Lisez! icon: Search engine
Par 10/18, publié le 24/11/2022

En cette période de fêtes, vous penchez plutôt pour un grand classique britannique, la fine fleur du roman policier ou un chef d'œuvre de notre fonds ?

À lecteur avide de pépite littéraire, rien d’impossible, surtout chez les éditions 10/18.

La sélection suivante ne se refuse rien, piochant dans les plus beaux titres de nos différentes collections pour réchauffer les longues soirées d’hiver, dont l’obscurité ne demande qu’à être égayée par de grands écrits.

À l’occasion de la parution de nombreuses éditions collector, 10/18 se met en quatre pour faire redécouvrir des romans immanquables de la dernière décennie mais aussi d’immenses classiques de la littérature britannique ou du roman policier (lequel flirte bien souvent avec l’Histoire).

Un festin auquel on ne saurait dire non et qui devrait régaler tous les appétits par la diversité de ses intrigues et le fabuleux imaginaire déployé par ses auteurs et autrices

 

 

Une farandole de grands classiques britanniques

Jane Eyre de Charlotte Brontë

Jane Eyre
Après une enfance éprouvante, Jane Eyre entre à 18 ans comme préceptrice au manoir de Thornfield Hall, pour s’occuper de la pupille du riche maître des lieux, Edward Rochester. Immédiatement conquise par le manoir perdu entre landes et bruyères, la jeune fille va également succomber au charme du sarcastique et ténébreux châtelain, malgré leur différence d’âge et de fortune. Des sentiments qui ne tarderont pas à être partagés. Mais Thornfield Hall et son maître abritent un lourd secret. 

Passion, mystère, coups de théâtre, depuis sa publication en 1847, Jane Eyre a conquis toutes les générations de lecteurs. Chef-d’œuvre romanesque, il offre l’inoubliable portrait d’une héroïne audacieuse et indépendante qui refuse de se soumettre à son destin dans l’Angleterre victorienne. 

Traduit de l’anglais par Sylvère Monod.
 

Les hauts de hurle-vent de Emily Brontë

Les Hauts de Hurle-Vent
Le roman d’une passion déchirante et violente qui unit les amants parmi les plus connus de la littérature, Heathcliff et Catherine Earnshaw. Des personnages aussi indomptés et tourmentés que la lande du Yorkshire qui voit naître ces amours contrariées, sources autant d’exaltation que de cruauté.

Orgueil et préjugés, en édition collector de Jane Austen

Orgueil et préjugés - Collector

Pour les Anglaises du XIXe siècle, hors du mariage, point de salut ! Romanesques en diable, les démêlés de la caustique Elizabeth Bennett et du vaniteux Mr Darcy n’ont pas pris une ride ! Mais, il faut parfois savoir renoncer à son orgueil. Et accepter la tombée des masques pour voir clair dans la nuit. Un classique universel, drôle et émouvant.

« La plus grande femme écrivain que nous ayons.»
Virginia Woolf 

Traduit de l'anglais 
par Valentine Leconte et Charlotte Pressoir 

Préface de Virginia Woolf

Mansfield Park de Jane Austen

Mansfield Park
Sans richesse ni éducation, la jeune Fanny Price n'a rien pour séduire la bonne société anglaise. Pourtant, dans la faste demeure de Mansfield Park où l'a recueillie son oncle, il lui faut faire bonne figure. Entre frustrations et vexations, que sera-t-elle prête à sacrifier pour être acceptée dans le monde enjôleur de ses cousins ? Roman d'apprentissage précurseur, Mansfield Park est le plus surprenant des romans de Jane Austen.

Raison et sentiments de Jane Austen

Raisons et sentiments

En amour, comme en tout, rien n’a changé depuis le 19eme siècle de Lady Jane. Si la fougueuse Marianne s’abandonne à une passion qui menace de lui brûler les ailes, la sage Elinor prend le risque de perdre l’amour à force de tempérance. Raison et sentiments : impossible équation ? Les deux jeunes femmes devront apprendre de leurs vacillements. Pour le meilleur et pour le pire.

« A lire yeux baissés et genoux serrés pour goûter en secret le délicieux plaisir de la transgression des interdits. »
Anne Barbe, Libération

Traduit de l’anglais
par Jean Privat

Persuasion de Jane Austen

Persuasion

Depuis quand une jeune fille a-t-elle besoin qu'on lui dicte sa conduite ? Si elle s'est laissé persuader trop jeune de rompre ses fiançailles, Anne Eliott n'est plus dupe. Et lorsque son ancien amant réapparaît, auréolé de gloire, l'heure n'est pas à l'indécision. Pour Anne, il est temps de faire fi des convenances et de la vanité de son entourage !

«  À lire yeux baissés et genoux serrés pour goûter en secret le délicieux plaisir de la transgression des interdits. »
Anne Barbe, Libération

Traduit de l'anglais
par André Belamich

Northanger Abbey de Jane Austen

Northanger Abbey

Par sa gaucherie, ses rêveries naïves et son engouement pour les vieux châteaux, Catherine Morland semble loin des modèles de vertu. Mais si cette jeune Bovary délicatement british n'a rien d'une héroïne, c'est que Jane Austen s'amuse ! Et nous emporte, d'une plume malicieuse, d'un bout à l'autre du plus moderne des romans austeniens.

« Jane Austen est charmante et féroce, bien élevée et impitoyable. »
Le Monde

Traduit de l'anglais
par Josette Salesse-Lavergne

Hamlet de Shakespeare

Hamlet
Hamlet est le plus ancien représentant de l’âme moderne, du romantisme, de nos névroses contemporaines, autant de choses auxquelles Shakespeare ne songeait pas et qui n’avaient pas encore de nom. Mais qui est vraiment ce jeune homme faible et emporté, mélancolique et violent, rêveur et brutal, raisonnable et fou, poète exquis, féroce et tendre ? Un enfant heureux de vivre qui croyait à l’amitié et à la bonté des hommes, et qu’une terrible révélation va anéantir… Hamlet pleure la mort de son père. Il ressent une vive aversion pour son oncle Claudio qui monté sur le trône et qui a épousé sa mère. Le fantôme de son père fait surface pour lui dire qu'il a été tué par Claudio et demande vengeance.

 

Roméo et Juliette de Shakespeare

Roméo et Juliette
« Des entrailles prédestinées de ces deux familles ennemies
A pris naissance, sous des étoiles contraires, un couple d'amoureux
Dont la ruine néfaste et lamentable
Doit ensevelir dans leur tombe l'animosité de leurs parents...
Car jamais aventure ne fut plus douloureuse
Que celle de Juliette et de son Roméo. »


Dans une Vérone déchirée par les affrontements entre clans, cette pièce intemporelle, composée vers 1595, conte l’histoire de deux amants nés sous une mauvaise étoile, de dynasties rivales et d’une soif de vengeance que seul le sang versé pourra étancher.
Par la grâce du génie poétique de Shakespeare, le succès de Roméo et Juliette ne s'est jamais démenti. Depuis des siècles, ces amants maudits incarnent toute la tragédie de la jeunesse révoltée au nom de l'amour contre le conformisme.

Traduction de François-Victor Hugo.

Préface de Laurent Binet.

Une chambre à soi, de Virginia Woolf

Une chambre à soi

Bravant les conventions avec une irritation voilée d'ironie, Virginia Woolf rappelle dans ce délicieux pamphlet comment, jusqu'à une époque toute récente, les femmes étaient savamment placées sous la dépendance spirituelle et économique des hommes et, nécessairement, réduites au silence. Il manquait à celles qui étaient douées pour affirmer leur génie de quoi vivre, du temps et une chambre à soi.

« Pourquoi un sexe est-il si prospère et l’autre si pauvre ? Quel est l’effet de la pauvreté sur le roman ? » Virginia Woolf

Traduit de l'anglais
par Clara Malraux

Journal d’un écrivain de Virginia Woolf

Journal d'un écrivain

Sa vie durant, Virginia Woolf a tenu un journal. Des 26 volumes qui ont fini par le composer, son mari Leonard Woolf a choisi d’extraire certains passages, notamment centrés sur son travail d’écrivain et de critique littéraire, mais pas seulement. En résulte un livre débordant de vie et d’une passion difficile à contenir, et qui mêle anecdotes, réflexions sur l’écriture, confessions intimes, mais aussi considérations amères sur un monde lacéré par la guerre ; le livre d’un écrivain porté par « l’insatiable désir d’écrire quelque chose de valable avant de mourir ; le sentiment dévorant de la brièveté et de la fièvre de la vie. »  A mi-chemin entre la littérature et la vie, ces pages offrent le portrait le plus direct et le plus fascinant d’un immense auteur, et de son époque.

 « Virginia Woolf nous fait entrer dans son laboratoire intime d’écrivain. » France Culture

« L'un des plus beaux journaux intimes de la littérature mondiale. » L’Express

Traduit de l’anglais par Germaine Beaumont
 

La société des marginales de Virginia Woolf

La Société des marginales - Extraits d?
Textes emblématiques de la pensée de Virginia Woolf, Une Chambre à soi et Trois guinées offrent des pages féministes puissantes qui résonnent encore fortement aujourd’hui. Le premier, qui paraît en 1929, montre comment, jusqu'à une époque récente, les femmes étaient placées sous la dépendance spirituelle et économiques des hommes et, nécessairement, réduites au silence. Il manquait à celles qui étaient douées pour affirmer leur génie de quoi vivre, du temps et une chambre à soi. Trois guinées, publié près d’une décennie plus tard, en pleine montée du fascisme, propose une critique fulgurante du patriarcat. Les extraits de ces deux textes réunis ici forment une porte d’entrée dans la pensée inspirante et intemporelle de celle qui fut l’un des plus grands écrivains du XXe sc.
 
Extraits d’Une chambre à soi et de Trois guinées.

Traduits de l’anglais par Clara Malraux et Viviane Forrester

La fine fleur du roman policier à inclinaison historique

Un Noël à Eaton square de Anne Perry

La marque de l’injustice  de Anne Perry

La Marque de l'injustice
Un tueur en série rôde dans les rues de Londres, et le camarade d’université de Daniel Pitt, Ian, désormais agent de police, mène l’enquête. Tous les meurtres sont commis par une nuit pluvieuse. Pourtant, Ian pressent qu’un autre lien unit les victimes. Il se tourne alors vers Miriam fford Croft, devenue l’une des premières femmes médecin légiste de la ville, pour percer le mystère.
Ian profite de l’aide de Miriam pour donner à Daniel l’affaire Nicholas Wolford, un de leurs professeurs quand ils étaient à l’université. Poursuivi pour violence suite à sa réaction agressive à une accusation de plagiat, Wolford, dans toute sa fierté, refuse d’admettre ses torts. Qu’il le veuille ou non, Daniel va devoir le défendre…
Alors que la pluie de déchaîne, Miriam, Ian et Daniel s’interrogent : les meurtres sont-ils le fait d’un seul homme ? Ou l’affaire est-elle bien plus compliquée ? La réponse est peut-être plus proche d’eux qu’ils ne l’imaginent.
 

Dans l’ombre d’une Espionne de Anne Perry

Dans l'ombre d'une espionne
Lors de son premier voyage à Washington, D.C., Elena Standish rend visite aux riches parents de sa mère dans leur magnifique propriété. Les grands-parents d'Elena célèbrent leur 60e anniversaire de mariage en organisant une fête élaborée avec les amis influents de son grand-père, un éminent industriel politique. Mais les festivités prennent fin soudainement et tragiquement lorsqu'une des invités, Lila Worth, est renversée par une voiture. 
Bientôt, un suspect est arrêté dans cette affaire de meurtre, et  l'accusé n'est autre que son grand-père, dénonçant aussitôt une cabale de ses ennemis politiques. Déterminée à blanchir son nom et à sauver sa famille de l’opprobre, elle se penche sur les détails des investissements de son grand-père et découvre de lourds secrets d'affaires. Alors qu'Elena commence à remettre en question sa loyauté, elle se demande si elle peut faire confiance à quelqu'un dans ce nouvel ordre mondial menaçant.

Un innocent à l’old Bailey de Anne Perry

Un Innocent à l'Old Bailey
Le fils de Sir Thomas Pitt, Daniel Pitt, jeune avocat, est sur sa première affaire. Alors que sa plaidoirie – décisive – s’annonce, il est convoqué au tribunal de l’Old Bailey où se déroule un procès retentissant. Un écrivain est jugé pour le meurtre brutal de son épouse. Daniel doit seconder l’avocat de la défense.
Mais bientôt, le jury déclare l’accusé coupable. L’écrivain continue de clamer son innocence, arguant être la victime d’un coup monté. On chercherait à empêcher la parution d’un de ses textes sulfureux impliquant l’inspecteur Victor Narraway. Si l’homme est un personnage public, il est aussi l’ami et le mentor de Sir Thomas Pitt lui-même. Avec les réputations de ses proches en jeu, Daniel a vingt et un jours pour découvrir la vérité et éviter la pendaison d’un innocent.

Traduit de l’anglais par Florence Bertrand

INÉDIT

L’étrangleur de Cater Street, en édition collector, de Anne Perry

L'étrangleur de Cater Street COLLECTOR

Suffragette avant l'heure, la téméraire Charlotte Ellison n’aime ni l’étiquette ni le badinage des jeunes filles bien nées. Dévorant en cachette les faits-divers des journaux, sa curiosité la mêlera à une affaire des plus périlleuses, aux côtés du séduisant inspecteur Pitt de Scotland Yard. Dans le Londres des années 1880, le danger guette et les femmes en sont souvent la proie...
La divine Charlotte dénoue son premier crime et inaugure une longue série d’enquêtes haletantes, dévoilant une Angleterre victorienne pleine de secrets.
 

Cottage, fantôme et Guet apens de Ann Granger

Cottage, fantômes et guet-apens
Lucas Burton déteste la campagne ; de la boue, du fumier, des charognes, et c’est tout. Il a bien raison. En se rendant pour affaires dans une ferme abandonnée au milieu de nulle part, il tombe sur le cadavre d’une jeune fille. Ses ennuis ne font que commencer : Penny Gower, qui travaille au centre équestre du coin, a vu sa Mercedes grise quitter les lieux du crime. Les choses commencent à sentir le roussi pour Lucas…
L’inspectrice Jess Campbell est chargée de l’enquête, mais entre l’absence de piste solide et son nouveau commissaire, Ian Carter qui la surveille en permanence, elle est sous pression. C’est alors qu’on découvre un nouveau cadavre…

L’héritage de Sir Henry de Ann Granger

L'héritage de Sir Henry
Printemps 1871. Lizzie Martin accompagne sa tante dans le New Forest pour se mettre au vert. Invitées à dîner chez Sir Henry Meager, un riche propriétaire terrien, c’est lui que l’on retrouve assassiné le lendemain. Plus personne ne se sent en sécurité. D’autant que les ennemis et potentiels meurtriers sont nombreux. Lizzie, secondé de son époux, se lance dans une sombre enquête destinée à révéler les secrets de Sir Henry et démasquer un tueur aussi impitoyable que vengeur.
 

Un assassinat de qualité de Ann Granger

Un assassinat de qualité
Londres, 1867, le mal rôde dans les rues… Un soir d’octobre, alors que l’inspecteur Ben Ross de Scotland Yard rentre chez lui un samedi soir, le fog tourbillonne et l’enveloppe comme une bête vivante. Lorsque le brouillard se lève le lendemain matin, une femme gît assassinée dans Green Park. Allegra Benedict était la belle épouse italienne d'un marchand d'art de Piccadilly. Mais qu'avait-elle été faire à Londres cet après-midi, et pourquoi avait-elle été vendre sa broche dans Burlington Arcade quelques heures avant sa mort ? Alors que Ben commence son enquête, son épouse Lizzie – avec l'aide de leur bonne Bessie – se penche sur la vie privée d'Allegra et découvre plus d'une raison pour laquelle quelqu'un pourrait vouloir sa mort…

La Villa aux étoffes d’Anne Jacob

La villa aux étoffes
À Augsburg, près de Munich, en 1913, la jeune Marie est embauchée en cuisine à la Villa aux étoffes, la résidence des Melzer, propriétaires d'une imposante usine de textile. Alors que la jeune orpheline tente de tailler sa place parmi les serviteurs, les maîtres anticipent le début de la saison des bals hivernaux qui permettra à la belle Katharina, la cadette de la famille, de briller de tous ses feux en société. Paul, l'héritier principal, se tient loin de ce genre de mondanités, car il préfère de loin sa vie d'étudiant à Munich. Du moins jusqu'à ce qu'il croise Marie... Lorsque la Première Guerre mondiale déchire l'Europe et le reste du monde, la Villa et ses habitants seront aux premières loges du conflit et subiront des bouleversements dont les effets feront trembler toute la maisonnée, l'usine ainsi que ses employés. De quoi l'avenir de Marie et de tous ces gens qui sont devenus sa famille sera-t-il fait ?

Le cadavre du Palais Royal de Laurent Joffrin

Le cadavre du Palais-Royal
La Bastille a été prise. La nuit du 4 août a tout changé. Mais le destin de Louis XVI n’est pas encore scellé. Alors que le peuple gronde, qui sont ses alliés ? Et qui sont ses ennemis ?
Le commissaire Nicolas Le Floch quitte sa Bretagne pour une nouvelle fois porter secours au roi et à la reine. Mais où est sa fidélité ? Que penser d’un régime qui lui a donné sa chance mais dont il connaît toutes les faiblesses, contre un avenir dont son expérience lui a, à de nombreuses reprises, révélé que le temps du changement était arrivé ?
Un enlèvement, doublé de la découverte d’un cadavre proche des intrigues et des folies du Palais-Royal plongent Le Floch dans une enquête où il devra naviguer entre trois acteurs majeurs : la monarchie qui sent sa grandeur décliner, les députés en pleine effervescence politique, et le peuple parisien qui réclame autant la fin de l’Ancien Régime que du pain.
Complots, ambition, manigances, révoltes, cavalcades… une telle agitation pourrait bien précipiter la fin des rois de France.

Requiem de François-Henri Soulié

Requiem
Occitanie. 1210. Au bord d’une rivière, on découvre le corps d’une femme sauvagement assassinée. La victime : une des prostituées qui suivent l’armée en campagne. Bientôt, un autre cadavre émasculé est découvert : c’est un Croisé. Le Diable est-il l’instigateur de ces crimes ?
Tandis que les barons du Nord déchaînent leur foudre sur les villes du Sud, se peut-il que la folie de leur chef, Simon de Montfort, ait gagné le cœur de ses troupes ?
Face à lui, Raimon de Termes tente de résister et s’apprête à tenir le siège héroïque de sa citadelle.
Et dans cette tempête de haine et de violence, une mystérieuse femme accompagnée d’un cerf semble détenir les clés d’une harmonie que tous ont oubliée depuis bien longtemps. Mais peut-il exister, au cœur de l’Enfer, une place pour le Paradis ?
 

La vengeance du Baphomet de Jean d’Aillon

La Vengeance du Baphomet
En l’an de grâce 1314, un scandale éclate à la cour du roi Philippe Le Bel : on découvre que ses brus, les princesses bourguignonnes, ont commis l’adultère avec des gentils hommes de leur suite. Fou de rage, le roi fait enfermer les jeunes femmes et punit de mort leurs amants, acte qu’il regrettera amèrement lorsqu’il recevra une lettre des plus mystérieuses, signée de la main du Baphomet. L’auteur de cette missive y clame que les Templiers, bafoués par Le Bel quelques années plus tôt, sont désormais vengés, et que le scandale des brus n’était qu’une manigance pour punir le roi et ses alliés. La cour croit à un complot des Templiers, mais Dicy, un des conseillers du roi, rejette cette théorie ; selon lui, les fidèles du Temple n’auraient pas la bêtise de provoquer le roi au vu des tensions entre eux. Mais alors, qui a vraiment écrit cette lettre, et les brus ont-elles réellement trompé leur mari ? Face à ce mystère, Philippe Le Bel se voit contraint de faire appel à un fidèle du Temple pour enquêter sur la figure du Baphomet. Mais qui ? Il missionne Hugues de la Celle, un diplomate de sa cour, de retrouver Robert de L’Aigle, le filleul de Jacques de Molay qui avait manqué de devenir Templier avant que des calomnies ne circulent à son sujet. Seulement, depuis que des hommes du roi ont enlevé son épouse et l’ont poussé à trouver refuge en Angleterre, Robert de l’Aigle n’est pas exactement disposé à aider Le Bel. Cependant, la promesse d’une réhabilitation dans le Royaume de France le poussera à accepter la requête royale, et à se lancer dans une folle enquête pour trouver ce « Baphomet » et dissiper la menace qui plane sur le roi.

American Predator de Maureen Callahan

American Predator
Anchorage, sur les rivages glacés de l’Alaska. Dans la nuit du 2 février 2012, la jeune Samantha Koenig termine son service dans un petit kiosque à café, battu par la neige et le vent. Le lendemain, elle n’est toujours pas rentrée chez elle. Une caméra de vidéosurveillance apporte vite la réponse : on y voit clairement un inconnu emmener l’adolescente sous la menace. Commence alors une véritable chasse à l’homme, qui permet au FBI de coincer sur un suspect potentiel dans un motel au Texas, après avoir repéré des mouvements bancaires sur la carte bleue de Samantha. Le suspect, Israel Keyes, est un homme qui semble pourtant au-delà de tout soupçon, un honnête travailleur vivant seul avec sa fille. Mais l’est-il vraiment ? Au cours de l’enquête, il se révèlera être un personnage dangereux, violent, pervers, profondément opposé à toute forme d’institution, et qui aurait sûrement commis plus d’un crime.
À travers une enquête digne des meilleurs thrillers, Maureen Callahan retrace le parcours meurtrier d’un prédateur aux méthodes glaçantes qui a sévi durant des années sur l’ensemble du territoire américain sans jamais être inquiété. Véritable voyage au coeur du mal, American Predator décrypte les rouages angoissants d’un esprit malade et ceux, grippés, d’une machine policière empêtrée dans ses luttes internes. Un périple sauvage, aux confins de la folie.

Ma sœur est morte à Chicago de Hihara

Ma soeur est morte à Chicago
1944, sur la côte californienne, Aki Ito, 20 ans, et ses parents viennent d'être libérés du camp de Manzanar, où ils étaient détenus par le gouvernement américain depuis le bombardement de Pearl Harbor, aux côtés de milliers de citoyens Américains d'origine japonaise.
La vie qu’ils avaient avant-guerre n’existe plus et ils sont contraints de quitter leur région pour se réinstaller à deux mille kilomètres de là, à Chicago, où la sœur aînée d'Aki, Rose, avait été envoyée quelques mois plus tôt. Rose vit dans le nouveau quartier nippo-américain, près de la station de métro Clark & Divison. Mais à la veille des retrouvailles de la famille Ito, Rose est tuée par une rame de métro. Les autorités concluent à un suicide, mais Aki, qui vénérait sa sœur, est stupéfaite : comment cette jeune femme, parfaite, polie et optimiste, a pu mettre fin à sa vie ? Ne se fiant qu’à son instinct et à son amour fraternel, Aki se lance dans une enquête qu’elle est la seule à pouvoir mener.

 

Les titres immanquables 10/18

L’empreinte d’Alexandria Marzano

L'empreinte
Etudiante en droit à Harvard, Alexandria Marzano-Lesnevich est une farouche opposante à la peine de mort. Jusqu'au jour où son chemin croise celui d'un tueur emprisonné en Louisiane, Rick Langley, dont la confession l'épouvante et ébranle toutes ses convictions. Pour elle, cela ne fait aucun doute : cet homme doit être exécuté. Bouleversée par cette réaction viscérale, Alexandria ne va pas tarder à prendre conscience de son origine en découvrant un lien tout à fait inattendu entre son passé, un secret de famille et cette terrible affaire qui réveille en elle des sentiments enfouis. Elle n'aura alors cesse d'enquêter inlassablement sur les raisons profondes qui ont conduit Langley à commettre ce crime épouvantable.

Dans la lignée de séries documentaires comme Making a Murderer, ce récit au croisement du thriller, de l'autobiographie et du journalisme d'investigation, montre clairement combien la loi est quelque chose d'éminemment subjectif, la vérité étant toujours plus complexe et dérangeante que ce que l'on imagine. Aussi troublant que déchirant. 

De fringues de musique et de mecs de Viv Albertine

De fringues, de musique et de mecs
Itinéraire d'une véritable enfant du rock, l'autobiographie de Viv Albertine revient sur sa carrière de guitariste dans l'un des tout premiers groupes de punk exclusivement féminin Outre-manche, The Slits. Evocation candide et franche d'un mouvement musical et social qui allait changer l'histoire de la musique, De fringues, de musique et de mecs regorge d'anecdotes sur les Clash, les Sex Pistols, Vivienne Westwood, Johnny Thunders et tant d'autres. En retraçant sans tabou ni biais son parcours de gamine de la classe moyenne anglaise des années 70 fascinée par la scène musicale et bien décidée à y faire entrer les filles, puis de jeune femme embarquée dans un mouvement aux excès et au nihilisme affichés, et enfin de femme confrontée au grand vide post-punk qui tente de survivre aux excès, à la maladie, et à l'ennui d'une vie rangée, Viv Albertine livre un texte brûlant d'honnêteté et d'engagement.

Faiseurs d’histoires de Dina Nayeri

Faiseurs d'histoires
À l’âge de huit ans, Dina Nayeri doit fuir l’Iran avec sa mère et son frère. Après un passage par Dubaï, puis par un hôtel italien en ruine transformé en camp de réfugiés, ils finissent par obtenir l’asile aux Etats-Unis. Et Dina, petite fille qui dut s’arracher à une enfance de conte de fées pour atterrir dans une ville grise qui la rejette, décide alors de tout faire pour s’intégrer. Ce livre raconte son histoire, mais aussi celles d’autres déracinés dont elle a plus tard croisé la route. Il y a Valid et Taraa, partis d’Afghanistan pour échapper aux Talibans, Kaweh, un jeune militant kurde devenu avocat ou encore Kambiz, qui s’immolera par le feu...
Comment un individu traumatisé doit-il mettre son histoire en scène pour qu'on le juge crédible ? Qui "mérite" d'être sauvé ? Dans ce livre qui est à la fois une lettre d'amour à la culture iranienne et un plaidoyer pour l'entraide, Dina Nayeri aborde des thèmes essentiels à la compréhension des réfugiés.

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Claire-Marie Clévy

PRESSE : 
«  À l'intersection de la littérature et de la vie, Faiseurs d'histoires est une pure réussite. » Elle
« Dans ce beau récit qu'est Faiseurs d'histoires, elle mêle son histoire et celles d'autres pour établir un portrait du réfugié éloigné de l'imagerie commune. » Le Soir

Où vivaient les gens heureux de Joyce Maynard

Où vivaient les gens heureux
Lorsque Eleanor, jeune artiste à succès, achète une maison dans la campagne du New Hampshire, elle cherche à oublier un passé difficile. Sa rencontre avec le séduisant Cam lui ouvre un nouvel univers, animé par la venue de trois enfants : la secrète Alison, l'optimiste Ursula et le doux Toby.
Comblée, Eleanor vit l'accomplissement d'un rêve. Très tôt laissée à elle-même par des parents indifférents, elle semble prête à tous les sacrifices pour ses enfants. Et si entre Cam et Eleanor la passion n'est plus aussi vibrante, cette vie familiale au cœur de la nature, tissée de fantaisie et d'imagination, lui offre des joies inespérées. Jusqu'au jour où survient un terrible accident...

Dans ce roman bouleversant qui emporte le lecteur des années 1970 à nos jours, Joyce Maynard relie les évolutions de ses personnages à celles de la société américaine.

