe autant ? Et puis malgré tout l’amour qu’elle et son mari se portent, il y a beaucoup de silences, de non-dits dans leur couple, beaucoup de besoins différents aussi. Beaucoup trop. Que peut-il y avoir de plus perturbant que de découvrir à 40 ans passés, que l’on ne sait pas qui l’on est et que l’on ne connaît pas son corps ? Ce sont peut-être ces deux facteurs qui sont responsables de la fameuse crise de la quarantaine que beaucoup connaissent, sans doute parce qu’elles ou ils n’ont pas eu l’occasion de se lâcher totalement lorsqu’elles ou ils pouvaient le faire sans générer d’effets collatéraux. J’ai beaucoup aimé ce livre qui analyse -sans aucune complaisance, ni vulgarité- les moindres recoins de cette parenthèse, tout en étant d’une franchise totale. L’auteur aurait pu se réfugier derrière des artifices pour se trouver des excuses, elle ne l’a pas fait. Elle démonte aussi le mythe on ne peut plus répandu qui veut que les hommes ont des besoins alors que les femmes sont dans les sentiments. Les besoins, c’est elle qui les a, tandis que son mari -pourtant très peu versé dans le romantisme, c’est d’ailleurs un reproche qu’elle lui fait- finalement est beaucoup plus fleur bleue qu’il pourrait paraître. Dans cette histoire, c’est lui qui subit, qui souffre, mais sans jamais rien verbaliser (erreur fatale s’il en est). Certes, d’aucuns diront que le sexe n’est pas tout dans une relation de couple, mais s’il n’y a pas de compatibilité à ce niveau, je ne vois pas comment celui-ci peut durer. C’est quand même cela qui différencie un couple amoureux, d’un couple d’amis… L’idéal serait que les deux partenaires évoluent selon un même parcours, mais pour cela il faut un dialogue franc et sans tabou, ainsi des envies minimales réciproques -ce qui n’est pas le cas ici. Ce récit peut déstabiliser, car il ne faut pas se le cacher, les désirs sexuels et le plaisir féminin n’ont pas l’habitude d’être ainsi étalés, disséqués. Pour tout dire, ils font peur. Très peu de femmes osent parler de cela librement, de peur de passer pour des mantes religieuses ou des salopes. Les femmes sont socialement prisonnières d’une image qui n’est pas forcément en adéquation avec ce qu’elles sont réellement, avec ce dont elles ont secrètement envie. Vous l’aurez deviné, le couple ne sortira pas indemne de cette parenthèse incandescente. Mais cela n’est pas négatif pour autant. Un livre beaucoup plus utile à mon sens que le convenu Les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus, puisqu’il montre que c’est loin d’être aussi simpliste que cela. Robin Rinaldi nous dit, avec sa Parenthèse incandescente, qu’il faut savoir être à l’écoute de soi pour pouvoir être à l’écoute des autres et trouver enfin l’harmonie. Ce livre m’a parlé peut-être aussi parce que, lorsque j’ai quitté mon ex conjoint violent et que j’ai du me reconstruire, j’ai vécu durant une période une vie totalement libérée afin de me découvrir et savoir ce dont j’avais besoin pour trouver mon équilibre. La différence, c’est que j’étais célibataire et qu’il n’y a pas eu de victime collatérale à cette quête.
    Lire la suite
    En lire moins
  • donoma Posté le 1 Novembre 2015
    Ce livre est troublant, il m'a mise mal à l'aise mais j'ai aimé cela !
  • Bibeli Posté le 29 Octobre 2015
    Robin est journaliste aux Etats-Unis. Elle est mariée à Scott, un homme aimant et gentil. Mais au seuil de la quarantaine, Robin s’interroge sur son désir de maternité. En effet, Scott ne souhaite pas avoir d’enfant, mais elle oui. Pour combler cette frustration, elle va passer un deal avec son mari : ils auront pendant plusieurs mois la possibilité d’aller voir ailleurs et d’explorer d’autres horizons sexuels… Elle appellera ça une parenthèse incandescente. Ce récit permet de s’immerger dans la question du complexe désir féminin, sans tabou. Robin va fréquenter des communautés qui prônent la méditation orgasmique et va apprendre à mieux se connaître, mieux connaître son corps et à savoir lâcher prise, jusqu’à peut-être finir par assumer pleinement sa féminité et ses envies. Robin raconte sa propre histoire avec beaucoup de recul et à ce titre, il faut dire que son travail est remarquable. Au niveau de la forme, c’est quelquefois un peu long, puisque les expériences s’enchaînent et ça tourne donc en rond. Je remercie le Cherche-Midi et Babelio pour l'envoi de ce livre dans le cadre de l'opération Masse Critique.
