RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Des livres et moi

            Des livres et moi (du mal ?)
            Une série de podcasts produite et réalisée par Vincent Malone pour le Poste Général en partenariat avec Lisez
            Des livres et moi (du mal ?)

            Au cœur du quatrième arrondissement parisien, Vincent Malone reçoit des auteurs le temps d’un entretien intimiste et décontracté en forme d’analyse. Deux épisodes par mois, d’une quinzaine de minutes environ, qui racontent la vie qui se cache derrière les livres que nous aimons. Un traité musical élégant et poétique, dans la ligne des productions du Poste Général (à découvrir sur le site lepostegeneral.com et sur Instagram Lepostegeneral).

            Des livres et moi (du mal ?)
            Episode 20 : Isabelle Desesquelles
            Isabelle Desesquelles
            Ecoutez !
            Publié le 22 Août 2019 ● 16:27

            "De livre en livre, le sillon que je creuse c’est l’innocence". Dans UnPur, son nouveau roman, Isabelle Desesquelle explore l’enfance, avec ses premières et surtout ses dernières fois. En vacances en Italie avec sa mère et son frère jumeau, Benjamin est enlevé par un inconnu. Quarante ans plus tard, le voilà assis sur le banc des accusés. Comment, pourquoi ? Victime à qui l’on a volé l’enfance, Benjamin va doucement dérouler le fil de son histoire. UnPur est un roman qui bouscule et interroge. Invitée de notre podcast, Isabelle Desesquelles explique que pour elle, enfance et innocence sont inextricablement liés, et c’est cet état qui la fascine et auprès duquel elle revient de roman en roman :

            "S’il y a quelque chose qui ne nous quitte pas dans l’existence, c’est l’enfance. On a beau vouloir s’en débarrasser, on a beau la fuir, on a beau savoir qu’elle est terminée, lointaine, que l’on n’y reviendra pas, elle ne nous quitte pas. Peut-être est-ce parce que ce qui ne nous quitte pas me paraît essentiel. Et j’aime ce qui est essentiel. Donc quitte à y passer des heures et des heures, des années et des années, autant aller vers ce qui est essentiel : l’enfance".

            "J’ai mis des années à écrire UnPur"

            Dans son précédent roman, Je voudrais que la nuit me prenne, Isabelle Desesquelles se mettait dans la peau d’une petite fille entourée de parents fantasques touchée par un drame. Avec UnPur, elle met en lumière l’indicible en s’attaquant au sujet tabou de la pédophilie. Mais raconter cette histoire, poser des mots dessus, a pris du temps, comme elle le raconte :

            "J’ai mis des années et des années à écrire UnPur. Des années non pas à me l’interdire mais à chercher. J’ai pu l’écrire le jour où j’ai compris que je pourrais écrire ce viol d’enfant sans avoir recours à aucun mot du vocabulaire sexuel. A ce moment-là, c’était possible de l’écrire. Le jour où j’ai compris que ce petit garçon – qui est tous les enfants qui ont été abusés – le seul moyen qu’il aurait d’exprimer cet effroi, ce serait en faisant appel à son innocence".

            20 épisodes disponibles :

            Du même univers

            Découvrez nos podcasts originaux

            Des podcasts aux contenus exclusifs autour de la lecture et de la découverte