« Un roman captivant. Du très grand Joyce Maynard. » ELLE
« Dense et magnifique. » Le Figaro
« Un poignant portrait de femme. Une épopée intime de notre siècle. » Le Monde
« Inoubliable. » Version Femina

Traduit de l'anglais (États-Unis) par Florence Lévy-Paoloni

Soufi mon amour d’Elie Shafak

Soufi mon amour

Après quarante ans d’une vie confortable, sans éclat ni passion, Ella n’imaginait pas un jour changer sa destinée. Engagée comme lectrice, elle découvre un manuscrit retraçant la rencontre au XIIIe siècle du poète Rûmi avec le plus célèbre derviche du monde musulman. C’est la révélation. Transcendée par cette histoire, elle s’initie au soufisme et à la splendeur de l’amour…

« Avec Soufi mon amour, Elif Shafak signe son meilleur roman. »
Isabelle Vramian, Elle

Traduit de l’anglais (Turquie)
par Dominique Letellier

Mille soleils splendides de Khaled Hosseini

Mille soleils splendides

À Kaboul, Mariam endure un mariage contraint avec un homme violent. L’arrivée de la jeune Laila sous son toit est une épreuve de plus. Mais, entre ces femmes que tout oppose, la rivalité va bientôt faire place à une indéfectible amitié… Et à l’espoir d’une autre vie. Par l’auteur des Cerfs-Volants de Kaboul, un chant d’amour poignant pour l’Afghanistan, déchirée par la barbarie.

« Khaled Hosseini convoque des sentiments universels. […] En hommage à ce peuple courageux qui prend appui sur ses drames pour se relever. »
Jeanne de Ménibus, Le Figaro

Traduit de l’anglais (États-Unis)
par Valérie Bourgeois

Légendes d’automne, en edition collector de Jim Harrison

Légendes d'automne - Nouvelle traduction
Légendes d’automne est un recueil de trois novellas publié en 1981 dans une traduction de Serge Lenz. Ce livre compte avec Dalva parmi les plus gros succès de Jim Harrison. Brice Matthieussent, le traducteur de l’essentiel de son œuvre, nous propose aujourd’hui une nouvelle traduction.

 « Les trois longues nouvelles de Légendes d’automne occupent une place singulière dans l’œuvre de Jim Harrison. Chacune d’elles a la dureté limpide et tranchante d’un cristal de roche arraché tel quel aux profondeurs de la psyché humaine. Jamais sans doute l’écrivain ne retrouva ensuite la pureté et la puissance de ces nouvelles compactes, marquées au sceau de l’excès et de la démesure. La vengeance est l’obsession de la première, la métamorphose le thème élégiaque de la deuxième, un destin tragique irrigue la dernière. Jamais non plus dans la production ultérieure, certes prolixe et généreuse de Jim Harrison, la folie, la mort, les carnages, les délires, l’errance et le vice, la cupidité et l’égoïsme, les aberrations du comportement et de l’Histoire ne s’entrelaceront avec autant de violence et de grâce aux beautés chatoyantes des êtres et du paysage américain. » Brice Matthieussent
 

Eté, en édition collector, de Edith Wharton

Été

Le village de North Dormer, en Nouvelle Angleterre, abrite une communauté puritaine et étriquée au sein de laquelle la belle Charity vit et, surtout, s’ennuie. Adoptée enfant par le notable du village, le vieux Royall, Charity est née dans la « montagne », un endroit dont on parle tout bas et en se signant, un lieu sauvage qui a dû la marquer de son empreinte. Son insaisissable différence attire immédiatement l’attention de Lucius Harney, jeune architecte de la ville venu se perdre à North Dormer pour croquer des habitats traditionnels. Très vite, Charity s’éprend passionnément de lui…

Admiré par Henry James, considéré par Joseph Conrad comme le plus beau roman d’Edith Wharton, parfois comparé à Madame Bovary, Été fit scandale à sa parution, en 1917.

 

Dans la dèche à Paris et à Londres, en édition collector de George Orwell

Dans la dèche à Paris et à Londres- Collector

Écrit alors que George Orwell était un écrivain sans le sou, ce récit autobiographique dévoile l’envers du décor de deux des plus grandes villes européennes à la fin des années 20. Orwell y brosse le portrait vivant des petits ouvriers et des laissés-pour-compte, vagabonds, clochards, artistes démunis, auprès desquels il a vécu la faim, les petits boulots, les corvées sans fin, les nuits dans des auberges misérables ou dans la rue.  En exposant ce monde saisissant auparavant caché à ses lecteurs, Orwell a donné pour la première fois un visage humain aux statistiques de la pauvreté et, ce faisant, a trouvé sa voix en tant qu'écrivain.