  • TheLovelyTeacherAddictions Posté le 26 Octobre 2015
    Ce qui est très troublant en lisant ce livre c'est qu'on entre dans l'intimité d'une femme , d'un couple et on découvre donc la vie de Robin Rinaldi. Cette dernière se livre sans concession dans un livre confession qui retrace son parcours de Femme dans tous les sens du terme. Elle ne nous cache rien et nous laisse seuls juges à la fin. Mais qui sommes nous pour juger le parcours d'une femme? On découvre donc le passé, le présent et un peu le futur de Robin. Cette femme de 42 est à un moment crucial de sa vie et elle semble en avoir marre de faire des concessions vis à vis de son mari Scott. Elle a ce désir profond de maternité et pourtant ce dernier est très borné et refuse catégoriquement d'accéder à cette première envie car on comprend au fil de la lecture que ce souci en cache bien d'autres : Scott a un mal fou à exprimer ce qu'il ressent et Robin doit constamment lui tirer les vers du nez pour savoir le fond de sa pensée mais il ne se livre jamais entièrement et après plus de 20 ans de mariage , la coupe est pleine... Ce qui est très troublant en lisant ce livre c'est qu'on entre dans l'intimité d'une femme , d'un couple et on découvre donc la vie de Robin Rinaldi. Cette dernière se livre sans concession dans un livre confession qui retrace son parcours de Femme dans tous les sens du terme. Elle ne nous cache rien et nous laisse seuls juges à la fin. Mais qui sommes nous pour juger le parcours d'une femme? On découvre donc le passé, le présent et un peu le futur de Robin. Cette femme de 42 est à un moment crucial de sa vie et elle semble en avoir marre de faire des concessions vis à vis de son mari Scott. Elle a ce désir profond de maternité et pourtant ce dernier est très borné et refuse catégoriquement d'accéder à cette première envie car on comprend au fil de la lecture que ce souci en cache bien d'autres : Scott a un mal fou à exprimer ce qu'il ressent et Robin doit constamment lui tirer les vers du nez pour savoir le fond de sa pensée mais il ne se livre jamais entièrement et après plus de 20 ans de mariage , la coupe est pleine et Robin n'en peut plus. Un autre souci s'ajoute à ce tableau assez décevant : une sexualité bridée et non épanouissante. Robin va donc proposer à son mari une parenthèse incandescente, c'est à dire que pendant un an leur mariage sera ouverte et libre . Une nouvelle vie s'offre donc à elle . Tandis qu'elle vit pleinement sa vie en semaine dans une autre maison, le week end , elle se consacre de nouveau à son mari. Par le biais de cette lecture, j'ai appris des tas de choses et j'ai même vérifié la véracité des communautés, théories ou pratiques évoquées et ces dernières existent bel et bien. La communauté la plus représentée dans ce récit est OneTaste et son MO ( la méditation orgasmique) . Au sein de OneTaste, Robin va pouvoir se livrer à toutes les expériences qu'elle souhaite sans jamais être freinée. OneTaste ne sera pas la seule communauté évoquée et testée car Robin est ouverte à toutes les suggestions, à toutes les expériences , à tous les débats et à toutes les idéologies. Parfois on a l'impression que c'est assez farfelu mais ne vous y trompez pas , Robin est une femme très intelligente qui sait ce qu'elle veut et après Paul, le véritable déclencheur de cette parenthèse, elle ne cessera de butiner de fleurs en fleurs pour tenter de comprendre son corps, son désir et prendre en main son plaisir. Robin se livre aussi sur son passé très sombre et très marquant. Elle ne s'en sert en rien pour justifier ses envies d'aller voir ailleurs . Elle nous expose simplement l'alcoolisme et la violence de son père, l'inaction de sa mère, ses thérapies, des crises d'angoisse , ses dépressions. Ce livre raconte une véritable conquête de soi même pour appréhender le bonheur. Mais qu'est ce que le bonheur? Une famille unie? Un enfant? Une vie sexuelle épanouie? Désirer des autres hommes ou des femmes? Elle va tout tester pour parvenir à une conclusion aussi inattendue que paisible. Les scènes de sexe sont multiples et pourtant elles ne sont pas très détaillées. Robin Rinaldi nous explique certes la MO mais dans les scènes avec ses différents partenaires, elle n'entre jamais dans les détails, reste en surface et c'est à notre imaginaire de faire le reste. Rien n'est vulgaire ou pornographie. C'est tout simplement le récit d'une femme qui prend en main sa sexualité et qu'il l'assume même si pour cela il faut en payer les conséquences. Bref, j'ai vraiment aimé cette lecture pas comme les autres. La réalité n'est pas une fiction et les choses vécues nous ouvrent l'esprit sur le corps féminin, ses envies , ses désirs. C'est un récit enrichissant sur tous les plans et une belle leçon de vie.
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Toute l'actualité du cherche midi éditeur
Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !