Lisez! icon: Search engine
Par Lisez, publié le 17/08/2022

Rentrée littéraire 2022 : les romans français

Qui dit fin de l'été, dit début de la rentrée littéraire ! L'occasion idéale pour fêter ensemble le plaisir de la lecture en partant à la découverte de nos 25 romans français. Lesquels viendront grossir votre pile à lire ?

 

 

La Fille de l'ogre, Catherine Bardon

La Fille de l'ogre
1915. Flor de Oro naît à San Cristóbal, en République dominicaine. Son père, petit truand devenu militaire, ne vise rien de moins que la tête de l’État. Il est déterminé à faire de sa fille une femme cultivée et sophistiquée, à la hauteur de sa propre ambition. Elle quitte alors sa famille pour devenir pensionnaire en France, dans le très chic collège pour jeunes filles de Bouffémont.
Quand son père prend le pouvoir, Flor de Oro rentre dans son île et rencontre celui qui deviendra le premier de ses neuf maris, Porfirio Rubirosa, un play-boy au profil trouble, mi gigolo, mi diplomate-espion, qu’elle épouse à dix-sept ans. Mais Trujillo, seul maître après Dieu, entend contrôler la vie de sa fille. Elle doit lui obéir, comme tous les Dominicains entièrement soumis au Bienfaiteur de la Patrie, ce dictateur sanguinaire.
Marquée par l’emprise de ces deux hommes à l’amour nocif, de mariages en exils, de l’Allemagne nazie aux États-Unis, de grâce en disgrâce, Flor de Oro luttera toute sa vie pour se libérer de leur joug.

Les Reines, Emmanuelle Pirotte

Les Reines
Sur les ruines de nos civilisations, un nouveau monde s’est bâti. L’humanité a renoncé au progrès matériel et retiré au sexe masculin ses anciens privilèges. Les royaumes sont désormais gouvernés par des femmes, autant de Reines que l’épreuve du pouvoir révèle parfois autoritaires et souvent rivales.

Dans ce monde aux immenses espaces sauvages, des groupes de nomades, artisans, chasseurs et comédiens se croisent sur les vestiges des routes d’autrefois. Parmi ces communautés, celle des Britannia, où les jeunes Milo et Faith brûlent d’un désir réciproque et néanmoins interdit. Leur attirance va provoquer le bannissement de Milo. Commence alors pour le jeune homme une longue errance à travers les terres du Nord ; mais si Milo espère retrouver Faith, il n’imagine pas combien son voyage obéit aux lois de la destinée – ce grand compas qui, toujours, nous entraîne vers nos origines.

Sous la surface agitée de l’épopée, Emmanuelle Pirotte installe le décor et les enjeux de la tragédie antique. Jalousies, tensions amoureuses, filiations cachées, prophéties et vœux de vengeance électrisent les personnages qui se donnent à toutes les passions. Et l’on retrouve enfin, loin des potions prudentes et morales, la plus aberrante et la plus formidable des littératures.

Rentrée littéraire 2022

Les Bienheureux, Julien Dufresne-Lamy

Les Bienheureux
« Il y a dans chaque maladie rare le chuchotement d’un roman, le frémissement d’une histoire. Dans celle-ci, ils ont tous les yeux bleus. »
Des mots bleus. Ceux qui rendent les gens heureux. À deux ans, Thomas parle à peine mais reproduit vingt-cinq sons d’animaux. Enzo a du mal à s’exprimer mais a appris seul à
parler anglais. Axelle adore le monde qui l’entoure mais sort rarement sans ses protections anti-bruit. Quant à Marius, il ne sait pas cuisiner mais connaît par coeur des centaines de recettes.
Il y a aussi Marie, Arthur, Maléna, Romain et Svetlana. Des êtres uniques. Des êtres elfiques dont la vie est un roman. Un roman inventif et magique qui raconte leur enfance autant que
leur différence, le syndrome de Williams-Beuren.
Avec tendresse, Julien Dufresne-Lamy leur dédie un récit littéraire, poignant et lumineux, qui nous éveille aux joies oubliées, celles de l’innocence qui ne connaît pas le mal, de l’amour absolu, de la vie qu’on vit avec les yeux. Et fait de nous tous des Bienheureux.

​RENTREE LITTERAIRE 2022

Bibiche, Raozy Pellerin

Bibiche
Promis, elle ne pleurera pas. Elle vous parlera d’elle. Elle, c’est Bibiche. Que peut-elle ajouter ? Vous dire que, non, elle n’est pas venue sur une barque de fortune, entassée parmi des dizaines d’hommes et de femmes. Elle n’a pas failli se noyer en attendant que des garde-côtes italiens la sortent de l’eau. Elle n’a pas fui une zone en guerre. Non, elle vient de la République démocratique du Congo. Elle n’a pas été menacée par le mouvement rebelle M23 ni par les troupes de Lubanga. Elle est simplement originaire de Kinshasa. Son histoire ne mérite sans doute pas votre attention. Cette histoire, il va pourtant bien falloir qu’elle essaie de vous la raconter. Ecoutez-la, elle n’a que vous.
 
Anonyme sous les boucles de ses perruques, un sourire vacillant, Bibiche a fui son pays pour demander l'asile en France, y renaître et se réinventer. Cependant, chaque étape imposée par l'administration la contraint à fouiller dans sa mémoire, à en extirper ce passé refoulé. Comment et auprès de qui trouver les ressources pour ne pas perdre pied ?

Ceux qui restent, Jean Michelin

Ceux qui restent
Comme chaque matin, l’aube grise se lève sur l’immuable routine de la garnison. Mais cette fois, Lulu manque à l’appel. Lulu, le caporal-chef toujours fiable, toujours solide, Lulu et son sourire en coin que rien ne semblait jamais pouvoir effacer, a disparu. Aurélie, sa femme, a l’habitude des absences, du lit vide, du quotidien d’épouse de militaire. Elle fait face, mais sait que ce départ ne lui ressemble pas. Quatre hommes, quatre soldats, se lancent alors à sa recherche. Ils sont du même monde et trimballent les mêmes fantômes au bord des nuits sans sommeil. Si eux ne le retrouvent pas, personne ne le pourra.

D’une actualité brûlante, cette intrigue intensément déroulée par la plume de Jean Michelin suit l’enquête de ces frères d’armes. Histoire poignante de camaraderie, de celle qui lie les êtres sous les vestes de treillis, ce roman sans concession se penche sur ce que la guerre fait à ceux qui partent, à ceux qui reviennent. À ceux qui restent.

La fille aux plumes de poussière, Nicolas Garman-Berman

La fille aux plumes de poussière
Dans son atelier des bords de Seine, Eva, une taxidermiste, doit honorer une commande un peu spéciale: un hamster-lion. C’est une chose rassurante, les problèmes sans solution. On sait ce qu’il faut en faire : les remettre à plus tard. Même si Eva se doute bien que cela va lui causer un déluge d’ennuis. Doit-elle abandonner lâchement et affronter les remontrances de sa cliente ? La lâcheté l’attire, mais elle implique un courage dans l’affrontement dont Eva ne saurait faire preuve. La jeune femme qui a passé sa vie à enfouir ses souvenirs va ainsi se lancer dans une drôle de quête. Entourée d’une ronde de personnages particulièrement attachants, dont Voisin, son voisin, et Nathalie, l'épicière fan de Buddy Guy, la voilà partie pour remonter le temps et, peut-être, trouver sa place.

La Malédiction de la Madone, Philippe Vilain

La Malédiction de la Madone - Rentrée littéraire 2022
Assunta Maresca, dite Pupetta, grandit à Naples, dans les années 1950, sous la coupe d’un père mafioso. Mais Pupetta, la « petite poupée », ne craint rien ni personne.
À dix-neuf ans, alors qu’elle participe à un concours de beauté, son destin bascule. Elle rencontre l’amour de sa vie, Pasquale Simonetti, un boss de la Camorra, qui tombe sous le charme de cette Napolitaine sulfureuse. Le mariage est vite officialisé et rien ne peut contrarier le bonheur de ce couple. Si ce n'est l'assassinat de Pasquale, quatre-vingts jours après la cérémonie. 
Pour Pupetta, l’heure de la vendetta a sonné. Son histoire ne cesse alors d’affoler la rumeur de la ville, car cette Madone vengeresse incarne à la fois le courage et l’honneur, la passion et l’héroïsme, mais également toute l’ambiguïté de Naples, à feu et à sang.
 
Inspirée de faits réels, La Malédiction de la Madone est le portrait fidèle et fascinant de cette pasionaria autant vénérée que redoutée.

Les chairs impatientes, Marion Roucheux

Les chairs impatientes
« Ce qu’il a réveillé en moi est mille fois plus puissant que lui. ».
Six mois après la naissance de son deuxième enfant, une jeune femme est admise en maison de repos au bord d’un lac de montagne. En retournant skier seule pour la première fois depuis longtemps, elle rencontre un homme qui va réveiller son corps.
Dans une langue poétique et crue, Les chairs impatientes raconte un désir féminin dévorant qui ne veut plus renoncer à rien et peut tout renverser sur son passage.

Sous les feux d'artifice, Gwenaële Robert

Sous les feux d'artifice
Lorsqu’un navire yankee entre en rade de Cherbourg un matin de juin 1864 pour provoquer l’Alabama, corvette confédérée que la guerre de Sécession condamne à errer loin des côtes américaines, les Français n’en croient pas leurs yeux.

Au même moment, Charlotte de Habsbourg, fraîchement couronnée impératrice du Mexique, découvre éberluée un pays à feu et à sang.

Le monde tremble. Mais le bruit des guerres du Nouveau Continent ne doit pas empêcher la France de s’amuser. Encore moins de s’enrichir. Théodore Coupet, journaliste parisien, l’a bien compris. Envoyé à Cherbourg pour couvrir l’inauguration du casino, il rencontre Mathilde des Ramures, dont le mari s’est ruiné au jeu avant de partir combattre au Mexique. Ensemble, ils décident de transformer la bataille navale en un gigantesque pari dont ils seront les bénéficiaires. À condition d’être les seuls à en connaître le vainqueur…

Pendant cette semaine brûlante, des feux d’artifice éclatent de chaque côté de l’Atlantique. Dans le ciel de Mexico comme dans celui de Cherbourg, ils couvrent les craquements d’un vieux monde qui se fissure et menace d’engloutir dans sa chute ceux qui l’ont cru éternel.

Le Salon, Oscar Lalo

Le Salon
« Vous connaissez une personne, vous, qui a lu La Tentation de saint Antoine ? »

Le malentendu commence devant le bac à un euro d’une librairie de quartier. Le narrateur de cette histoire ne saurait expliquer pourquoi ce livre l’appelle, mais il tend une pièce au libraire pour que Gustave Flaubert ne fasse plus le trottoir. 
Le malentendu se poursuit chez un styliste visagiste où notre héros, à la faveur d’un mauvais coup de tondeuse, se retrouve dans l’obligation de rembourser une dette colossale. Sans un sou dans le portefeuille, mais persuadé du trésor que contient son livre de poche, il propose de faire salon littéraire dans ledit salon de coiffure.

Le Salon est l’histoire inclassable et enchanteresse d’un éveil à la vie par le biais de la littérature, sur fond de relation triangulaire entre un coiffeur autodidacte, un libraire au grand cœur, et un adolescent… de trente-neuf ans.

La main sur le coeur, Yves Harte

La main sur le coeur
Quand Yves Harté aperçoit le très célèbre tableau du Greco, El caballero de la mano en el pecho (Le Chevalier à la main sur la poitrine), lors d’une rétrospective à Tolède, une chose l’intrigue : la note qui accompagne le portrait diffère d’une autre qu’il a lue autrefois. La première assurait que le modèle était un notable sage et obscur, celle-ci affirme qu’il s’agit d’un aventurier du Siècle d’or, espion et courtisan de Philippe II. Laquelle est vraie ?
L’auteur décide de mener l’enquête en Espagne.

Plus il progresse au cœur du pays, plus lui revient en mémoire le souvenir d’un ami avec qui il avait déjà voyagé sur ces terres : Pierre Veilletet, écrivain et journaliste, qui l’aida à ses débuts.
Comme l’un des deux modèles évoqués pour le portrait, cet aîné extravagant, drôle et affabulateur cherchait une reconnaissance qui ne venait pas, jusqu’à ce qu’un jour il décède dans la solitude. Son absence pèse à l’auteur. Au fil des routes ensoleillées et poussiéreuses d’une Espagne qui change, la figure du caballero et de l’ami se superposent au point de se confondre.

Dans ce récit sensible à l’écriture éblouissante, Yves Harté livre une réflexion intime sur l’amitié masculine et les rêves des hommes, qui meurent parfois de ne pas les atteindre.

Rentrée littéraire 2022

Sélection Prix Littéraire Le Monde

 

D'Anvers est contre tous, Julien Cridelause

D'Anvers est contre tous
À la mi-temps de sa vie, David d’Anvers traverse une crise existentielle chahutée – une épouse qui semble vouloir le trucider après un coït inespéré, une mère frappée d’Alzheimer lubrique, un caveau familial déserté par le corps de feu son père… Bref, ça fait beaucoup pour un seul homme. Dans une odyssée burlesque, ce paléographe à la dérive s’évertue à trouver des échappatoires aux turbulences qui n’en finissent pas de l’ébranler.
 
En faisant grincer les rouages de l’inconscient familial, Julien Cridelause secoue nos esprits endoloris et nous offre une parenthèse d’hilarité jubilatoire, à rebours des clichés.

Du temps de ma splendeur, Aurélie Djian

Du temps de ma splendeur
Tu vieilliras, ma fille, plus vite que tu ne le crois et tu en souffriras pour l’éternité. N’espère pas en moi une alliée qui te raconterait ses secrets de créature et se réjouirait de ta métamorphose. Non, ma fille, je ne te prêterai pas ma baguette magique, ma parure et mes paillettes, pas touche, même pas en rêve. La splendeur ne se partage pas si elle veut régner. Tu ne seras pas une femme, ma fille, tu n’hériteras pas d’une fierté en collier, facile à porter, tu devras conquérir ton sexe toute seule, à la force du poignet, ça fait mal, tu verras, plus mal que tu ne le crois. Tu sueras sang, salive, larmes et cyprine dans le désert, peuple élu abandonné, tu apprivoiseras seule ton destin singulier, armée d’une ardente patience. Je surveillerai de très près ta superbe et je n’hésiterai pas à te mettre des glaçons dans la culotte, comme les hommes, plus tard, pour éprouver ton courage. Tu apprendras seule à nager contre le courant, telle une truite sauvage et tu me remercieras d’en ressortir musclée.

Rentrée littéraire 2022

Ce que nous désirons le plus, Caroline Laurent

Ce que nous désirons le plus
Un jour une amie meurt, et en mourant au monde elle me fait naître à moi-même. Ce qui nous unit : un livre. Son dernier roman, mon premier roman, enlacés dans un seul volume. Une si belle histoire.
Cinq ans plus tard, le sol se dérobe sous mes pieds à la lecture d’un autre livre, qui brise le silence d’une famille incestueuse. Mon cœur se fige ; je ne respire plus. Ces êtres que j’aimais, et qui m’aimaient, n’étaient donc pas ceux que je croyais ?
Je n’étais pas la victime de ce drame. Pourtant une douleur inconnue creusait un trou en moi.
Pendant un an, j’ai lutté contre le chagrin et la folie. Je pensais avoir tout perdu : ma joie, mes repères, ma confiance, mon désir. Écrire était impossible. C’était oublier les consolations profondes. La beauté du monde. Le corps en mouvement. L’élan des femmes qui écrivent : Deborah Levy, Annie Ernaux, Joan Didion… Alors s’accrocher vaille que vaille. Un matin, l’écriture reviendra.

La promesse américaine, Samuel Corvair

La promesse américaine
« Joyce voulait me préserver. Ses hésitations et revirements, que je prenais pour des caprices, étaient des signaux. Elle refusait de croire que quelque chose de positif pouvait sortir de notre relation et se persuadait que le pire en découlerait. Mais ce n’était qu’une posture. En son for intérieur, elle était lasse de me résister. »
Dag, ancien chanteur d’un groupe de rock qui a eu son heure de gloire, répond à l’appel de l’Amérique. Amoureux d’une sublime californienne, Joyce, il choisit de partir y vivre avec elle.
Son Amérique a cependant une face obscure, et l’univers insouciant des débuts glisse insidieusement vers le drame. La belle Joyce a un passé tourmenté, son ex-amant, un tueur, va faire littéralement le vide autour du couple. La promesse américaine se fissure au contact d’un personnage qui incarne le diable. Dans ce nouveau monde, à la fois désiré et hostile, le destin de Dag se mue en un piège mortel. Peut-on lutter contre le mal sans se salir les mains ?

RENTREE LITTERAIRE 2022

Ajar-Paris, Fanta Drame

Ajar-Paris
En 2013, après le décès de sa grand-mère, Fanta Dramé se rend pour la première fois en Mauritanie à Ajar, le village natal de son père, lieu de sépulture de la défunte. De retour à Paris et bouleversée par ce voyage où elle a foulé la terre de ses ancêtres, elle décide de poursuivre le chemin et d’aller à la rencontre du plus troublant des paysages, celui de ses origines.
Pour la première fois, son père se met à nu, évoquant les doutes et les épreuves qui ont marqué sa décision de quitter son pays et jalonné son existence au coeur d’une culture si différente de la sienne, et dans laquelle il élèvera finalement ses enfants alors qu’il n’aurait dû y être que de passage. N’éludant que ce qui met à mal sa pudeur culturelle, il dévoile enfin l’histoire qu’il n’avait jamais racontée, celle que sa fille n’avait jusqu’alors jamais osé lui demander.
Ajar-Paris emmène le lecteur dans un récit sensible où les voix générationnelles se confrontent, dans l’émotion, l’incompréhension parfois, retraçant un itinéraire personnel et intime qui, trop souvent laissé de côté, s’inscrit pleinement dans la grande histoire nationale.

Ceux de l'intérieur, Théo Veillon

Ceux de l'intérieur
Les cours sont terminés et font place aux vacances d’été. À Villeterre, un village au coeur de la France comme il y en a d’innombrables, il faut tuer l’ennui. Pour certains, ce sera l’Angleterre ; pour d’autres, l’île d’Oléron. Josselin, lui, restera. Il a promis à ses parents qu’il trouvera un boulot en intérim, aidera aux foins dans une ferme voisine et songera à son avenir. En compagnie de son ami Clément, il traîne à l’usine désaffectée du coin et épuise ses longues journées en baignades ou en virées à moto.
 Qu’y a-t-il à vivre ici ? Qui faut-il aimer ?
Un bal estival, une embrouille avec des petits caïds locaux, une première histoire d’amour, et voilà que le coeur de Josselin s’enflamme. En quelques semaines, Josselin se risque à une nouvelle existence où s’éprouvent toutes les craintes et tous les émois. C’ est l’enfance qu’il quitte et l’âge adulte qui pointe avec son lot de désillusions et de blessures.
Mélange étonnant d’objectivité critique et de lyrisme éclatant, Ceux de l’intérieur décrit ces paysages ruraux où le temps ne fait que s’épaissir. Théo Veillon signe un premier roman d’une
grande justesse habité par une ferveur intense.

Chevalier solitaire, Yves de Gaulle

Chevalier solitaire
De l’Europe jusqu’à l’Orient, l’épopée de Jehan, chevalier normand du xve siècle, nous est ici romancée par l’un de ses descendants, Yves de Gaulle, petit-fils du Général.
Fidèle au roi de France et à sa foi, Jehan, docteur en droit et investi de sa mission, parcourt les territoires en quête de liberté et de savoirset se tisse une vie romanesque à l’aube de la Renaissance où il côtoie Charles vii, Jeanne d’Arc, Jacques Coeur, Van Eyck, Côme de Médicis…
« L’an 1454 passe si vite ! Déjà la fin du printemps. Je suis plus lent que jamais. La mort me prendra tel que je suis, vieux, têtu, mais droit, regardant l’horizon plutôt que le pavé. Tout ici finit. Et la mort gagne. J’ai trop hésité n’étant, au cours de mon existence, jamais parvenu à choisir entre guerre et savoir, entre fidélité au roi de France et refus de complète vassalité, entre attachement à la terre des Lis et soif d’espace, entre esprit de chevalerie dépassé et puissante montée d’une autre morale mieux tournée vers l’homme, entre soumission à la religion d’Occident et reconnaissance d’autres savoirs venus d’Orient. Ma vie n’a été au fond que grande errance. »

Rachilde, homme de lettres, Cécile Chabaud

Rachilde, homme de lettres
1884. Vent de scandale sur Paris. Une romancière de vingt-quatre ans donne à lire une œuvre sulfureuse, toute de cruauté et de perversion, fondée sur la confusion des genres.
Cette jeune femme, c’est Rachilde, une vierge provinciale débarquée de son Périgord sur le conseil de Victor Hugo. Elle traîne avec elle une mère folle et le souvenir d’un père militaire qui lui reprochait de ne pas être un garçon. Autour d’elle, ses amis : Sarah Bernhardt, Paul Verlaine, Jean Lorrain, Catulle Mendès, toute la bohème fin-de-siècle qui la proclame « reine des décadents ».
Confrontée néanmoins à la censure d’une société misogyne, elle portera costume, coupera ses cheveux et se fera appeler « homme de lettres ».
De l’atmosphère superstitieuse et sombre de la campagne périgourdine à l’univers enfumé et pittoresque du Paris artistique de la fin du XIXe siècle, ce roman fait revivre l’une des grandes figures littéraires de la Belle Époque.

« Eblouissant. (…) Incroyable.  Le livre qu’il faut lire » (Gérard Collard, Les coups de coeur des libraires)
«  Vous êtes pris dès les premières pages » « Une puissance dans l’écriture » (Gérard Collard, Les coups de coeur des libraires)
« Des scènes formidables. Un de mes coups de coeur » (Valérie Expert, Les coups de coeur des libraires)
 
« La Françoise Sagan de la fin du XIXème siècle » (Frédéric Taddéï, Europe 1)
 
« C’est à la fois un roman d’initiation, la saga d’une effrontée, le tableau d’une époque assez peu tendre pour les femmes et un galerie de portraits » (Bernard Quiriny, L’Opinion)
 
« Ce roman est un enchantement, tant dans son écriture fluide et ciselée que dans son art à mettre en scène un personnage de légende oublié » (Jessica Nelson, Point de Vue)
 

Valse fauve, Pénélope Rose

Valse fauve
Rose a dix-neuf ans et refuse d’être une cocotte, de celles qui attendent qu’on les épouse. Son village est trop petit pour elle, qui rêve d’une ferme rien qu'à elle dans le Sud. Peu lui importe que la plupart des hommes soient partis faire la guerre contre les Salauds.
Un soir, Rose fait la rencontre d'un accordéoniste venu de la ville, un original qui semble avoir échappé à l’appel. Tandis qu’elle tombe amoureuse, l'ennemi s'empare de son pays. L’homme ne tarde pas rejoindre les Insurgés, laissant Rose avec une petite fille. 
Comment se protéger, seule avec une gamine, quand l’ennemi est dans vos murs et que le danger frappe à la porte chaque matin ? Comment préserver ses rêves quand les mois défilent et que les repères s'effondrent ? Mais, surtout, quel combat mener ? 

Peine des Faunes, Annie Lulu

Peine des Faunes
Peine des Faunes nous plonge dans la vie quotidienne d’une famille tanzanienne en 1986. Rébecca élève huit enfants. Sa fille aînée, Maggie, rêve d’étudier à l’université. Mais Rébecca entre en lutte contre une compagnie pétrolière sur le point d’exproprier les habitants de son village natal. Son départ précipité fait brutalement basculer le destin de Maggie et pose la première pierre d’une tragédie familiale s’étirant sur cinq générations.
De la Tanzanie des années quatre-vingt à l’Écosse contemporaine, Peine des Faunes est une ode poétique à la fragilité de la condition humaine et un urgent plaidoyer pour le vivant. Tissant ensemble les thématiques féministe et environnementale, Annie Lulu brosse une galerie de portraits de femmes inoubliables, dont le combat pour la liberté et la justice finira par être récompensé.

Rentrée littéraire 2022

Le Feu du milieu, Touhfat Mouhtare

Le Feu du Milieu
Jeune servante dans la ville d’Itsandra, aux Comores, Gaillard grandit sous la protection de deux figures parentales : son maître, qui lui enseigne le Coran, et sa mère adoptive, qui lui conte les légendes héritées de ses ancêtres esclaves venus de l’autre côté de la mer. Un jour, dans le bois d’Ahmad, Gaillard rencontre Halima, jeune fille bien née qui tente d’échapper à un mariage forcé. Elles deviennent amies, au point qu’avant de rentrer se soumettre à la volonté paternelle, Halima confi e à Gaillard un petit objet qu’elle devra conserver sans jamais le montrer.
Dix ans plus tard, alors que Gaillard a subi une terrible mutilation, les destins des jeunes femmes se croisent à nouveau. Halima révèle les secrets du précieux objet : il renferme un savoir enfoui dans la mémoire du monde et détient le pouvoir de les faire voyager à travers l’espace et le temps, en quête de ce qu’elles sont vraiment.