« Un documentaire picaresque, d'une précision photographique, sur une Europe qui vivait encore à l'heure de Dickens, à des années-lumière de l'État-providence et de nos lois sociales. On en mesure tout le prix, à la lecture de cet admirable reportage. »
Jean-Baptiste Michel, L'Express

traduit de l'anglais par Michel Pétris

Mon Dictionnaire de cuisine, en édition collector de Alexandre Dumas (père)

Mon dictionnaire de cuisine - Collector
Ce Dictionnaire, on s'en doute, est un régal. Il n'avait que le défaut d'être devenu introuvable. On verra en lisant ce modèle du genre, où Dumas donne libre court à son humour, que Thierry Labussière a bien eu raison d'écrire, dans Calamar : « On peut être amoureux de la table et des lettres, et ce n'est pas le prolifique Dumas qui eût démenti cette affirmation. Sous les hauts patronages gastronomiques d'un Beauvilliers, d'un Grimod de La Reynière ou d'un Brillat-Savarin, Dumas a voulu ajouter son nom à la liste des illustres devanciers pour, comme il le dit lui-même, "indiquer tous les moyens de manger mieux dans les pays où l'on mange mal, et de manger tant bien que mal dans les pays où l'on ne mange pas du tout !"
Dumas souhaitait que son Dictionnaire de cuisine fût « lu par les gens du monde et pratiqué par les gens de l'art ». Il existe aujourd'hui en tout homme un lecteur de Dumas qui sommeille. Parions que cette publication va le réveiller et le mettre à table !

Je t’embrasse avec toute ma ferveur révolutionnaire, en édition collector, de Ernesto Che Guevara

Je t'embrasse avec toute ma ferveur révolutionnaire : lettres 1947-1967

Lettres 1947-1967

Une redécouverte intime et politique du Che à travers les lettres à ses proches pour la première fois publiées.
Des premières pérégrinations à moto à travers l’Amérique latine aux dernières expéditions tragiques au Congo et en Bolivie, en passant bien sûr par la révolution cubaine, les lettres d’Ernesto Che Guevara rassemblées ici couvrent toute sa vie.
Des plus personnelles aux plus politiques, cette correspondance largement inédite donne à voir le Che fils, ami, amant, guérillero, leader politique, philosophe et poète – un homme enjoué, drôle, parfois sarcastique et profondément aimant, toujours exigeant.
Véritable autobiographie épistolaire, un extraordinaire document qui nous permet de comprendre, derrière l’icône, qui était vraiment le Che.

Traduit de l’espagnol (Argentine) par Antoine Martin

« Publication d’un choix de correspondances, inédites pour la plupart, du révolutionnaire assassiné. Ces écrits, à la modernité frappante, ressuscitent Guevara en jeune voyageur à motocyclette, en «contraire d’un Christ» ou en stratège des lendemains qui chantent. » Libération

« Récits de vie entre réparation de moteur, colères idéologiques et amour filial, c’est tout un chemin d’existence et de pensée que l’on découvre sous la plume de celui qui deviendra « le Che » » Livres Hebdo

« Je t’embrasse avec toute ma ferveur révolutionnaire mérite aussi la lecture pour les talents d’écriture d’Ernesto Guevara, son humour tranchant et vif, sa tendresse pour ceux qu’il aime. » Jeune Afrique

« Je t’embrasse avec toute ma ferveur révolutionnaire comprend des lettres inédites qui, intime et politique entrelacés, redonnent corps à l’ami, au fils, à l’amant comme au guérillero, au ministre, à l’internationaliste ardent. » Venceremos
 

Apeirogon, en édition collector de Colum McCann

Apeirogon
Apeirogon, n.m. :
figure géométrique au nombre infini de côtés.
 
Rami Elhanan est israélien, fils d’un rescapé de la Shoah, ancien soldat de la guerre du Kippour ; Bassam Aramin est palestinien, et n’a connu que la dépossession, la prison et les humiliations.
Tous deux ont perdu une fille dans le conflit. Abir avait dix ans, Smadar, treize ans.
Passés le choc, la douleur, les souvenirs, le deuil, il y a l’envie de sauver des vies.
Eux qui étaient nés pour se haïr décident de raconter leur histoire et de se battre pour la paix.

Afin de restituer cette tragédie immense, ce conflit infini, et de rendre hommage à l’histoire vraie de cette amitié, Colum McCann nous offre une œuvre totale à la forme inédite.

« C'est si beau qu'on en sort transformé. » Elle
« Monumental. McCann réussit encore à nous éblouir. » Le Monde des Livres 
« Ce roman vous fait beaucoup de bien et vous ébranle complètement. Ce paradoxe est le signe des grands livres. » Le Soir
« Nous voici ébahis devant ce livre tourbillonnant, ce roman où la forme et la fonds s’unissent de manière exceptionnelle. »  Télérama


Traduit de l’anglais (Irlande) par Clément Baude

 

 

10/18
10/18
Lisez inspiré

Lisez maintenant, tout de suite !