Monsieur Sénégal, Antoine Rault

Monsieur Sénégal
« Il pensa que sa place n’était pas là-bas. Et que sa place n’était plus ici ».
On les appelle les « tirailleurs sénégalais » et pourtant Amadou Lo, vingt ans, n’est ni l’un ni l’autre. Tirailleur, il ne l’est plus : c’est la fin de la première guerre mondiale et il est démobilisé. Et sénégalais, il ne l’a jamais été. Il rêve de retourner dans sa Guinée natale où, pense-t-il, l’attend sa famille. Seulement le médecin-major Robert Desvaux, qui lui a sauvé la vie, a d’autres projets pour lui : il souhaite faire de son aide de camp, si doux et docile, si secrètement attirant aussi,
son chauffeur personnel dans la vie civile. Amadou se retrouve à Miray dans la campagne franc-comtoise où pratiquement personne n’a jamais vu de noir « en vrai »... et, après la guerre, un nouveau combat commence pour lui.
Dans ce roman puissant et sensible, Antoine Rault explore les thèmes toujours actuels de l’identité, du racisme, de l’intégration et de l’émancipation. Il invite le lecteur à se confronter sans complaisance, mais sans accusation facile à la réalité de notre histoire.

RENTREE LITTERAIRE 2022

Un jeune homme si tranquille, Yves Viollier

Un jeune homme si tranquille
J'ai posé la question à mon oncle, la dernière fois que nous nous sommes vus, il y a plus d'un an, il était encore en pleine forme. « Est-ce que tu as parlé à tes amis ? » Il m'a répondu : « Je n'ai pas encore osé... »
 

Roger Martin les a séduits. Il a été accueilli dans ce bourg dont le narrateur est le maire, comme un ami de toujours. Veuf, à plus de soixante-dix ans, il avait besoin d'une famille. Et tous lui ont ouvert les bras. Il est devenu le père, le grand-père, le vieil homme que les jeunes aiment bien.
La déception a été aussi violente que l'amour et l'amitié avaient été doux. Le fil du temps s'est tendu. Roger, en jeune homme, est alors apparu dans sa vérité. L'Occupation avait été ce théâtre où il a joué un rôle funeste.

Écrivain de l’épure, Yves Viollier, avec ce texte chaleureux et glaçant à la fois, dont le sujet est dessiné avec la plus grande humanité, pourrait prendre pour sienne la devise simenonienne : « Comprendre et ne pas juger. »

L'Air était tout en feu, Camille Pascal

L'Air était tout en feu - Rentrée littéraire 2022
27 avril 1718. Un incendie ravage le Petit-Pont, menaçant Notre-Dame. Alors qu’à Paris l’air est tout en feu, au château de Sceaux, la duchesse du Maine souffle sur un autre brasier bien plus dangereux pour le Régent, celui du complot.
Mariée à l’aîné des bâtards de Louis XIV, haute comme trois pommes mais animée de l’orgueil d’une princesse du sang, cette précieuse règne sur sa petite cour de beaux esprits comme sur son mari. Soutenue en secret par le prince de Cellamare, ambassadeur du roi d’Espagne, et encouragée par les survivants de la vieille cour du Roi-Soleil, elle va intriguer avec passion.
Ainsi, en ce printemps 1718, un vent de fronde se lève sur la France et une véritable course-poursuite pour le pouvoir s’engage entre la duchesse d’un côté et le Régent de l’autre.
À travers les méandres des conspirations politiques, les haines familiales et une galerie de portraits tous plus extravagants les uns que les autres, Camille Pascal fait renaître avec virtuosité le temps enflammé et haletant de la Régence.

 

Lisez
Lisez

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Interview
    Les Escales

    Agenda des rencontres

    Retrouvez les dates des rencontres de septembre de Catherine Bardon, pour La Fille de l'ogre, et Caroline Laurent, pour Ce que nous désirons le plus. 

    Lire l'article